5.5/10

Maffia School

Après 15 ans passés en prison, le légendaire Kang Hun, grand parrain de la maffia de Séoul, décide de changer de vie et de retourner au lycée. Malheureusement pour lui, les choses ne vont pas être aussi faciles qu'il le pense. Entre son gang qui demande son aide, ses anciens ennemis qui cherchent à le tuer, la nouvelle vie de Kang Hun est bien mal partie. Pourtant, notre héros va vite se rendre compte que le plus difficile pour lui sera certainement de se faire accepter par ses nouveaux camarades de classe. Pour cela, il va d'abord devoir apprendre à se contrôler et à oublier tous ses réflexes de maffieux.

Maffia School
Maffia School
Après Highschool publié chez Tokebi et qui vient juste de se finir, voilà Paquet qui se lance dans l'aventure avec ce manhwa en 5 volumes. Maffia School est tout comme Highschool un titre qui se veut avant tout drôle, en particulier dans le comique des personnages et des situations, mais aussi un manga de baston.
L'idée de départ du scénariste du manhwa, Kim Ki Jeong, n'est pas mauvaise car la simple idée de transposer un parrain de la maffia dans un milieu scolaire entraîne forcement son lot de gags et situations comiques. En outre, vu le caractère du héros en particulier mais de tous les personnages si l'on en croit le volume 01 (les membres de la bande des sphinx, le rival de Kang Hun du gang des outils...) chacun recèle un potentiel comique non négligeable.
En outre, les auteurs n'hésitent pas tout au long de la série à parodier avec plus ou moins de réussite l'univers des gangs et leurs codes.

Côté dessins, c'est Shin In Cheol qui s'y colle. Son trait fait assez old-school, on a un peu de mal à croire que le manhwa ne date que de deux ans. Pour autant, cela n'est pas forcement un défaut. En effet, le dessinateur arrive parfaitement à restituer les expressions du visage et en particulier celles du héros. De plus, contrairement à de nombreux auteurs il n'a aucun mal à renouveler sa galerie de personnages et proposer des tronches qui collent parfaitement à la série. En fait, on pourrait surtout regretter un manque de régularité dans les planches.

L'édition de Paquet est toujours de qualité comme sur ses autres titres. Le papier est de qualité, la couverture souple mais rigide, le tout pour un prix défiant toute concurrence.
Au final, ce 3ème titre de l'éditeur Paquet n'est pas mauvais, loin de là. En revanche, Maffia School n'apporte rien de nouveau au genre. Qui plus est, dans ce registre, Highschool est bien mieux dessiné, plus drôle et apporte beaucoup plus son lot de moments dits « neketsu ». Pour autant, Maffia School peut faire passer un bon moment dans le train où alors au bord de la mer à se faire dorer la pilule.

 

A découvrir

Cashgirl

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques