7.5/10

Magi - The Labyrinth of Magic T.7


Le sombre Qasim...
Est-ce que l'histoire avance dans ce tome ?
Ali Baba s'est rendu seul pour faire abdiquer son frère Abmad, actuel Roi de Balbad. Il va donc devoir affronter les sbires démoniaques de l'empire Kô qui sont là pour protéger le "futur investissement" (Abmad a promis de signer un traité réduisant tout son peuple en esclavage en échange d'argent et de la main de la princesse). Cependant, notre jeune héros s'avèrera plus fort grâce à son nouveau pouvoir : l'épée d'Amon. Grâce à un discours digne d'un chef, il réussit à rallier l'armée et les anciens nobles à sa cause : il veut abolir la monarchie et faire de Balbad une république. Son entrain sera vite interrompu par la princesse de l'empire Kô, venue voir son futur époux. Cette entrée en scène s'avère être une chance pour Ali Baba puisque cette dernière ne veut surtout pas épouser un laideron comme Abmad. Notre héros réussit donc à négocier une sorte d'annulation de la promesse d'Abmad en échange d'accords commerciaux. C'est là que Qasim entre en scène...

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? Alors que l'on avait eu droit à un sixième volume riche en révélation, ce septième opus se focalise plus sur l'évolution d'Ali Baba. On commence à entrevoir nous aussi le grand homme qu'Aladin avait vu en lui, comme quoi les Magi ne se trompent jamais dans leurs choix (ce n'est pas n'importe qui qui peut explorer un labyrinthe). La bonne nouvelle : on revoit Aladin bouger (et il devrait pas tarder à se réveiller) !

Que peut-on attendre du prochain volume ? Les caprices de la princesse de l'empire Kô se sont montrés plutôt utiles pour Ali Baba mais nul doute que l'Empereur sera furieux et aura son mot à dire. Les ex-conseillers ont d'ailleurs déjà trouvé leur cible pour semer la discorde : Qasim. Je suis curieux de savoir si ce dernier a complètement perdu son apparence humaine où s'il va la retrouver une fois toute sa magie (et sa vie ?) consumée...

Le mot de la fin : La façon dont le coup d'état est mené, dont la rébellion se forme... Magi joue sur le terrain de l'Histoire (avec un H majuscule oui) puisque les événements qui se jouent au palais vont littéralement changer la face du pays. La façon dont Shinobu Ohtaka décrit tout ça est plutôt réussie puisqu'on lit le tome d'une traite et avec un plaisir non dissimulé. Magi est un manga que j'avais très mal jugé au début (mais il faut dire que les premiers tomes sont laborieux...) mais qui devient de plus en plus passionnant. Même s'il n'y a pas eu trop de combats (et donc pas trop de nouvelles armes à la Shaman King), la fin du volume annonce clairement que ce sera le cas dans le prochain (avec un probable retour d'Aladin en prime). Vivement la suite !

A découvrir

Kenichi T.26

Partager cet article
A voir

Blood Lad T.1

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

2 commentaires

  • Blackburnes

    09/08/2011 à 23h26

    Répondre

    Je connais pas Sumomomomomomo dans le doute comme tu dis on vas en mettre des tonnes , mais déjà la couverture de Mag donne pas trop envie . Si en plus tu es pas trop emballé ...... Je pense que je passerai mon chemin . http://manga.krinein.com/critique-f ... 16819.html

  • OuRs256

    10/08/2011 à 00h31

    Répondre

    Blackburnes a dit :
    Je connais pas Sumomomomomomo dans le doute comme tu dis on vas en mettre des tonnes , mais déjà la couverture de Mag donne pas trop envie . Si en plus tu es pas trop emballé ...... Je pense que je passerai mon chemin .
    http://manga.krinein.com/critique-f ... 16819.html


    Bah, c'est juste que c'est super sommaire, on t'annonce un truc d'aventure et tu te retrouves avec de la baston sommaire sans grand intérêt donc... On verra par la suite.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques