7.5/10

Majin Devil

Deuxième acte de l'ascension de Oh ! Great vers les sommets avec Majin Devil. Une histoire courte en deux volumes qui nous transportent dans un univers baignant dans le fantastique entre magie, sciences occultes et monstruosités en tout genre.

Sympathy for the devil

Majin Devil
Majin Devil
Kazuya, alias Dekoppa, est un surdoué. Il excelle dans toutes les matières scolaires, seuls ses rapports avec les autres sont particulièrement diffciles, d'autant plus que la marque inscrite sur son front accentue les craintes des autres. Son désir d'apprendre encore et toujours plus le pousse aussi à étudier les sciences occultes... Utile ! Surtout lorsque votre lycée est attaqué par des individus étranges. Et ce n'est qu'un début...

Majn Devil est un récit original qui met en scène encore une fois un récit fantastique prenant, autant au niveau de l'intensité de l'action que l'humour. Bien plus présent que dans Himiko Den, à coup sûr. Le scénario semble simple au premier abord avec ce qui semble être une lutte entre humains et démons vampiriques mais alors que l'intensité de l'histoire en est à son maximum, Oh ! Great coupe brutalement l'histoire ! Scandaleux ? Non, toute l'intelligence du scénario est dans cette rupture car l'auteur parvient totalement à associer un deuxième scénario qui prend le temps de se mettre en place et qui n'a (semble-t-il) rien à voir avec l'histoire précédente.

Un travail qui n'Ogure que du plaisir

Il faut vraiment prendre le temps d'aller jusqu'au bout pour comprendre le travail de réflexion psychologique de l'auteur qui essaye d'intégrer des questions sur le pouvoir, la peur de l'imaginaire ou le contrôle de soi. Le mangaka développe en profondeur des thèmes peu communs à travers le personnage de Dekoppa, jeune lycéen au gros QI et à l'esprit scientifique. Celui-ci représente le personnage idéal pour la réflexion de l'auteur car il agit en découvrant la vraie vie au côté d'un personnage féminin, plus potiche que jamais.

Le trait toujours aussi somptueux laisse place à une explosion de planches absolument exceptionnelles sur la fin de l'oeuvre qui est (une fois encore) malheureusement mal servi par une faiblesse dans le scénario sur la toute fin.

Majin Devil fait passer un bon moment sans vraiment apporter quoique ce soit de nouveau au genre. Cependant, l'instinct me dit que Oh ! Great n'est pas loin de pondre son chef d'oeuvre. A suivre...

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques