Quel(s) manga lire pour Halloween ?

Nous sommes presque à la date fatidique (et j'ai tellement d'autres articles en cours d'écriture que je vous fait une petite redif')... Eh oui, c'est le 31 octobre que les morts se réveillent pour récupérer des bonbons (On me dit dans l'oreillette que ça n'a aucun sens...). Krinein a pensé que l'occasion était parfaite pour vous (re)parler de manga qui font peur ou qui prennent les monstres pour sujet principal. Qui sait, il y a là peut-être quelque chose que vous n'avez pas (encore) lu !

Autant le dire tout de suite, le mot 'halloweenesque' n'existe que dans mon dictionnaire personnel. Pour le reste, la liste est loin d'être exhaustive mais elle a au moins le mérite de vous donner quelques idées... Bonne lecture ! 

Ils sont censés vous glacer le sang.

Toutes les oeuvres de Junji Itô publiées chez Tonkam : Que ce soit TomiéLe TunnelBlack Paradox ou même Spirale, les oeuvres de celui considéré comme le maître de l'horreur sauront vous glacer le sang si vous savez vous mettre en condition pour les lire. Je m'explique : sous la couette, dans le noir total, si possible avec la fenêtre légèrement entrouverte alors qu'il y a un peu de vent, juste assez pour faire grincer votre porte que vous ne laissez qu'à moitié ouverte et avec un réverbère dont la lumière aide à déployer l'ombre d'un arbre qui jouxterait votre fenêtre. Fébrile, la lampe torche à la main, vous tournez les pages et découvrez un monde torturé où les personnages principaux succombent les uns après les autres et ça, dans le désespoir le plus total. Exactement... Fuyez tant qu'il est encore temps ! 

La saga Ring éditée par Panini : Tout le monde connaît l'histoire de la fameuse cassette hantée et de cette bonne vieille Sadako censée sortir de la télé pour vous occire. Le film culte a été adapté en une série de one-shots qui vous racontent tous une histoire différente. Avec une ambiance aux petits oignons et une Sadako aux mouvements sublimés par le dessin, y jeter un oeil serait définitivement une bonne idée ! 

Carnets de Massacre (IMHO) : Attention, ce titre de Shintarô Kago n'est pas à mettre entre toutes les mains puisqu'il contient des choses qui pourraient s'avérer perturbantes pour les plus jeunes. Difficile à définir, le style de Kago explore à la fois les pulsions sexuelles mais aussi l'univers du macabre dans des planches qui frisent parfois l'effroyable (dans le sens propre du terme). Difficile de rester de marbre devant une telle oeuvre... 

Ils incarnent Halloween. 

Rosario + Vampire (Tonkam) : Difficile de ne pas citer ce shônen harem quand on parle d'Halloween tant l'ambiance qui se dégage du titre est proche de ce qui se trame aux Etats-Unis dans la nuit du 31 octobre. Que ce soit dans la saison 1 ou dans la saison 2 du manga, l'auteur développe un bestiaire assez impressionnant qui saura tenir le lecteur en haleine. 

Cowa (Glénat) : En japonais, cowa signifie effrayant. Evidemment, cela contraste pas mal avec le petit personnage tout mignon présenté par Akira Toriyama lui-même. Ce dernier vit d'ailleurs dans une énorme citrouille creusée ! Monstres, momies, vampires, Cowa est une petite série qui vous mettra parfaitement dans l'ambiance ! 

Reiko the Zombie Shop (Doki-Doki) : Avec ses déferlantes de chair et de monstres, Reiko the Zombie Shop fera plaisir à tous les amoureux du gore puisque ce titre qui est paru il y a quelques temps chez Doki-Doki ne se refuse absolument rien. Délirant à souhait, l'auteur n'hésite pas à repousser les limites de ce qui est montrable. On vous aura prévenu ! 

L'Etrange Noël de Mr Jack (Pika) : Même si son nom de l'indique pas, il n'y a pas plus 'halloweenesque' que l'adaptation du long-métrage de Tim Burton en manga. Les dessins sont très fidèles et retranscrivent parfaitement l'ambiance de la version Disney donc... pourquoi s'en priver ? 

Nous, on est des vampires, t'as vu !


Blood Lad (Kurokawa) : Avec son personnage principal complètement loufoque et accro à la culture japonaise, Blood Lad n'a pas mis longtemps à conquérir le coeur des lecteurs japonais. La série a même eu droit à son adaptation en animé cette année. Le titre de Yuki Kodama recèle de bonnes idées et de nombreux monstres font leur apparition en mode casual. En fait, Blood Lad, c'est du manga casual, ça se lit avec plaisir et sans trop se prendre la tête.

Servamp (Doki-Doki) : Après le vampire otaku, voici le vampire feignasse. Avec son intrigue qui tient grâce à un septuor de personnages liés aux péchés capitaux, Servamp se trouve entre la comédie et la tragédie avec une alternance de style très bien gérée. 

Bloody Cross (Ki-oon) : Vampires, demi-dieux, anges, démons, malédictions... Bloody Cross est un beau mélange de tout et de rien. Malgré un personnage principal possédant des atouts de poids, l'histoire mal-gérée en fait un titre plus que moyen. 

Pureblood Boyfriend (Kurokawa) : Tout juste arrivés (en septembre) chez nos libraires, les vampires de cette nouvelle série font très gothiques et se rapproche pas mal de l'image qu'on se faisait des créatures aux grandes dents. Laissez-vous tenter, on ne sait jamais ! 

Trinity Blood (Kana) : Avec une très jolie adaptation animée il y a quelques années, Trinity Blood est un titre fort qui utilise l'Église et son combat contre le mal comme toile de fond pour nous présenter des personnages travaillés et qui réussissent à étonner, malgré les années. 

Hellsing (Tonkam) : Alucard, des vampires, une arme gigantesque... Est-ce qu'il faut encore présenter ce monument du manga de Kohta Hirano ? Non ? J'espère bien ! 

T'es mort... mais tu te relèves quand même ! 


I am a hero (Kana) : Probablement l'un des meilleurs manga qui traitent d'une invasion de zombies à l'heure actuelle. Un peu comme la bande dessinée The Walking Dead, l'auteur tente de nous montrer une situation un peu plus réalise qu'à l'accoutumée (aussi réaliste que peut l'être une invasion de zombies qui ont parfois des mouvements et des formes très bizarres...). Avec un héros pas totalement bien dans sa tête, on découvre que, dans ce genre de cas, il vaut peut-être mieux être un peu fou pour survivre ! 

Manga of the dead (Tonkam) : L'idée de base était plutôt bonne soit rassembler des auteurs pour rendre hommage à ces créatures qui hantent films, livres et bande-dessinées depuis de nombreuses années. Cependant la réalisation n'est pas vraiment à la hauteur de ce que l'on attendait et les "grands noms" ne servent que de faire-valoir puisqu'ils ne nous offrent que quelques planches (deux pour la plupart). 

Tokyo Ghoul (Glénat) : Nouveau venu dans les mangathèques françaises, Tokyo Ghoul est un mélange assez particulier de vampires et de revenants, ce qui le rend assez difficile à classer (je l'ai mis ici parce qu'il y avait déjà pas mal de titres dans la catégorie précédente). Comment vivre avec l'organe d'un monstre en soi ? Quelles modifications cela entraîne-t-il sur le corps ? Vous le saurez en lisant Tokyo Ghoul dont le huitième tome sort en novembre ! 

Sankarea (Pika) : Qui n'a jamais rêvé d'avoir une copine qui vous aime tellement qu'elle aimerait vous dévorer ? Non ? Personne ? Bon... En tout cas, c'est l'un des fantasmes de Chihiro, jeune garçon complètement accro aux zombies. Le manga se focalise surtout sur la façon de maintenir le corps de la jeune fille dans un état convenable puisque, comme tout le monde sait, lorsque l'on meurt, la chair se putréfie. Drôle et bien rythmé, Sankarea est un titre qui s'apprécie tout particulièrement avec un petit jus de citrouille ! 

Pas totalement Halloween mais quand même ! 

Blue Exorcist (Kazé Manga) : Dans une moindre mesure, on peut considérer l'univers de Blue Exorcist, avec ses miasmes (et autres créatures surnaturelles) mais aussi ses exorcistes comme très 'halloweenesque'. 

Soul Eater (Kurokawa) : Si je cite Soul Eater, c'est surtout pour l'ambiance des premiers volumes avec cette façon si particulière qu'à Ohkubo de dessiner la lune et le soleil. Maka et son arme, Soul, découvrent un univers très particulier alors qu'ils chassent Blair, une supposée sorcière. Citrouilles et autres petits monstres sont au rendez-vous dans une antre 'halloweenesque' (oui, j'adore ce mot qui n'existe pas) ! 

D.Gray-man (Glénat) : L'arc qui va révéler Krory se trouve dans les tomes 4 et 5 de la série. C'est l'une des parties qui lance le mieux la série selon moi. Avec son lot d'horreur (le vampire est bien glauque avant que l'on ne découvre son autre facette) et ses personnages toujours étonnant, le manga est un must pour la saison. 

Et le petit dernier peut-être un peu moins évident : One Piece (Glénat). Eh oui, Oda a réalisé un arc très particulier entre les volumes 46 et 50, Thriller Bark où Luffy et son équipage doivent affronter des créatures tout droit sorti d'un film de Tim Burton ! Nombreuses scènes hommages au cinéma d'horreur (réveil du monstre, sortie de terre des zombies...) sont au programme de cet arc à l'ambiance très 'halloweenesque' ! 

C'est tout pour cette année. J'espère qu'il y aura au moins un titre que vous prendrez avec vous dans cette petite liste. Si vous ne deviez en retenir qu'un, je vous conseillerais volontiers Tomié (ou n'importe quel autre titre de Junji Itô) qui saura vous divertir à merveille le 31 octobre !

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

2 commentaires

  • Anonyme

    31/10/2014 à 09h38

    Répondre

    "Vous le saurez en lisant Tokyo Ghoul dont le deuxième tome sort en novembre ! "

    ah ben non. "dont le 8 e tome sort en novembre", plutot...

  • OuRs256

    01/11/2014 à 18h46

    Répondre

    L'ours était fatigué :/

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques