5.5/10

Marine Hunter

Piège en haute mer pour un trio improbable qui s'en va défier les autorités maritimes !

A la fin du XXIe siècle, la Terre n'est plus qu'une vaste étendue d'eau : presque tous les continents ont sombré dans l'océan où, entre monstres marins et pirates, nul ne connaît vraiment la paix. Des eaux dangereuses sillonnées par un fugitif du nom de Shark, un être mi-homme, mi-poisson", qui, malheureusement pour lui, a été piqué d'un énorme hameçon de "servitude", qui le prive en partie de sa liberté. Pire : après avoir recueilli une jeune fille du nom de Guppi, Shark s'aperçoit que cette dernière est liée à lui par une chaîne invisible, après qu'elle a pris la liberté de toucher son "piercing" ! Une situation pas vraiment confortable pour un prédateur au sommet de la chaîne alimentaire...

 


DR.
Si on vous parle d'univers marin version shônen, vous répondez évidemment One Piece, son histoire de pirates, sa galerie de personnages incontournables et ses gags à répétition. Marine Hunter, c'est pareil. En moins bien. Le scénario promettait de tenir en haleine mais s'étiole trop rapidement à cause d'un manque clair d'idées neuves, mal comblé par des scènes des scènes de combat et d'ecchi et un trio de personnages qui ne prend décidément pas : le mauvais gars, la fille en forme et le « truc ». Le problème réside dans le fait que Marine Hunter ressasse le scénario classique de la quête initiatique sans apporter une quelconque originalité. Le coup de l'hameçon est amusant un volume mais étant développé à tire-larigot, il en devient particulièrement lassant. Reste le personnage de Shijimi pour l'humour. Pas mauvais, pas bon non plus, juste moyen.

 

Cinq volumes pour un résultat mitigé dans lequel le mangaka propose un résultat correct, offrant un chara design shônen efficace, un remplissage plus que correct dans une ambiance… plombé par les caractéristiques définies auparavant. Marine Hunter se complait malheureusement dans le stéréotype du manga moyen. Fort dommage.

 

Un manga qui aurait pu être meilleur. Sans grande envergure mais qui se déguste sans faim. Peut-être mordrez-vous à l'hameçon ?

Partager cet article
A voir

Sky Crawlers

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques