7/10

Monster Hunter Flash T.1

Dans une ère où les monstres dominent ciel, terre et mer pour déposséder l’Homme de son monde, une race nouvelle de guerriers a vu le jour... Parés d’un arsenal et d’équipements spéciaux, ils mènent des quêtes soumises par des guildes et traquent leurs proies gargantuesques. On les appelle les “Chasseurs”. Raiga est un chasseur novice mais téméraire et voit son quotidien comme un entrainement perpétuel. De nature à foncer tête baissée, ce garçon va devoir agir avec la coopération de Kerès et Torcche, un artilleur et une épéiste aux capacités complémentaires... mais aux caractères opposés ! Tous trois se lancent sur les traces de créatures plus féroces les unes que les autres, parmi lesquelles la Rathian, la légendaire “Reine de la Terre” …


En chasse ! 

Après une première adaptation de l'univers du jeu Monster Hunter par Hiro Mashima dont on avait parlé sur Krinein, c'est Shin Yamamoto qui s'y colle et nous propose quelque chose de très différent graphiquement. Alors que Mashima aime beaucoup les courbes, Yamamoto serait plutôt formes géométriques droites. Pour le lecteur, l'effet produit est totalement différent et on se trouve dans un style graphique bien plus proche du jeu, ce qui fera plaisir aux puristes sans aucun doute. Le style de narration est aussi très différent. Là où Mashima est un habitué des longues quêtes, on sent que Yamomoto tâtonne un peu. L'introduction est assez longue et les personnages ne sont pas particulièrement intéressants dès le début. On les découvre au fur et à mesure et on s'habitue mieux à eux mais leur portrait n'est pas glorieux dans les premiers chapitres. Ce qui m'a plus plu, c'est le prologue où l'auteur nous montre la fin de l'histoire un peu comme on faisait dans les pièces antiques. J'ai trouvé que ça donnait un côté plus original à ce genre d'histoire. On n'a plus besoin d'attendre le dénouement donc on peut se concentrer sur la façon dont les héros évoluent. Pour l'histoire, ça reste assez sommaire pour le moment avec des petites quêtes pour que nos héros apprennent à se connaître même si on rentre dans quelque chose d'assez sérieux avec la Rathian à la fin. Il faudra voir le prochain volume pour voir comment tout ça va se goupiller. 

Pour le moment, je n'ai pas encore eu envie de jouer au jeu mais j'ai quand même envie de continuer le manga. On sent la quête initiatique et si l'auteur réussit à bien retranscrire tout l'univers de Monster Hunter, il a un bestiaire conséquent à sa disposition et de quoi faire une très longue série.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques