8/10

Moonlight Act T.7


Toujours le style Gekkô !
Outre des petites histoires comme Le Moineau à la langue coupée ou le Chien des Flandres, c'est l'histoire d'Urashima Tarô qui débute. Ce dernier est poursuivi par Otohime qui a été frappée d'un coup de lune. En fait, on se rend vite compte que, sur elle, il n'a qu'un effet temporaire. Grâce à une sorte d'antidote dont il reste des traces dans son organisme, elle a seulement des "crises" de lune. C'est pourtant dans sa lucidité qu'elle est la plus cruelle puisque le secret de ces vaccins qui combattent complètement les coups de lunes (mais qui doivent être renouvelés comme tous les vaccins en fait) n'est autre que le désespoir qu'elle vole à Urashima Tarô lorsqu'il ouvre le coffret qu'elle lui a confié...

Moonlight Act continue son chemin avec une qualité qui ne baisse pas. Fujita commence à mixer un peu les contes puisque les personnages du Chien des Flandres se retrouvent pris dans Urashima Tarô. Pour ceux qui ne connaissent pas ce conte japonais qui fait partie des plus célèbres, je vais en rappeler rapidement l'histoire. Urashima Tarô est un pécheur qui se promène quand il voit une tortue se faire agresser par des enfants. Il décide de la sauver et le lendemain, à sa grande surprise, une énorme tortue débarque chez lui pour lui annoncer qu'il a sauvé la fille du roi de l'océan. En récompense, il est invité à passer un petit séjour au Ryûgû-Jô, un palais somptueux situé dans les tréfonds des eaux. Alors qu'il prend goût aux délices de cette vie sous-marine dans le luxe et l'opulence, il se rend compte qu'il a un certain mal du pays et décide de rentrer chez lui. Avant de partir, il se voit offrir un petit coffret laqué qu'on lui défend d'ouvrir. De retour sur la plage, il se rend compte que 300 ans se sont écoulés et ne sait plus du tout quoi faire. En proie à la dépression, il décide d'ouvrir le coffret et son âge réel ressurgit, le condamnant à une mort certaine. Alors oui, ce n'est pas très gai mais on voit bien pourquoi Urashima ne veut pas mourir écrasé par le poids de sa bêtise d'antan dans la série.

L'auteur devrait conclure l'histoire en cours dans le prochain volume. Selon le temps qu'il va mettre, il pourrait y avoir soit des petits chapitres courts, soit un nouvel arc. Le mélange des personnages de conte commence aussi à faire son petit effet et je dois avouer que j'aimerais bien revoir ça (surtout qu'il mélange japonais/occidental).

Comment conclure ? Tout simplement en continuant à encourager Kazé à ne pas faiblir dans le rythme des sorties et à ne pas lâcher des séries comme Moonlight Act qui sortent complètement des sentiers battus et qui sont vraiment exceptionnelles. Pas de perte de qualité à aucun niveau, des histoires toujours plus travaillées... Bref, membres du monde des lecteurs, n'hésitez plus et jetez-vous sur ce titre !

A découvrir

Wingman T.1

Partager cet article
A voir

Wingman T.2

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

8 commentaires

  • OuRs256

    10/08/2011 à 14h01

    Répondre

    Attention... Chef d'oeuvre !http://manga.krinein.com/moonlight-act-23475/critique-16763.html

  • Kil.Art

    08/04/2012 à 18h50

    Répondre

    J'suis extremement décu par la lecture des tomes 1 e 2 ...

    Le trait est joli et le pitch semblait amusant mais de trop gros défaut pour faire de ce shonen un manga agréable a lire et c'est bien dommage.

    D'une part l'édition est juste INSUPPORTABLE !
    On a le droit tous les chapitres a 2-3 pages pour nous ré-expliquer l'histoire en cours de tome... on se croirait dans un anime mal réaliser ou on aurait le droit a 5 minutes de flashback par épisodes de 20 minutes et très honnêtement c'est a vous dégoûter de la lecture tellement cela ralentit et dessert le rythme.

    Ensuite les dialogues parfois efficaces en prenant le parti du "parlé", sont malheureusement trop souvent mous voir complètement stupides a certains moments.

    Notamment dans le tome 2 des que la masse ouvre la bouche pour nous parler du méteore ou "ca va cogner dur" et ce au moins 15 fois en 30 pages ...


    Les personnages semblent avoir une vraie personnalité décalée au début, mais tres vite, ils se trouvent qu'ils n'ont en réalité aucune profondeur et ne sont que des images répétant inlassablement la même chose encore et encore quel que soit les situations.

    Ensuite pour moi le pire de tout, c'est étirement des situations sur des pages et des pages pour des conclusions baclées et vide de sens. On se croirait dans Bleach ou chaque combat dure 1à ans pour finir sur un coup d'épée completement tiré par les cheveux.

    On est selon moi a des années lumières des shonen concurrents actuels que sont One Piece ou Naruto. Même Toriko qui me paraissait pauvre au départ est en comparaison tellement plus prenant et beaucoup moins ennuyeux.

    Extrêmement déçu au vu de la critique Krinein et de la qualité des dessins, mais trop insuffisant pour rattraper les lacunes littéraires.

    Note : 3 /10

  • OuRs256

    09/04/2012 à 14h57

    Répondre

    Kil.Art a dit :

    D'une part l'édition est juste INSUPPORTABLE !
    On a le droit tous les chapitres a 2-3 pages pour nous ré-expliquer l'histoire en cours de tome... on se croirait dans un anime mal réaliser ou on aurait le droit a 5 minutes de flashback par épisodes de 20 minutes et très honnêtement c'est a vous dégoûter de la lecture tellement cela ralentit et dessert le rythme.


    C'est un shônen, j'ai l'impression que tu as un peu oublié ce point en lisant l'oeuvre. C'est très fréquent dans les shônen avec des histoires qui peuvent paraître un peu "complexes" pour le lectorat cible (cf. Get Backers, cf. Soul Eater, cf. pleins d'autres trucs que j'ai la flemme de citer) donc je vois pas en quoi c'est un souci et surtout, à partir du volume 2 ou 3, il n'y a plus ces résumés incessants (qui, il est vrai, m'avaient un peu soulé ^^').

    Kil.Art a dit :

    Ensuite pour moi le pire de tout, c'est étirement des situations sur des pages et des pages pour des conclusions baclées et vide de sens. On se croirait dans Bleach ou chaque combat dure 1à ans pour finir sur un coup d'épée completement tiré par les cheveux.


    Les histoires au début peuvent paraître un peu redondantes et finies rapidement mais tout ça s'améliore aussi avec les volumes, notamment avec l'histoire de Cendrillon et l'arrivée du Chat Botté qui va complètement changer la donne dans l'histoire. Après, encore une fois, on se trouve dans du shonen, je sais pas ce tu attendais de voir mais faut pas t'attendre à l'élaboration scénaristique d'un Monster.

    Tu compares à Naruto (qui est pour moi une bouse infâme et illisible) sachant que le début de Naruto (à savoir les deux premiers tomes puisque c'est là dessus que tu te bases) sont une succession de petites missions sans intérêt. Laisse un peu le temps à l'oeuvre de se mettre en place et tu verras que l'intrigue est bien plus sympa que du Naruto et un poil plus travaillée que celles des shonen classiques.

  • Kil.Art

    09/04/2012 à 19h04

    Répondre

    Apres c'est vrai que j'suis pas très attiré par ce type de lecture normalement.
    Les seuls que je suis vraiment sont One Piece et Naruto.
    (One Piece étant pour moi totalement hors concours tant ce manga me surprend a chaque arc)
    J'prefere les premiers tomes de Naruto, qui ressemblent plus a des one shot effectivement, mais qui sont entier au moins.

    Apres Claymore et Dr. Slump sont classés en Shonen, mais c'est plus un seinen et de la bulle humoristique a mon sens, donc pas vraiment comparable dans cette classification. Peut être que je ne suis effectivement pas très attiré a la base par le shonen, mais très honnêtement j'ai pas voulu descendre spécialement ce manga. C'est juste que j'ai vraiment trouvé la lecture horrible :s

    Et ce malgré, j'me répète, de très beaux dessins, qui sortent des stéréotypes ringards et bâclés de beaucoup d'ouvrages.
    Peut-être que j'lirais les version numériques quand j'aurais rien d'autre a lire pour pousser un peu plus celui ci ^^

  • Kil.Art

    09/04/2012 à 19h06

    Répondre

    Mais tu remarqueras que je te fais confiance jusqu'ici puisque j'ai quand même pris la peine de me procurer les 2 premiers tomes suite à ta critique

  • OuRs256

    09/04/2012 à 19h15

    Répondre

    C'est vrai vrai . D'ailleurs, les lecteurs n'ont pas à être tout le temps d'accord avec moi (ça serait pas drôle ) et puis, tu fais vivre un peu la rubrique avec tes critiques et tes commentaires donc moi je peux que te remercier .

    Et j'adore défendre des titres qui me sont chers (Moonlight Act en fait partie) donc je le ferais jusqu'au bout . Claymore est classé en shônen ? La je suis assez étonné, c'est ptet une erreur dans la fiche puisque la série parait dans le Jump Square qui est loin d'être catégorisé shônen, c'est plus du seinen pour moi :i

  • Kil.Art

    09/04/2012 à 19h18

    Répondre

    Nan nan c'est pas un erreur, j'ai pas regarde la fiche, j'ai les 19 tomes sous les yeux, et ils sont édités en shonen manga ^^

    Mais j'suis d'accord c'est plus proche de Berserk (Seinen) que du shonen

    Un comble quand on sait que Happy! par exemple est édité en seinen lui xD

  • OuRs256

    09/04/2012 à 19h24

    Répondre

    Kil.Art a dit :
    Nan nan c'est pas un erreur, j'ai pas regarde la fiche, j'ai les 19 tomes sous les yeux, et ils sont édités en shonen manga ^^

    Mais j'suis d'accord c'est plus proche de Berserk (Seinen) que du shonen

    Un comble quand on sait que Happy! par exemple est édité en seinen lui xD


    Y'a des fois, ils hallucinent quand ils font les classifications... -_-

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques