8/10

Mushishi

Mushishi enchaîne les succès sous tous les supports sur lequel il est présenté. Son côté montrant le côté extrêmement traditionnel du Japon déborde de bonnes idées mais ne rebutera-t-il pas son lectorat ? Il y a peu de chances tellement il est bien mené...

C'est un phénomène. Une véritable liesse. Mushishi enchaîne depuis les louanges depuis l'an 2000 du côté des critiques et recevant des récompenses prestigieuses. Amateur d'action jusqu'à l'overdose, vous pouvez quitter cette page, les aventures de Ginko reposent sur des dialogues sur la durée et des émotions en pagaille. Yuki Urushibara prend un ton nostalgique et captivant pour créer un manga au résultat inattendu.

Mushi mushi

Les mushi sont des organismes vivant dans le corps des humains, parfois pour les guider mais très souvent pour leur nuire. Seuls quelques humains ont la faculté de les voir. Ginko est parmi ceux-là. La mission qu'il s'est assignée : traquer les mushi afin de libérer leurs hôtes involontaires. Ginko devient alors un "mushishi", un expert en mushi, un chasseur, un guérisseur ! Il va donc errer de villages en villages, à la recherche des personnes à aider. Tout autour de lui transpire une aura de mystère qui ne se dévoile que par rares bribes…

Mushishi (c) Kana
Mushishi (c) Kana
Pour finir, la version animée ayant connu un succès d'estime, Katsuhiro Otomo s'est emparé des droits pour réaliser un film live qui fait déjà parler de lui depuis plus d'un an. On n'a pas fini d'entendre parler de Mushishi et c'est tant mieux. Car les aventures de Ginko possèdent un certain charme, une sorte de poésie latente à chaque nouvelle histoire où les mushi ne sont que le prétexte à explorer l'âme humaine. Les chapitres se succèdent avec la description d'un Japon campagnard et traditionnel, d'un autre temps. Dans ce tableau, le héros dénote souvent par son style bien plus urbain et actuel. Son côté énigmatique constitue un autre attrait du manga et les maigres indices recensés sur le guérisseur servent instamment à vouloir en savoir plus. Les non-dits font partie intégrante de Mushishi et la lecture entre les lignes s'avère souvent indispensable pour comprendre l'essence même des histoires.

Smoker

On peut suivre Ginko à la trace de la fumée de sa cigarette. Par contre, il n'aurait pas toujours été aisé de mettre en relation les histoires et les traditions japonaises si les nombreuses explications n'allaient pas de pair avec. Le côté ancien des histoires éclipse totalement les petites notes d'humour disséminées dans les récits. Mushishi prend les allures d'une fresque imposante dans lequel les diverses caractéristiques des péchés humains rejaillissent par l'intermédiaire des parasites. Hors du temps et cherchant la solution au problème à la manière d'un médecin prenant tous les risques, Ginko apparaît réellement comme un de ces personnages fort et ambigu qu'on se plaît à imaginer toujours dans de plus grandes aventures…

Le travail d'Urushibara se montre plaisant sans en faire des tonnes. Dans un ensemble plutôt désuet de détails, la mangaka se montre à son aise pour se concentrer sur ses personnages. Si le trait ne constitue pas forcément une force du manga, c'est sans doute la faute à l'inégalité de justesse entre les titres ne permettant pas d'assurer un attrait constant pour l'œil. Urushibara le paye notamment sur le respect des proportions rendant quelques cases bien moches pour une globalité plutôt salutaire.

Le succès inespérée de Mushishi a permis une adaptation du manga en anime. Son côté mystique donne une dimension captivante au manga, l'exploration d'un Japon campagnard peu souvent montré représente l'autre, tout ceci embaumé dans la fumée de cigarette de Ginko. Toutes ces qualités suffisent amplement à élever le niveau d'un dessin pas toujours très juste. Le vainqueur du prix Kodansha 2005 saura-t-il vous séduire ?

A découvrir

Bleach - la série

Partager cet article
A voir

Burning Moon

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Anonyme

    11/07/2007 à 19h53

    Répondre

    Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce Mushishi, je voulais juste changer de style, pour une fois, et franchement je ne regrette rien.


    Il faut d'abord avouer que le graphisme est assez inégal. Certes, la nature est très bien représentée (quoique parfois par de simples silhouettes), mais certaines perspectives laissent parfois à désirer et certaines parties du corps sont dessinées un peu "à l'arrache". Enfin c'est clair, niveau dessin, on aura déjà vu bien mieux.


    Mais ce qui ressort surtout de cette oeuvre, c'est tout le charme de la poésie saupoudrée d'un peu de naïveté qui arrive à nous accrocher. L'auteur parvient à faire passer les histoires de folklore les plus farfelues pour d'émouvants contes pouvant être interprétés par bien des façons.


     Le fait que chaque chapitre soit une histoire totalement indépendante de la précédente est assez particulier également. Mais c'est au final assez agréable et surtout pratique si jamais il nous fallait arrêter de suivre la série pour une quelconque raison. On ne se sent de cette façon nullement affligé d'un cruel sentiment de manque.


     Un manga que je conseille beaucoup à tous ceux qui en ont marre de la violence inutile et qui cherchent à s'évader pour passer un moment paisible.


     

  • Anonyme

    21/10/2007 à 07h40

    Répondre

    je suis pas fan. Il n'y a pas vraiment de ligne directrice et on reste dans du one-shot... l'aspect ecolo et esprits malins, j'ai pas accroche.

  • Anonyme

    16/07/2008 à 21h49

    Répondre

    Ce manga est une poésie, une merveille.


    J'ai adoré!

    Il est hyper reposant. Les musiques, les couleurs et les histoires sont belles et calmes, (le héro aussi =p). Il y a quand même quelques touches d'humour (j'adore les têtes que peut tirer Ginko)  et le héro se trouve toujours dans  des situations pas possible: il se fait poignarder,  tabasser, enfermer dans une cabane...


    Et puis je trouve que ce manga nous emmène loin avec lui. LE fait qu'il soit si calme nous fait passer doucement, sans meme qu'on s'en rende compte, dans un monde étrange et même mystique. C'est ce qui fait sa particularité.


    Voilà, essayez au moins de voir le début, juste pour tester. C'est toujours bien de se faire son propre avis. 


     

  • Anonyme

    21/02/2009 à 12h19

    Répondre

    Un manga qui se devore et qui est plus qu'entrainant, liant l'historique et le mystique.


    Bref un chef d'oeuvre... mais les gouts et les couleurs ne se partage pas...


     D'un point de vue personnel j'ai passé un très agréable moment à visonner le manga, un moment de detente et de relaxation sans violence (mis à part le poignardage cité plus haut mais que tout parent peux comprendre).


    En clair vous souhaitez vous detendre en visionnant un manga : regardez MUSHISHI

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques