5/10

Namida Usagi T.2 & 3

Même les lapins peuvent pleurer, si, si, je vous assure ! D'ailleurs, Ai Minase en a fait une oeuvre : Namida Usagi. Après un tome 1 pas très enthousiasmant, peut-on encore espérer quelque chose de ce shôjo ?


Les couvertures sont toujours...
Alors que Narumi devait aller à Hokkaido vivre avec sa soeur et sa grand-mère, la mort de cette dernière va couper court à ses intentions. C'est donc sa soeur qui viendra vivre avec lui et il ira au même lycée que Momoka ! D'ailleurs, le voyage d'intégration devrait être l'occasion rêvée pour rapprocher les deux tourtereaux. Malheureusement, quand cette dernière lui fait sa déclaration, il s'avère que Narumi a déjà une copine ! Vérité ou gros coup de bluff ? Momoka et ses amies se rendent comptent qu'il s'agit de la starlette Moa, et Momoka doit se rendre à l'évidence, il y a très peu de chances pour elle... Mais tout le monde ne le voit pas de cet oeil, à commencer par Amano, le meilleur ami de Narumi, qui est convaincu que son ami est amoureux d'elle et qu'il n'est avec Moa que par obligation (les deux jeunes partagent un passé commun assez douloureux). C'est ainsi qu'il imagine un plan pour forcer Narumi à révéler ses véritables sentiments : il fera semblant d'être le petit ami de Momoka pour provoquer chez lui une réaction de jalousie. Le double date (rendez-vous croisé) entre les deux couples (Momoka/Amano et Narumi/Moa) donnera t'il les effets escomptés ?


... aussi jolies et travaillées.

Autant le premier tome avait été une véritable torture à lire puisque la cruche qui sert d'héroïne pleurait en permanence, autant on a l'impression que l'auteure s'est un peu calmée sur le robinet (elle a du payer trop cher en eau...). Momoka Usami semble un peu plus déterminée et on découvre un côté de Narumi assez cruel, mais aussi très responsable (c'est par devoir qu'il agit ainsi). Je serais tenté de dire que la lecture est un peu plus agréable, même si l'effusion de sentiments permanente gâche un peu le plaisir. C'est d'ailleurs à ça que l'on se rend compte que ce titre est destinée à des collégiennes/lycéennes (et encore, lycéennes, ça commence à être trop) comparé à un titre comme Kimi wa Pet, plus mature et plus agréable à lire pour un/une jeune adulte. On verra bien où Minase veut en venir et surtout, combien de temps elle va pouvoir tenir sans tourner en rond, puisque, le titre ayant été expliqué et les acteurs étant tous en place, tout ce qui manque, c'est un élément de résolution du problème.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

3 commentaires

  • SpaceJ

    07/05/2012 à 10h02

    Répondre

    Je préfère traduire le titre par: "le lapin pleurnichard" . J'admire ton courage OuRs256 pour lire des shojos aussi lourds XD.http://manga.krinein.com/-23555/namida- ... 18830.html

  • Plax

    07/05/2012 à 11h48

    Répondre

    LOL, je suis d'accord avec SpaceJ, Ours a toute mon admiration

  • OuRs256

    07/05/2012 à 13h00

    Répondre

    Plax a dit :
    LOL, je suis d'accord avec SpaceJ, Ours a toute mon admiration


    Oh mais ils sont pas tous aussi terribles xD. Et puis Plax, toi t'as Stardust Wink (avec les commentaires de l'auteur que t'adores ;P).

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques