3.5/10

Naruto - OAV 01 - Find the Crimson Four-Leaf Clover!

Tout le monde connaît dorénavant le manga Naruto et encore plus son adaptation en dessin animé. Si il semble qu'en France, Naruto ait une voie toute tracée pour devenir le « nouveau » Dragon Ball, toute proportion gardées bien sûr, au Japon son succès reste tout de même de moindre ampleur. Pour autant, cela n'empêche pas la franchise de caracoler dans les charts régulièrement et de se décliner sous toutes les formes. Ainsi, Naruto reste tout de même une des séries phares du Weekly Shônen Jump. A ce titre, elle a donc eu déjà l'honneur de deux OAV diffusées pour la première en 2003 lors du Shônen Festa et la seconde pour le même évènement l'année suivante. D'autres produits dérivées existent comme deux films dont le dernier est sorti cette été 2005 au cinéma, sans oublier une pléthore de jeux vidéo.

Mais attention, car si Naruto est souvent sur le devant de la scène via tous ces supports, cela ne rime pas forcément avec qualité et bien au contraire comme nous le montre la première OAV de la série : Trouver le Trèfle Pourpre à Quatre Feuilles!

Quatre feuilles pour quatre malheureux points

Cet OAV prend place au milieu de la première saison de la série. Naruto, Sasuke et Sakura sont sous l'apprentissage de Kakashi qui a pour mission de les entraîner en vue des examens pour devenir ninja.
Matin d'entraînement, Naruto se fait réveiller par son jeune ami Konohamaru qui lui confie une mission. Ni une ni deux, voilà Naruto engagé par le petit garçon dans sa mini organisation de ninjas ne comptant que deux autres membres (pas besoin de dire lesquels je pense que tout le monde a compris). Konohamaru explique à Naruto qu'ils doivent récupérer le légendaire et unique Trèfle Pourpre à Quatre Feuilles qui leur permettra d'exaucer n'importe quel voeu, en l'occurrence ici, celui de faire rester au village la jolie petite Kaede qui doit déménager car son père a été muté. Noble cause que d'aider son amoureuse que Naruto, tout ninja qu'il, est ne peut qu'accepter.
Naruto et Konohamaru partent alors pour la zone interdite de Akagahara, territoire de passage obligatoire pour les examens de ninja...

Ce premier OAV, vous l'aurez compris au travers de ce synopsis, met en avant principalement le personnage de Naruto accompagné du petit Konohamaru. En outre, le scénario se révèle trop enfantin. Aucun effort n'a été fait sur ce premier épisode spécial pour qu'il ressorte du lot. Le suspense est inexistant, les surprises au rayon des abonnés absents.
Même le combat final opposant les marionnettes gardiennes à Naruto et ses deux compagnons est mauvais. Les techniques de combats utilisées sont basiques, le taïjutsu archi connu. Au final le combat est donc sans saveur et inintéressant. Sa durée relativement courte est surement son seul point positif.

Même constat concernant l'animation de cet épisode. Le travail est bâclé, on espérait bien mieux pour un épisode particulier. Au final on peut dire que la qualité de l'animation équivaut à un épisode moyen de Naruto. Les plans fixes sont utilisés trop souvent au cour de ces dix-sept minutes, les scènes de combats sont lentes et trop statiques.
En revanche, le chara-design est lui bien respecter et cela est normal vu que c'est le studio Pierrot, chargé du travail de la série qui est en charge du projet. Enfin les BGM présents sont classiquesn ce qui est somme toute normal vu que l'histoire se déroule à deux pas du village.

Pour conclure, cet épisode est vraiment réservé aux fans hardcore de la série qui ne jurent que par Naruto. Les autres passeront leur chemin. Préférer regarder un épisode de la série qui a le mérite de proposer un scénario plus palpitant que celui-ci.

A découvrir

Pompoko

Partager cet article
A voir

Say Love...

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques