6.5/10

Nekoten !

Des chats et des humains s'allient contre les forces du Mal. Dit comme ceci, on passe volontairement à côté mais en y regardant de plus près...

Nekoten !
Nekoten !
Yumi vient d'être admise à l'académie Matabi, un établissement qui accueille les élèves comme leur chat ! Le jour de la rentrée, la jeune fille et son chat Kansuke se retrouvent dotés de pouvoirs mystérieux qui leur permettent d'anéantir un monstre apparu subitement en plein milieu du campus. Cette bataille est annonciatrice de la résurrection de Kaen, le terrible dieu chat de la destruction, dont la menace de vengeance pèse depuis plus d'un siècle...  

A première vue, Nekoten ! risque de s'enfoncer dans les tréfonds du manga sans intérêt. Une histoire plate, une héroïne cruche, une accumulation de matous pour faire joli. Il ne manquerait plus que le côté kawaï pour bore le calice jusqu'à la lie. chose plutôt étonnante, le titre est signé de la patte de l'auteur du sympathique Roi des Ronces, Yuji Iwahara. Gardant l'aspect fantastique de son oeuvre précédente, l'auteur découvre l'ultra classicisme du drama school pour y apporter une touche personnelle avec des chats comme pendants animaliers des héros humains. Les premières pages sont douteuses, laissant entrevoir une bête histoire de fin du monde avec les représailles d'esprits maléfiques envers les humains pour blablabla... Mais les volumes se révèlent au fur et à mesure plus intenses pour aboutir à un troisième volume efficace laissant véritablement un suspense. La réjouissance s'avère de courte durée lorsqu'il s'agit d'évoquer l'issue probable du scénario, le ton manichéen sans vergogne et des personnages qu'on n'aimerait pouvoir battre très fort (chat comme humains)

Le trait est mal défini entre univers shônen et seinen avec des personnages aux allures de lycéens communs pouvant paraître tels des jeunes premiers de tout bonne oeuvre de drama school vendeur. Mais le côté fantastique rentre en jeu et propose des traits un peu plus fouillés avec notamment un bestiaire sans prétention mais dont les grandes lignes montrent le talent graphique de l'auteur. L'expressivité reste la pièce maîtresse du chara design qu'on se plaît à trouver amusante en toutes circonstances.  

Nekoten ! demeure un seinen qui ne s'assume pas lors de ses premiers pas mais qui n'en reste pas moins un titre possible à se caler sous les mirettes pour laisser se dérouler une courte aventure qui se pare d'un scénario progressivement plus complexe. Les premières impressions suspectes laissent place à un manga tout à fait honorable qui, s'il demeure un drama school conventionnel, prouve que l'auteur du Roi des Ronces sait donner de l'envergure à ses parutions.

A découvrir

Kiba

Partager cet article
A voir

Undercurrent

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    07/01/2009 à 11h52

    Répondre

    Super manga !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    Exeptionnel ! a conseiller !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques