7/10

Neuro, le mange mystère - Prêts à vous retourner le cerveau ?

C'est par l'intermédiaire du jeu DS Jump Ultimate Stars que j'ai découvert Neuro à l'époque, un peu avant que Glénat ne fasse l'acquisition de la licence. Avec ses coups loufoques, il va sans dire que le personnage m'avait déjà un peu tapé dans l'oeil. 


Est-ce une chauve-souris ?
C'est l'histoire d'un démon qui aimait les mystères...

Neuro Nôgami est un démon venu dans notre monde pour se nourrir de ses mystères, après avoir littéralement englouti tous ceux de son monde d'origine. Ne pouvant toutefois agir à sa guise, il incite une jeune fille à devenir détective du paranormal, afin qu'elle lui fournisse son quota de nourriture, et se contente de l'assister en dépit de ses pouvoirs aussi incroyables que terrifiants... Même si tout semble bien se passer dans le meilleur des mondes (pas pour Yako qui souffre le martyr en permanence), l'apparition du mystérieux X va compliquer les affaires de notre démon. 

Neuro commence donc tranquillement avec des petites enquêtes. Même si le lecteur ne peut pas vraiment s'amuser à chercher le coupable puisque l'auteur laisse trop de zones d'ombres, la lecture reste quand même plaisante grâce à un personnage principal très accrocheur. Lorsque Neuro doit se frotter à Six et à la Nouvelle Lignée, le combat ne commence réellement. On passe donc les premiers volumes à voir ce dernier faire étalage de ses talents. Le manga change donc radicalement de ton en cours, chose de plus en plus courante dans les manga issus du magasine Shônen Jump. On avait déjà pu le voir avec Reborn! et on l'a revu un peu plus récemment avec Médaka Box. Si ça lui permet de garder une fan base solide, pourquoi pas, mais là, il y avait peut-être un peu mieux à faire que le délire des nouveaux humains.

Un duo emprunté au manzai

Ce qui fait la spécificité de Neuro, c'est son duo de personnages principaux, Neuro et Yako. Monté sur la base du manzai (les duos comiques traditionnels japonais où l'un des deux compères, celui qui est intelligent, domine et l'autre, l'idiot, se fait souvent battre pour n'importe quelle raison). Facile de deviner qui est qui quand on voit la pauvre Yako se faire malmener de case en case. En fait, Neuro n'a de cesse de tester sur elle tous ses pièges et toutes ses idées les plus farfelues. On obtient donc un duo solide qui sert de base à l'histoire.

Cependant le duo évolue. Au fur et à mesure des enquêtes, Neuro apprend à faire de plus en plus confiance à Yako et va lui déléguer de plus en plus de pouvoir (chose assez exceptionnelle puisque, comme vous le verrez à la lecture, Neuro aime le pouvoir plus que tout). Au départ, c'est grâce à elle qu'il va pouvoir se nourrir puisqu'elle va lui permettre d'attirer de nombreux clients parmi ses connaissances. Il y a donc une véritable relation de partenaire à partenaire entre les deux (du moins à la fin). 

Humour ou combat, faut-il vraiment trancher ? 

Une chose que l'on remarque dès les premiers tomes de Neuro, c'est que l'auteur est vraiment très bon dans les scènes humoristiques. Les gags sont souvent bien sentis et certaines scènes m'ont valu des regards étranges dans les transports il y a quelque temps... Reborn! aussi avait commencé comme série "humoristique" (même si l'humour reste discutable dans la série d'Akira Amano) et lorsqu'elle avait décidé de se lancer dans le combat, les scènes marrantes devenaient de plus en plus rares. Dans Neuro, ce n'est pas totalement vrai. Elles se raréfient, certes mais on sent que l'auteur place un gag à chaque fois qu'il peut (même dans certaines scènes sérieuses). On a l'impression qu'il est même meilleur dans ce genre de scènes que dans tout ce qui est sérieux (alors qu'Akira Amano excelle quand il s'agit de dessiner des poseurs). 
Mmh, il y anguille sous roche...

Drogue douce ? 

Au final, Neuro est une série plutôt sympathique à suivre, malgré une petite période de mou (mais bon, la série fait 23 tomes quand même). Le final est bien amené et on sent que l'auteur a quand même pris son temps pour soigner sa fin. Il aura réussi à créer une galerie de personnages très vivants et très accrocheurs, en particulier Neuro avec son caractère de anti-héros totalement sadique. La nouvelle série de l'auteur remporte un vif succès au Japon en ce moment et j'espère donc la découvrir le plus rapidement possible. D'ici là... je retourne me faire l'intégrale de Neuro !

A découvrir

A supprimer

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

3 commentaires

  • Anonyme

    18/05/2009 à 20h25

    Répondre

    Manga assez surprenant par ses dessins,son univers décalé et le personnage de Neuro.A essayer absolument si vous en avait marre des mangas sans originalitée.Tome 1 magnifique!

  • Anonyme

    18/05/2009 à 20h32

    Répondre

    Passer voir mon site http://bluemanga.free.fr et merci de laisser vos avis et des coms.

  • Anonyme

    27/01/2010 à 23h17

    Répondre

    Manga exceptionnel niveau originalité. Neuro est un personnage tellement étrange qu'on s'attache à lui malgré ses origines démoniaques et son goût prononcé pour les affaires violentes, tortueuses, complexes.Yako est une héroïne dont on ne se lasse pas non plus.A essayer absolument. 

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques