7/10

Nozokiana T.2


Elle n'attend que vous !
Tatsuhiko a enfin réussi à être seul à seul avec Kotobiki. Les règles imposées par la terrible Emiru comportent une faille : rien ne dit qu'il ne peut pas aller à l'hôtel. C'est ainsi qu'il contourne le piège de sa voisine diabolique et qu'il commence une véritable relation avec Yuri. Cependant, Emiru remarque qu'il n'est pas très souvent chez lui ces derniers temps et se pose des questions... Tatsuhiko aussi s'en rend compte par le biais de son porte monnaie qui commence à faire un peu la tête. Alors qu'il décide de ramener sa copine chez lui, il se rend compte que l'heure tourne et que le tour d'utilisation du trou dans le mur va bientôt passer à celui d'Emiru. Même s'il met tout en œuvre pour "faire son affaire" avant l'heure, pas sûr qu'il y arrive... De plus, d'autres ennemis un peu plus inquiétants rôdent et pourraient créer de sérieux problèmes...

C'est déjà le deuxième volume de la nouvelle série coquine de Kurokawa et je dois avouer que ça se lit toujours très bien. L'auteur réussit à rester dans un ton très léger malgré certaines scènes assez violentes (le retour de celui qui a essayé de violer Emiru dans le tome précédent par exemple). Il réussit à jongler entre des scènes "passionnées" et des scènes "brutales", ce qui change un peu les actes répétitifs de notre héros (il joue pas aux billes avec sa copine si vous voyez ce que je veux dire !).

Le Tatsuhiko narrateur de l'histoire nous balance en plein milieu du volume une phrase qui capte notre attention aussi sec. Il nous dit clairement qu'il va avoir une relation physique avec Emiru. On ne sait pas comment, on ne sait pas pourquoi mais on sait que ça arrive. D'ailleurs, on voit son point de vue sur la jeune fille changer petit à petit dans ce second tome et il en arrive presque à ne plus la détester (alors qu'elle le bride de partout).

En mêlant érotisme, sexe, humour et rock'n'r- hum, non je me suis un peu laissé emporter pour le coup... Mais en mêlant ce qu'il mêle et grâce à un trait rondouillard qui fait toujours aussi bien ressortir les formes du sexe féminin qui font chavirer le cœur des hommes, l'auteur nous propose un titre vraiment agréable à lire, sans prétentions et qui passe... comme une lettre à la poste !

A découvrir

Shinjuku Fever T.6

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

3 commentaires

  • OuRs256

    20/04/2013 à 19h50

    Répondre

    C'est mon 777e texte. Jackpot ou bien... ? (Nozokiana 4 ^^)

  • Canette Ultra

    22/04/2013 à 13h49

    Répondre

    La vie du héros a l'air très difficile ^^

  • OuRs256

    22/04/2013 à 20h45

    Répondre

    Canette Ultra a dit :
    La vie du héros a l'air très difficile ^^


    T'imagines pas à quel point

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques