7.5/10

One Piece : Le Roi du Football

Connaissant évidemment dès le départ les diverses capacités physiques de nos héros, on se doute bien que ce match va très vite tourner au délire sportif incontrôlable teinté de baston...

A l'occasion de la sortie DVD des films 2, 3 et 5 tirés de la série One Piece, le studio Toei Animation gratifie généreusement les fans avec trois mini-épisodes spéciaux délirants produits exclusivement en guise de bonus.
Réunissant diférents responsables techniques travaillant habituellement sur la série, comme le scénariste ou le compositeur, ces bonus donnent aussi respectivement leur chance à des réalisateurs différents pour engendrer davantage d'originalité et explorer les nombreuses possibilités offertes par l'univers de One Piece (mis entre les mains de réalisateurs ayant déjà travaillé sur la série, dont Daisuke Nishio le réalisateur et responsable des séries Dragon Ball et Dragon Ball Z).
Ces épisodes d'une courte durée de 5 minutes ont été développés sur le thème du sport, mettant en scène les protagonistes ainsi que divers personnages de la série s'adonnant tour à tour à la danse, au football (précisons bien que l'on parle de soccer dans le cas présent) et au baseball.


Avec ce second bonus (attaché au film 3) c'est dans l'univers très populaire du football (au niveau international plus qu'au niveau japonais, car malgré le fait que le football y tienne une place importante, notamment avec la Coupe du Monde qui s'y est partiellement déroulée en 2002, les sports anglo-saxons tels le baseball ou le football américain sont plus ancrés dans leur culture) que nous sommes plongés en compagnie des personnages de One Piece recyclés pour la forme en sportifs professionnels divisés en deux équipes : la "Luffy Team" (comprenant Luffy, Zoro, Chopper, Ussop et Sanji) et les "Vilains All Star" dirigée par le détestable pirate Baggy (et composée de Hatchan, Jango, Bon Clay... sans oublier un mystérieux personnage en forme de clin d'oeil à Eiichiro Oda le créateur de la série).
Intitulé Le Roi du Football, cet épisode d'environ 5 minutes met en scène deux équipes opposées lors de la finale de la Coupe de Grand Line, dont le vainqueur sera connu après une séance de tir au buts qui promet d'être épique. Suivi par des milliers de spectateurs, cet évènement grandiose déchaîne les foules (dont la princesse Nefertari Vivi et Nami déguisées en cheerleaders sexy) dans les tribunes et les passions sur le terrain.

Connaissant évidemment dès le départ les diverses capacités physiques de nos héros, on se doute bien que ce match va très vite tourner au délire sportif incontrôlable teinté de baston, un mélange explosif de comique et d'action à la Shaolin Soccer (oui oui rappelez-vous le film de Stephen Chow dans lequel des moines shaolin se mettent à jouer au football pour populariser le kung fu et sa sagesse) réchauffé ici à la sauce One Piece. Imaginez donc le coup de pied dévastateur (et très long !) d'un Luffy ou d'un Sanji ou encore les possibilités de Chopper, Jango et Bon Clay, des personnages aux abilités et pouvoirs aussi divers que déjantés appliqués ici sans concession au football ! Un vrai régal !
Que ceux qui ont le football en horreur ne s'inquiètent pas, ils y trouveront certainement aussi leur compte en revoyant avec plaisir leurs héros préférés en roue libre et complètement excités ainsi que des personnages de la série qui avaient disparu ou presque, bref on ne se plaindra pas de les revoir car tous les personnages sont géniaux au sein de cette saga ! (et certains nous manquent clairement).

Disposant d'une qualité graphique assez déséquilibrée, cet épisode fait preuve d'un côté d'une grande liberté dans sa réalisation avec des plans vertigineux et très dynamiques et un character design appliqué et plaisant (les maillots sont sympathiques, surtout avec le petit écusson du pirate au chapeau de paille sur l'épaule), tandis que de l'autre côté les images de synthèse, intéressantes bien que pas très discrètes (on sent un peu l'économie de temps recherchée par le staff) et parfois un peu limites montrent beaucoup d'application pour les détails (le ballon, très réussi) et au contraire un manque cruel dans la définition des plans plus larges et massifs (le terrain et le public, souvent flous). Plus encore on peut remarquer l'effort fourni sur les décors et le design du stade, que certains pourront juger bizarre ou imaginatif, à vous de voir... un canard attifé d'un foulard pirate, un navire et un gouvernail... une architecture bien particulière qui illustre encore une fois l'esprit loufoque et fonceur de One Piece.
Au niveau sonore, peu de musique à signaler car l'ambiance footbalistique est définitivement au rendez-vous : la foule est en délire et hurle pour encourager son équipe préférée, et couvre sans équivoque les autres bruits. On distingue malgré tout les coups de sifflet de l'arbitre et les commentaires assez succints du présentateur (on aurait aimé que ce soit un personnage de la série qui nous fasse une composition hallucinée du métier de commentateur, mais malheureusement ce n'est pas le cas) et on a le droit à un thème musical de victoire bien reconnaissable de le série pour le final.

Doté d'un scénario minimal, voire inexistant, ce mini-épisode très sportif n'est rien de plus qu'un bon moment de détente burlesque destiné aux fans de la série désireux d'assister à toujours plus d'action délurée, 5 minutes au cours desquelles il ne se passe pas grand chose malgré une impression de rythme éffréné. Tant pis pour la sagesse, profitez donc de ce bonus festif comme il se doit, c'est-à-dire uniquement pour se shooter une bonne dose de fun derrière les filets, avec confettis et bannières bigarrées de rigueur, le tout agrémenté d'un twist final impressionnant.
Du fun, du n'importe quoi, encore du fun, et du foot !

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques