7.5/10

One Piece T.67

Arrivé dans le Nouveau Monde, l’équipage fait escale sur Punk Hazard, une île mystérieuse où règnent à la fois une chaleur infernale et un froid glacial, et sur laquelle se trouve un homme dont il ne reste que les jambes. Bientôt, nos héros se retrouvent impliqués dans une nouvelle affaire dont certains protagonistes s’avèrent être… de vieilles connaissances ! L’affrontement est-il inévitable ?! Les aventures de Luffy à la poursuite du One Piece continuent !


Oh ! Le numéro est jaune !

Ce soixante-septième volume de One Piece est à marquer d'une pierre blan- euh non, d'une pierre jaune puisqu'elle voit l'arrivée d'un nouveau traducteur et du retour aux noms d'origine pour les personnages et attaques. Fini les Pipo et Sandy ou encore Chewing Bazooka et bienvenue à Usopp, Sanji et autre Gum Gum. Oui oui, vous avez bien lu, pas de romanisation en gomu gomu mais bel et bien... Gum gum (moi non plus, je n'ai pas vraiment compris pourquoi...). Quid du nom des fruits du démons ? La traduction a été conservée donc toujours pas de gomu gomu no mi mais un fruit du caoutchoutier (bon après tout, pourquoi pas). Je dois avouer que ça fait un petit peu bizarre comme moment pour changer. Le plus logique aurait été le volume 61 et le début du nouveau monde mais Glénat n'a pas pu faire autrement (comme vous le découvrirez dans notre interview de Stéphane Ferrand, directeur éditorial des éditions Glénat qui paraîtra le mois prochain) et après le changement de sens de lecture au volume 16, on se retrouve avec un numéro jaune sur la tranche à partir du tome 67. Vient donc d'être inventée la collection manga en kit ! Les maniaques du rangement vont probablement faire une attaque cardiaque mais bon... !

Parlons plutôt du volume. Nos héros ont débarqué sur une île très particulière puisque ses conditions climatiques sont des plus bizarres. Un côté de l'île est une fournaise et l'autre un véritable congélateur. C'est à cette météo folle que nos héros vont devoir s'adapter pour pénétrer l'antre de César Clown, un scientifique qui a été le partenaire du Dr Vegapunk et qui possède le fruit du gaz. Oda ramène bon nombre de personnages dans le labo de la partie congelée puisqu'apparaissent successivement Smoker et Tashigi mais aussi Law ! Ce dernier va d'ailleurs mettre une belle pagaille en intervertissant les corps de certains membres de l'équipage de Luffy (pour ceux qui en douteraient encore, Sanji est bien tombé dans le corps qu'il a toujours désiré !). Ce nouvel arc sera donc l'occasion d'en apprendre un peu plus sur les pouvoirs de Law puisqu'on le voit pas mal en l'action. Cependant, il y a quand même un petit bémol, ce tome paraît très long (et pas uniquement parce qu'il y a plus de pages que d'habitude) mais certains chapitres semblent étirés et on voit les personnages courir beaucoup et parler longuement en même temps, ce qui donne une sensation d'étirement artificiel pas forcément très agréable (pour me faire bailler devant un tome de One Piece, il faut y aller...). Je me demande aussi si ce n'est pas le changement de traducteur qui fait ça. On sent un vrai changement dans le style (que ce soit au niveau des tournures de phrases ou des traductions de blagues) et je pense qu'un temps d'adaptation sera nécessaire pour les lecteurs de la première heure. 

On ne se trouve pas devant un mauvais volume (il ne faut pas abuser non plus) mais devant une mise en place... qui prend son temps. Le prochain tome promet d'être un peu plus dynamique avec un Law qui semble avoir un plan de derrière les fagots. Bref, rendez-vous au tome 68 !

Partager cet article
A voir

Ash & Eli T.1

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques