Les Ototo du mois d'avril 2014

Le mois en deux mots trois mouvements : Deux volumes flashbacks qui remontent à l'origine du mal, une battle royale impressionnante et des loups marchands !


Akumetsu 12 :
Les auteurs se décident enfin à nous révéler le passé de Shô et la raison pour laquelle il y a de « multiples versions de lui ». En effet, alors qu'Akumetsu enlève une ancienne huile du ministère de la santé, le souvenir d'une autre époque lui revient… Certes, l'explication reste plutôt classique mais les auteurs ont le mérite de ne pas sombrer dans un délire complet avec des super-pouvoirs et des extra-terrestres. Ce n'est pas plus mal et tout reste plutôt cohérent (on reste dans un manga hein donc faut pas non plus s'attendre à quelque chose de très poussé non plus)… Il faut aussi saluer l'utilisation d'un narrateur externe qui amène un peu plus de profondeur comparé à un shônen classique (un peu le même effet que Togashi donne dans Hunter X Hunter même si ce dernier l'utilise de manière légèrement différente dans la mesure où il ne sert pas à dynamiser un passage mais tout simplement à renforcer le côté descriptif de son titre). Au final, on se trouve en face d'un volume plutôt réussi mais qu'il est très difficile de séparer du suivant !

 


Akumetsu 13 :
Le flashback sur le passé de Shô se poursuit et on y découvre le lien très fort qu'il entretien avec son meilleur ami XXXX. C'est d'ailleurs lui qui va faire germer l'idée d'Akumetsu dans la tête de Shô. Le jeune garçon, atteint d'un cancer dû à la mauvaise utilisation d'un médicament n'en a plus pour très longtemps à vivre et Shô va mettre toutes ses ressources au service de la science pour tenter d'aider le jeune homme… Deuxième partie et presque fin de cet épisode qui nous relate le passé et les idées qui se cachent derrière le masque d'Akumetsu. En plus du point de départ de l'action, on sait maintenant clairement pourquoi le terroriste fait ce qu'il fait et donc dans quel but il s'est lancé à la poursuite des pourris de ce monde. Pour la deuxième fois consécutive, on lit un volume sans action (enfin, si on considère les standards d'Akumetsu) et ce n'est pas mauvais du tout, loin de là. Les auteurs montrent qu'ils sont très bon quand il s'agit de tout faire péter mais aussi quand il faut développer une intrigue sérieuse et moins tape à l'oeil que d'ordinaire. Du beau boulot !

 


Fate/Zero 2
 :
Après un premier volume archi-long et riche en palabres, ce deuxième volume de Fate/Zero se place complètement à l'opposé avec des affrontements dantesques et qui en disent long sur l'avenir de la série. Franchement, on ne pouvait pas imaginer mieux que ce battle royale avec de nombreux servants (presque tous en fait). Eh oui, je me plaignais de n'avoir rien du tout dans le premier tome, il faut avouer que j'ai été servi. On retrouve tout le talent de dessinateur de Shinjirô (on avait déjà eu l'occasion de le voir à l'oeuvre dans Taboo Tattoo, disponible chez Doki-Doki) dans des angles dynamiques du plus bel effet et une palette de coups spéciaux à la hauteur de la série. Bon après, avec l'énorme combat auquel on a le droit, l'histoire n'avance pas non plus énormément mais c'est normal. En fait, en regardant les deux premiers tomes séparément, je vois un tome 1 qui servait de présentation générale de la série aux lecteurs alors que le tome 2 est une présentation des personnages (ainsi qu'une démonstration de leurs capacités physiques). En tout cas, maintenant que les présentations sont faites, il ne reste plus qu'à rentrer dans la danse !

 


Spice & Wolf 9
 :
Les talents de marchand de Lawrence commencent à faire pas mal de jaloux mais aussi à lui rapporter de nouveaux contrats potentiels. Des comptoirs puissants viennent maintenant tenter de marchander avec lui… On découvre avec plaisir que les précédentes actions de nos héros ne sont pas répercussions dans le futur. Là où d'autres séries se contenteraient juste de continuer l'histoire avec du 100% nouveau, Spice & Wolf va aller piocher dans ce qu'il a fait de mieux par le passé pour mieux rebondir. Ce tome est aussi l'occasion d'accueillir de nouveaux personnages et notamment Eve. Un peu comme la tentatrice de la Bible, cette dernière est maligne, rusée et prête à tout pour arriver à ses fins. Pas sûr qu'une alliance avec ce genre de personnage profite à Lawrence mais bon, pour le moment, il semble bien parti pour lui faire confiance… Bon pour finir, je peux vous rappeler pour la neuvième fois que les dessins sont tout simplement magnifiques et qu'il faudrait être aveugle pour ne pas tomber fou amoureux d'Holo…

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques