Les Ototo du mois d’octobre 2014

Le mois en deux mots trois mouvements : Du combat, un peu d’alchimie et du commerce !


Fate/Zero 5 : Le combat entre Caster et de la paire formée par Lancer et Saber tourne en faveur du duo alors que l'affrontement Kiritsugu/Kayneth trouve une issue surprenante. Le ton change radicalement quand un ennemi inattendu fait irruption sur le champ de bataille… Après le premier tome très verbeux, il faut croire que l'action n'arrête plus dans Fate/Zero. Le lecteur n'a pas le temps de reprendre son souffle, tout s'enchaîne à très haute vitesse pour son plus grand plaisir. Eh oui, une fois de plus, on en prend plein les yeux et certains développements réussiront à prendre de court les plus aguerris d'entre nous.  Non content de dessiner une bataille sur deux plans, les auteurs en introduisent un troisième puisque Kirei Kotomine fait irruption dans la forêt et va menacer Maiya ainsi qu'Irisviel qui se trouve sous sa protection. Alors que celle que l'on croyait sans défense fait preuve d'une technique impressionnante, on découvre que le tueur de mages possède une force colossale (un véritable monstre !). Gen Urobuchi continue donc à nous proposer un récit où la terreur est palpable et où personne n'est jamais à l'abri (et pour cause, Caster est toujours en liberté !!). Selon moi, le titre dessiné par Shinjirô est bien supérieur à la série originale, que ce soit au niveau du dessin mais aussi au niveau des sentiments qu'il véhicule ; clairement une série à suivre sans trop hésiter.

Magdala Alchemist Path 2 : Alors qu'Ul et Kûsla discutent, la jeune nonne lui révèle un secret de poids, elle n'est pas réellement humaine et serait sujette à une malédiction qui lui donne des pouvoirs divins. Difficile de continuer à vivre normalement après ça et le jeune alchimiste se demande quoi faire. Il ne perd cependant pas son objectif principal de vue : confondre le meurtrier de son maître, l'alchimiste Thomas. Si je devais choisir l'élément le plus marquant de ce volume, c'est l'évolution de la relation entre Ul et Kûsla. Les deux personnages ne sont pas sans rappeler le couple de l'autre série du scénariste Isuna Hasekura, j'ai nommé Lawrence et Holo. Il y a cependant une petite différence, les caractères sont diamétralement opposés. Alors que l'être surnaturel fonçait tête baissée et prenait les initiatives dans Spice & Wolf, c'est plutôt à Kûsla, simple humain, que cette tâche revient dans Magdala, Alchemist Path. Vous vous en doutez, le personnage calme et un peu craintif/passif sera donc Ul et à ses oreilles animales qui va donc remplacer Lawrence. On ne croirait pas comme ça mais cette redistribution des cartes change beaucoup de choses. D'abord, Ul résiste très difficilement aux avances et aux tirades de Kûsla qui semble déterminé à vivre pour la jeune semi-humaine. Ainsi, le pouvoir ne fait pas tout et Isuna Hasekura nous montre qu'il reste très attaché au concept d'intelligence comme moteur d'ascension sociale. Il faudra une bonne dose de réflexion à Kûsla pour éviter la potence mais aussi pour sauver ses deux camarades d'une menace assez haut placé. En fait, Magdala, Alchemist Path est un titre où, grâce à la patte narrative familière, le lecteur assiste au début d'un voyage qui n'est pas sans en rappeler un autre !

Spice and Wolf 10 : Holo et Lawrence continuent leurs aventures dans le monde médiéval-fantastique créé par Isuna Hasekura. Alors qu'ils sont dans la ville de Ghelbe, Lawrence éprouve toutes les difficultés du monde à jouer les intermédiaires entre Rowen et Eve. Ce dernier découvre d'ailleurs que ses interlocuteurs ne sont pas aussi « blancs » qu'il aurait pu le penser. Eh oui, dans l'univers des marchands, ce qui compte, c'est l'argent. Impossible de le cacher, Spice & Wolf est entré dans une sorte de routine. Les arcs narratifs ont adopté un schéma qui s'est standardisé au fil des volumes avec une rencontre, une négociation problématique et une résolution intelligente faisant intervenir Holo (et potentiellement un allié lambda). Ce n'est pas désagréable et on se trouve en terrain connu, soit, mais je crois que le temps a fait de moi quelqu'un d'avide. Je veux toujours plus et en particulier quand il s'agit d'une série aussi excellente que Spice & Wolf, j'aimerais voir un petit peu de nouveauté. Après, chaque arc contribue à développer la relation Holo/Lawrence et celui-ci n'échappe pas à la règle. On comprend l'importance nouvelle que prend la louve dans le cœur de Lawrence suite à sa dernière discussion avec Eve. Le jeune marchand possède un endroit où retourner, un endroit où quelqu'un l'attend, ce qui n'était pas le cas avant qu'il ne vive toutes ses aventures avec Holo. Même s'il vous semblera familier, ce dixième tome de Spice & Wolf n'est en aucun cas mauvais, il garde la série sur de bons rails grâce à un contenu intéressant et bien raconté.    

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques