Peachy-Butt Girls & Secret fantasies

lancement de "Seikô", collection de hentai non censuré

Les éditions dynamite ont pu par le passé publier certains hentaï comme Le Prince du Manga ou Miss 130. Des œuvres importantes pour leur caractère novateur dans une démarche aussi bien historique que masturbatoire. Cependant, il ne s'agissait que d'une démarche isolée ayant pour but de mettre en avant certains ouvrages dans un contexte global de publications érotiques. Avec la mise en place d'une collection dédiée, Seikô, il s'agit maintenant d'une volonté nette de mettre en avant le hentaï et d'en développer les particularités, au même titre que les éditions NihoNiba qui restent la référence en France. La collection s'ouvre avec Peachy-Butt girls et Secret fantasies, respectivement de Bosshi et Yahiro Pochi, deux auteurs reconnus par le milieu, dans un format plus grand que les mangas habituels pour encore plus de visibilité.


DR.

 

Les deux albums présentent des similitudes, notamment dans le fait qu'il n'y a aucune censure contrairement à certaines publications où les sexes sont tout simplement absents. Ici, les tabous n'existent pas. D'autres comparaisons sont possibles dans le dessin. Dans les deux cas, on se retrouve avec des corps jeunes, endurants, faits pour le plaisir et ne s'en privant pas. La caractéristique étant leur aspect moelleux, des seins lourds dans lesquels les mains se perdent, des vulves gonflées et proéminentes et des chibres toujours dressés. Bien sur, on retrouve également un style manga très reconnaissable dans le traitement des yeux, des cheveux ou dans les codes de dessin pour exprimer les sentiments ou les émotions tels que la présence de hachures sur le nez et les pommettes pour exprimer la honte. Un sentiment très présent dans les deux tomes, renforçant le caractère érotique. On peut aussi comparer la structure vu qu'il s'agit d'une série d'historiettes présentant invariablement une ou plusieurs scènes de sexe avec parfois des personnages récurrents.
DR.

 

On peut noter cependant des différences. Secret fantasies sera plus centré sur l'Amour avec des personnages qui se retrouvent après une séparation ou s'étaient passés à côté sans se voir et se découvrent une passion torride imprévue leur faisant vivre une épiphanie. Cet aspect émotionnel renforce l'exaltation des corps, conférant à l'album une certaine beauté et un côté attendrissant. Sans pour autant que cela impacte le côté pornographique et excitant. Du coup la lecture est des plus agréable. Et si l'on retrouve moins cet aspect dans Peachy-Butt girls, il y a quand même beaucoup d'humanité dans des scènes de vie quotidiennes. En effet, Peachy-Butt girls sera plus tourné vers la perversion, ce que l'on voit dès le dessin avec un net attrait pour les vagins béants et des situations borderline comme des rapports ambigus au niveau du consentement.

Dans tous les cas, le dessin est très réussi et les corps dégoulinants exultent en en mettant littéralement partout. A croire que la fugiophilie est une pratique courante… Une nouvelle collection qui commence donc avec des albums d'une très grande efficacité et qui promet des albums de qualité.

 

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques