Mon été avec… Pika (bon OK, j’ai triché et ajouté quelques tomes de septembre) 1/2

L’idée : Vous parler de ce que j’ai lu cet été de manière rapide et concise mais aussi de vous donner quelques guides pour vos lectures à venir tout en discernant coup de cœur et coup de gueule. Trois rubriques  (je les assume et vous pouvez dire que je n’ai absolument aucune créativité en termes de nomenclature): le très bon, le « mleh » et le très pas bon.

L'été, dans la croyance populaire, c'est avant tout une période de relaxation. Pour tous ceux qui fréquentent le milieu du manga, c'est surtout Japan Expo début juillet qui pompe un maximum d'énergie. Eh oui, même si vous avez déjà eu quelques articles sur Krinein,  c'est loin d'être fini et de nombreuses interviews devraient faire leurs apparitions dans les mois qui viennent. En attendant, il faut quand même un endroit pour parler des lectures d'été. Eh oui, même si votre serviteur s'est un peu baladé sur la Route 66 (à peine trois semaines, ne me jugez pas !), j'ai quand même pris le temps de lire ma petite dose de manga. Pour les séries terminées et courtes, vous aurez, comme d'habitude, le droit à une critique complète mais pour les tomes, j'ai pensé qu'il était plus intelligent (mais aussi économique, pratique) de faire un petit article spécial été par éditeur (ceux qui diront que c'est juste pour rattraper le retard faramineux accumulé pendant que je me la coulais douce sur les routes américaines sont de fieffés menteurs !!!). Bon allez, on attaque tout de suite avec la première rubrique.

Il y avait tellement de titres à lire chez Pika qu'il a fallu que je coupe en deux sous peine d'avoir un peu trop de contenu !

   

Le très bon. 

Ici, vous n'aurez que la crème de la crème ou du moins ce qui m'a bien fait vibrer et que j'estime nécessaire à votre vie de mangaphile. 


Le troisième tome de Seven Deadly Sins s'ouvre sur une petite mission d'infiltration dans la prison de Baste afin d'aller chercher Ban, un des anciens compagnons de Melodias qui va se solder par un final… explosif mais pas de répit pour les braves puisque la troupe se met en route pour aller chercher un autre camarade : King. Certains diront que la phase de recrutement est très (trop?) traditionnelle mais Nakaba Suzuki se débrouille plutôt pas mal pour la rendre intéressante (même si le côté aventure semble être un tout petit peu diminué par rapport aux deux premiers tomes mais gageons que ça reviendra vite !). Alors que certains sont très rapidement ralliés à la cause, d'autres doivent être secourus et il s'avère même qu'il y en ait quelques un qui refusent tout simplement ! Je l'avais déjà dit dans le zoom de la semaine mais c'est toujours plus vrai. Seven Deadly Sins, c'est du shônen classique auquel on pourrait prêter une rigueur presque scolaire tellement c'est bien réalisé. Bref, ça se lit super bien et il faudrait être fou pour dire le contraire. D'ailleurs, je défie les amateurs du genre de sortir déçus de cette lecture tiens ! 

 

Ce septième volume des aventures de Sora et ses amis est tout simplement génial. Pourquoi ? Déjà parce qu'il fait donne un rôle majeur à Mickey mais aussi parce qu'il nous montre clairement qu'il n'est pas roi pour rien ! Le combat dans la ville de Traverse est épique dans le jeu et je dois avouer que je voyais mal comment l'auteur pouvait rendre ça en manga. L'impression de surmenage par les sans-coeurs est particulière et le fait d'avoir Mickey qui combat à nos côtés donnaient à cette bataille des airs de « scène finale ». Shiro Amano a su le retranscrire à sa manière dans Kingdom Hearts II et nous propose des cases tout bonnement somptueuses (cf. la case ou Mickey tient sa keyblade à l'envers après avoir éclaté une rangée de sans-coeurs). Un peu d'action, un peu de narration, quelques sensations fortes, non vraiment, cette adaptation du jeu éponyme commence vraiment à ressembler à quelque chose et ça fait plaisir. 

 

Il faut croire que le chiffre 7 porte bonheur à Pika puisque le septième opus de Sankarea est, lui aussi, une véritable réussite. Mitsuru Hattori nous plonge encore plus profondément dans l'univers des zombies en nous faisant découvrir ce qui se fait de mieux en terme de recherche sur les revenants : le laboratoire de ZoMA. L'organisation dont vient Darin est dirigée par son père et l'arrivée de Rea au laboratoire va provoquer une excitation palpable parmi les chercheurs (et chez le lecteur aussi tant qu'à faire). Grâce à ce petit changement de décor, l'auteur introduit bon nombre de nouveaux éléments mais aussi d'incertitude. Le père de Darin est un personnage très particulier qui, tout comme Furuya, adore les zombies (plus que les humains en tout cas quand on voit la façon dont il traite sa fille). L'intrigue relancée, Hattori n'hésite pas à terminer son volume sur un cliffhanger un peu trop grossier pour renforcer encore un peu sa maîtrise de l'histoire. En tout cas, entre les événements qui secouent le monde de Réa (au sens littéral et figuré) et les nouveautés introduites par l'arrivée au centre de ZoMA, le lecteur aura de quoi se faire plaisir !

 

Le jour où un tome de Chihayafuru ne sera pas considéré comme excellent n'est pas encore arrivé avec sa neuvième itération. Yuki Suetsugu nous propose de voir un duel du maître et il faut avouer que Suo dépasse largement nos prédictions. Ce dernier possède une oreille super développée que l'on pourrait presque apparenter à l'oreille absolue des musiciens à une exception près : ce dernier peut presque anticiper les sons avec les premiers bruissements des lèvres mais ça ne serait pas drôle si ça s'arrêtait là. Le jeune homme possède aussi un feeling (oui, je me la joue cool avec mes mots en anglais !) complètement dinge, d'un niveau encore jamais vu dans la série. Arata va donc devoir s'y remettre sérieusement pour pouvoir le battre. J'aimerais aussi mettre l'accent sur le talent avec lequel l'auteure traite ses personnages secondaires. Ces derniers prennent énormément de place dans le récit et ne sont pas considérés comme de simples faire-valoir mais possèdent des caractéristiques et des émotions qui leur sont propres. Avec son histoire passionnante et ses personnages hauts en couleurs, Chihayafuru est indéniablement l'un des meilleurs shôjo du marché. 

   

Le « Mleh ».

Derrière ce nom un peu barbare se cache (vous l'aurez sûrement deviné) le moyen et tout ce qui ne m'a pas particulièrement titillé même si la lecture n'était pas mauvaise. 



On ouvre les « Mleh » avec les deuxième et troisième tomes du Garçon d'à côté. On retrouve les personnages sympathiques qu'on avait découvert dans le premier tome mais le sentiment de nouveauté s'estompe très vite et on revient dans un shôjo un peu trop classique à mon goût. Le caractère fantasque d'Haru aide quand même à garder un caractère un peu imprévisible puisque ses réactions peuvent donner le meilleur comme elles peuvent donner le pire. Mis à part ça, la découverte du premier sentiment amoureux est décrite de manière plutôt mignonne mais l'auteure ne fait preuve que de très peu d'originalité (comprenez : elle ne se mouille pas). On aurait apprécié une petite prise de risque. Shizuku découvre donc peu à peu le plaisir que procure le monde extérieur (elle qui était toujours plongée dans ses bouquins) et va monopoliser ses neurones pour trouver une façon de faire succomber Haru à ses charmes (et ce, malgré sa peur panique de ne plus trouver le temps d'étudier). Le jeune homme semble d'ailleurs déjà donner quelques signes de réponses puisqu'il va défendre la jeune fille, rougir à certains de ses commentaires et même amorcer un début de déclaration. Bref, pour le moment, ça reste à suivre (avec un petit point positif pour le tome 3 qui redevient agréable à suivre). 

 

On approche rapidement de la fin avec ce quatrième volume de Kingdom Hearts 358/2 Days (prononcez « Three Five Eight Days Over Two » même si ça sonne bizarre !). Xion commence à prendre de son existence et des problèmes qu'elle pourrait causer en rencontrant Riku au Manoir Oblivion… Cette série qui s'avèrera très rapidement anecdotique reprend des couleurs avec des chapitres un peu moins ennuyeux que d'habitude. Bon il y en a pas mal où ce n'est pas non plus la fête mais bon… les petites révélations suffisent à sauver un peu le volume. Ce qui vient vraiment plomber le titre, c'est cette fausse mélancolie omniprésente que l'auteur tente d'exprimer via Axel et Roxas qui se rappellent vaguement de quelque chose qu'ils n'ont jamais vraiment vécu. Après environ 800 pages où c'est toujours la même chose, on commence à avoir compris l'idée… Lorsque vous lirez ces lignes, le volume 5 aura probablement terminé cette série qui reste probablement l'une des plus mauvaises de la saga Kingdom Hearts (et pas qu'en manga), critique à suivre donc. 

 

Les rééditions en tomes doubles se poursuivent chez Pika et j'ai pu relire avec plaisir le quatrième tome de Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE, la lubie dimensionnelle des CLAMP et découvrir les neuvième et dixième opus de Negima!, l'aventure magico-écolière de Ken Akamatsu. Le premier constitue la partie positive de ce « Mleh » et verra la fin des aventures de Shaolan et sa troupe dans le pays d'Oto. Alors qu'on commence à en apprendre un peu plus sur les origines du jeune homme via son combat contre son maître Seishirô, les CLAMP prennent un malin plaisir à jouer avec leurs personnages (et à les mettre constamment en danger). Ainsi, le ton un peu guilleret des premiers tomes s'estompe de plus en plus pour laisser place à une histoire un peu plus sombre et beaucoup moins enfantine qui plaira sans doute aux fans un peu plus âgés des auteures. Ceux qui ne connaissent pas la série ne pourront qu'être pris d'étonnement face à ce revirement soudain alors que les fans de longue date savent que le meilleur est à venir. Du côté de Negi, les choses sont un peu moins roses. Après un excellent passage sur la festival de Mahora, l'auteur nous propose un passage plus léger avec les vacances d'été du jeune professeur, accompagné de quasiment toute sa classe (oui oui…). Evidemment, l'auteur ne peut pas s'empêcher de retomber dans ses travers et propose une dose de fan service indigeste… La bonne nouvelle, c'est qu'après dix-neufs volumes (je parle pour la version simple, pas double où ça ne fait que 9 tomes), l'auteur semble décidé à donner à Negi une chance de réaliser son rêve : retrouver son père ! La mission de recherche débute avec un petit flashback et une séance d'entraînement pas franchement folichonne mais bon, c'est un passage obligé. Gageons que le tome onze laissera la part belle à l'action. 

   

Le très pas bon. 

Alors oui, je sais que le nom annonce quelque chose de très mauvais mais ce n'est évidemment pas à prendre au premier degré. Ce sont surtout les titres qui m'ont déçu et dont les tomes n'ont pas spécialement fait avancer l'intrigue.  


Une jeune princesse avec un ami d'enfance qui la sert (en étant amoureux d'elle en secret, évidemment) se fait chasser de son château douillet et donc de sa vie de luxe par le cousin éloigné qui faisait chavirer son coeur... En lisant les deux premiers volumes de Yona, nouveau titre de chez Pika qui se veut shôjo d'aventure, je me suis dit que l'idée de base me rappelait un peu quelque chose que j'avais lu auparavant. Ah... mais oui, très rapidement, ça me revient. Il semblerait que j'ai lu La Fleur millénaire il y a quelques jours et manque de pot, c'est exactement la même chose enfin… à une chose près : c'est que Yona, personnage principal, est une véritable tête à claque. Dur de ne pas comparer les deux titres tant ils sont similaires… Une fois les deux premiers tomes terminés, on se demande encore où se trouve l'aventure tant il ne se passe pas grand chose. Eh oui, plutôt que de faire avancer l'héroïne, l'auteure se contente de multiplier les flashbacks inutiles quand on connaît la situation politique chaotique du pays.  Le passage chez la tribu du vent ne va pas non plus servir à grand chose puisque tout ce qu'Hak avait mis en place pour assurer la protection de la jeune fille va être anéanti par un autre de ses caprices… Sachant que le titre est encore en cours au Japon (et qu'il compte déjà quinze tomes !), on se dit qu'il a peut-être du mieux après. J'avoue que ça va être difficile vu le côté tête à claque du personnage central mais il faut reconnaître que l'auteur à une patte graphique plutôt sympathique avec des visages qui ne sont pas rappeler certains personnages de Rumiko Takahashi. Quoi qu'il en soit, je ne suis pas convaincu du tout. 

 

Le quinzième volume de Princesse Résurrection n'est pas bon. Voilà, c'est dit. Si ça ne tenait qu'à moi, j'en resterais là mais bon, professionnalisme oblige, je vais développer un peu. Alors que nos héros se trouve dans la caverne du dos du dragon, les situations se succèdent et se ressemblent terriblement. L'auteur n'a toujours pas changé le schéma structurel de ses histoires (et pourtant, on en est déjà a près de deux mille sept cent pages !), d'où cette monotonie désagréable qui s'est installée. C'est vraiment dommage ce qui est arrivée à cette série puisque l'équipe constituée auteur de la princesse est vraiment pas mal. Elle contient des personnages aux origines variées et aux pouvoirs tous différents les uns des autres, ce qui permet des scènes qui se renouvellent pour tirer partie des capacités de chacun mais non. En général, ils se ratent tous et la princesse intervient en mode deus ex machina à la fin pour sauver tout le monde. Super… 

   

Les résumés éditeurs (par ordre d'apparition).

Il ne serait pas très logique de vous laisser partir sans les résumés éditeurs. Pas la peine de tout lire, il suffit de piocher dans ce qui vous intéresse !

 

Seven Deadly Sins 3 : Après avoir vaincu les Weird Fangs, Meliodas et Diane s'introduisent dans la prison de Baste afin d'aller chercher Ban, un de leurs anciens compagnons. Mais le chevalier Golgius leur a tendu un piège : il scelle le bâtiment de façon à ce que personne ne puisse plus jamais en ressortir ! Les Seven Deadly Sins seraient-ils condamnés à être emmurés pour l'éternité ?

 

Kingdom Hearts II 7 : La ville de Traverse est en danger ! À peine revenus de leurs aventures numériques en compagnie de Tron, nos héros Sora, Donald et Dingo doivent affronter une invasion de Sans-coeurs. En route pour le château en compagnie du Roi Mickey, nos héros ne se doutent pas encore qu'Axel est sur le point de leur révéler la terrible vérité : l'Organisation XIII se sert d'eux depuis le début ! Mais dans quel but ?

 

Sankarea 7 : En pleine période de confusion, Babu est attaqué par Towa. Le chat zombie se retrouve dans un tel état que Chihiro perd tout espoir de le sauver, et décide de l'incinérer. Rea refuse toutefois de voir ce dernier disparaître, et le sauve des flammes. Elle part ensuite pour l'Institut ZoMA, en compagnie de Darin. Chihiro, bien malgré lui, se trouve contraint de les accompagner…

 

Chihayafuru 9 : Chihaya et ses amis sont hypnotisés par la retransmission télévisuelle du match de maître Suô qui défend son titre avec un brio inégalable. Ce match éveille de nouvelles motivations et les jeunes joueurs sont plus que jamais décidés à redoubler d'efforts pour atteindre son niveau. Mais à la rentrée, une mauvaise nouvelle tombe : le conseil des professeurs souhaite attribuer le local du club de Karuta au club d'instruments à vent ! S'ils veulent conserver leur salle, Chihaya et les autres vont devoir recruter cinq nouveaux membres ! Nos amis se lancent alors dans une grande opération séduction auprès des nouveaux élèves. Pleine d'espoir, Chihaya est persuadée de pouvoir initier les 2de aux ravissements du Karuta… Hélas, les jeunes filles qui viennent s'inscrire sont uniquement attirées par le physique avantageux de Taichi et semblent n'avoir que très peu d'intérêt pour le Karuta…

 

Le garçon d'à côté 2 & 3 : Attirée par la pureté de Haru Yoshida, son voisin de table, Shizuku Mizutani tombe finalement amoureuse de lui. Mais, contre toute attente, ce dernier ne répond pas favorablement à sa déclaration ! Comment conquérir le coeur de ce garçon totalement imprévisible ? C'est la question à laquelle va devoir répondre Shizuku, qui ressent pour la première fois de sa vie des sentiments amoureux…

 

Kingdom Hearts 358/2 Days 4 : Alors que Xion se trouve dans un état préoccupant depuis sa dernière mission, Roxas, accompagné de Luxord, doit prendre le chemin du Pays des merveilles. Une double tâche les y attend : éliminer les Sans-coeurs et les globes sombres présents dans le monde magique ! Dure besogne, que les changements de tailles fréquents et les facéties des habitants extravagants du Pays des merveilles ne faciliteront pas ! De son côté, Xion récupère, mais pour quelle raison Saïx se montre-t-il si froid avec elle ? Quel mystère dissimule-t-elle, à son insu ? Axel se charge de l'enquête...

 

Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE Double 4 : Shaolan, tourmenté par la réapparition soudaine de Seishirô, son maître de combat, décide de mener l'enquête pour découvrir la vérité à son sujet. Ses investigations les mèneront, lui et Kurogané, aux portes de la tour des lutins dont très peu d'aventuriers sont revenus vivants. Pendant ce temps, c'est Fye qui devra se battre malgré lui contre Seishirô, mais a-t-il la moindre chance contre un adversaire de cette force ? Quel est donc le secret du pays d'Ôto ? Et qui est ce fameux démon de niveau A1 ?

 

Negima - Le maître magicien Double 9 & 10 : Après le festival de Mahora, voilà enfin les vacances d'été… Les préparatifs continuent avant un grand voyage prévu en Angleterre. C'est en effet en retournant dans son pays natal, et en explorant le monde magique, que Negi pense avoir une chance de retrouver son père. Pour l'aider dans sa quête, le Club Negima est formé. Il regroupe pour le moment une dizaine de membres…

 

Yona 1 & 2 : Yona, la jeune et insouciante princesse du royaume de Kôka, mène une vie de rêve choyée par le roi et protégée par son garde du corps et ami d'enfance, le puissant guerrier, Hak. Elle rêve de pouvoir unir sa vie à Soo-Won, son cousin dont elle est secrètement amoureuse. À l'approche de ses 16 ans, tous se préparent à fêter comme il se doit son anniversaire. Mais ce soir-là, une terrible tragédie survient et la vie de Yona va être bouleversée à jamais !

 

Princesse Résurrection 15 : On dit que dans la caverne du dos du dragon, lieu touristique de la ville de Sasanaki, il existe une civilisation extraterrestre. Pour vérifier cette rumeur, les membres de notre équipe d'excursion se sont rendus dans cette grotte, mais ce qu'ils ont découvert étaient des squelettes, des créatures ressemblant à des chauves-souris, ainsi qu'un géant ! Après avoir surmonté de nombreux obstacles, une vérité surprenante les attendait au fond de l'abysse ! Qu'ont-ils trouvé au plus profond de cet endroit qui ne laisse passer aucune lumière ?!

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques