Les Pika du mois de janvier 2015

Le mois en deux mots trois mouvements : démon / démonS / querelle de voisinage / gif-le(s) / accro au portable / manga de l’étrange / spécialiste de la tronçonneuse / suceuse de sang.


Fairy Tail 42 : Les héros de Fairy Tail ont terminé leur mission au village du Soleil mais ils auront à peine le temps de se reposer. La guide clandestine Tartaros s'est mis en mouvement et a décidé d'éradiquer tous les anciens grands noms de la magie, membres du conseil y compris. Leur particularité ? Ce sont tous des démons issus du Livre de Zeleph ! Les hostilités sont ouvertes ! On pouvait se plaindre d'un début d'arc plus que bof, un peu mou alors que nos héros tentaient de dégeler le village des titans mais Hiro Mashima avait bien prévu son coup puisque le tout débouche sur un arc pendant il nous promet de résoudre l'une des grosses énigmes de la série. Pour l'instant, on découvre les nouveaux ennemis dont certains sont particulièrement charismatiques et tous semblent particulièrement puissants. Ils disent aussi utiliser ne pas utiliser la magie mais quelque chose de beaucoup plus puissant même si ça n'a pas l'air de beaucoup déranger les membres de la guilde. Luxus est l'un des premiers à sonner la charge et à montrer que Fairy Tail ne lâchera rien ! 

L'Attaque des titans Outside : Après le premier guide officiel de la série, Inside, il y a quelques mois, Pika n'a pas hésité à sortir le second dans la foulée. D'un point de vue personnel, je le trouve bien plus réussi et surtout bien plus intéressant que le premier. L'interview d'Isayama Hajime est particulièrement intéressante et nous montre bien que le mangaka est réellement investi dans son travail et se sent particulièrement redevable vis à vis de ses lecteurs. Il sait qu'il est là où il est grâce à eux mais aussi grâce aux efforts qu'il fournit quotidiennement. Vous en saurez aussi beaucoup sur ses références et ce qui a fait naître l'idée des titans dans sa tête. La cerise sur le gâteau, c'est le storyboard de l'épisode qui aurait dû servir de pilote à la série mais qui a été complètement changé au dernier moment ! Avec son interview riche en détails, le petit carnet qui vient compléter les informations que l'on a déjà sur l'armée, cet Outside s'avère être un très bon guide book qui complète la série originale avec brio. 

L'Attaque des titans 11 : La révélation en fin de tome 10 avait complètement chamboulé le monde de l'attaque des titans et l'heure n'est plus à la discussion mais au contant. Eren, transformé en titan lutte de toutes ses forces contre le titan cuirassé même s'il ne semble pas assez fort pour prendre le dessus… Il n'y a pas beaucoup de place pour les autres personnages  (même s'il y en a trois en particulier qui ont une importance capitale) dans ce onzième volume centré sur Eren. Il se bat, il se débat et il débat (la totale quoi) !  Le protagoniste se trouve donc en plein milieu des conflits de son monde et se retrouve à faire des choix bien malgré lui. Malheureusement pour nous, ça passe très vite puisque l'on a un tome très axé combat. Heureusement, l'auteur nous pond un dernier chapitre de haut niveau où oscillent teasing et révélations. Isayama Hajime maîtrise décidément son oeuvre avec un talent dont ne pourront pas se targuer la plupart des auteurs. Si vous n'êtes toujours pas convaincus par l'Attaque des titans, on ne peut vraiment plus rien pour vous ! 


L-DK 1 : Avec ses dernières sorties shôjo, Pika avait surpris en proposant bon nombre de titres sympathique et même très réussis. Dans cette nouvelle série, on suit les aventures lycéennes d'Aoi, une jeune fille jolie et enjouée qui n'hésite pas à défendre ses camarades quand c'est nécessaire. C'est d'ailleurs en défendant sa meilleure amie qu'elle fait la connaissance de Shûsei, un beau et ténébreux jeune homme. Il a repoussé assez violemment d'Aoi alors qu'elle lui avait avoué son amour. Vous comprendrez donc qu'Aoi n'est pas particulièrement heureuse lorsqu'elle se rend compte qu'il habite juste à côté de chez elle. Un concours de circonstances va même faire que les deux adolescents vont devoir habiter ensemble un certain temps… Les plus sceptiques diront « Mouais, classique » alors que les plus enthousiastes feront plutôt « Mouais, pourquoi pas ». Quelle différence ? L'un des deux groupes rentrera beaucoup plus facilement dans l'histoire que l'autre ! Pour ma part, je n'ai vraiment eu aucune sensation particulière à la lecture du tome. C'est lisse, beaucoup trop lisse. Les personnages n'ont rien de très original et les situations sont incroyablement basiques (les quiproquos vus et revus). L'histoire d'amour naissante est touchante mais encore une fois beaucoup trop convenue. Vu le succès au Japon, on attendra quand même la suite avant de prononcer un avis définitif mais pour le moment, ce n'est pas si positif que ça. 

Love Hina 7 & 8 (Réédition) : Dans ces deux nouveaux volumes de la réédition de Love Hina, l'un des objectifs du héros va être rempli même si certains événements vont venir un peu compliquer les choses. L'arc Mutsumi va se résoudre et on découvrira si cette dernière est bien la fille des souvenirs de Keitarô… Deux volumes et une sorte de sentiment de conclusion, c'est un peu ce qui se dégage de cette fournée de Love Hina. On comprend que ça puisse continuer ensuite même si une conclusion aurait peut être été bienvenue ici. Après, cette sensation vient peut-être de l'arrivée à la moitié de la série et surtout du fait que je lise la série pour la deuxième fois. Encore une fois, la série reste plus que sympathique à découvrir et je ne doute aucunement que ce nouvel habillage permettra de recruter de nouveaux lecteurs. En attendant, n'hésitez pas à regarder notre bon vieil article

Love Mission 11 : Ema Tôyama continue à faire tourner son histoire en rond avec une mission ô combien inattendue puisqu'elle permettra à Yukina de choisir qui de Shigure ou d'Akira sera son petit ami. Comme si cela ne suffisait pas, elle se rend compte que son roman, s'il est assez populaire, pourrait avoir le droit à une adaptation cinématographique… Au cas où vous n'auriez pas décelé la pointe d'ironie dans ma première phrase, je vais le dire maintenant mais les derniers volumes ne m'enthousiasment pas le moins du monde. Cette série avait démarré de manière fraîche et semblait annoncer des choses un peu différentes mais force est de constater qu'on verse une fois de plus dans le classique le plus total. Les réactions de Yukina n'ont plus rien de logique et tombent dans le vu et revu du genre. « Oh mon dieu, je ne sais pas lequel choisir…. Tiens, si je leur faisais passer une épreuve ! ». Pas sûr que le concours annoncé en fin de volume puisse provoquer un quelconque regain d'intérêt chez certains qui, comme moi, vont probablement finir par quitter le navire. 


Mokke 8 :  Takatoshi Kumakura décide de s'intéresser aux phobies et aux hantises dans cet avant dernier puisqu'il va mettre Mizuki face à sa plus grande peur, celle de l'eau. La jeune fille va malheureusement se faire avoir par un esprit malin qui va lui donner du fil à retordre… De son côté, Shizuru tente de renouer avec d'anciennes connaissances mais son pouvoir ne lui facilite pas la tâche… Mokke est une série qui reste constante. Chaque volume à ses hauts et ses bas qui se compense parfaitement pour arriver à un tout cohérent et agréable à lire. On appréciera aussi beaucoup le mélange entre le fantastique et le légendaire. L'auteur brouille les pistes à tel point qu'il est difficile de différencier la légende véritable du bobard. Il y a, pour cela, un vrai travail sur l'aspect religieux avec bon nombre de plans sur les temples mais aussi des explications sur les origines de tel ou tel mythe. N'importe quel amoureux de la culture japonaise saura s'y retrouver pour peu qu'il essaie de s'y intéresser.

Princesse Résurrection 16 : Doucement mais sûrement, Pika avance dans l'édition de la série de Yasunorîi Mitsunaga. Avec un ou deux volumes par an, on pourra peut-être avoir la fin en 2016 (on croise les doigts) ! Les monstres obtiennent de plus en plus de pouvoirs et les membres de la famille royale commencent à intervenir en personne. Hiro va donc devoir mettre une fois de plus son corps en opposition pour protéger la princesse des nombreux dangers qui la guettent. Le rythme de parution n'aidant pas, il est toujours assez difficile de suivre cette série correctement. On oublie pas mal de choses, d'autres nous reviennent lors de la lecture grâce à un détail apparent. L'auteur semble pourtant faire du bon boulot, avec un graphisme plutôt sympa et une histoire pour le moins complexe. Que ce soit en 2016 ou après, comptez sur moi pour une critique complète lorsque l'on aura atteint la fin de l'histoire. 

Sankarea 9 : Après le passage à ZoMA, Rea ne se souvient plus de rien et les tentatives de Chihiro pour lui redonner la mémoire n'aboutissent toujours pas. La jeune fille montre même une certaine animosité envers le jeune garçon qui a pourtant pris soin d'elle pendant plusieurs semaines… Mitsuru Hattori réussit à nous prendre un peu de court en cassant la relation qu'il avait mis plusieurs volumes à établir. Le couple Chihiro/Rea n'existent vraiment plus à la fin de ce tome et même Darin émet de gros doutes sur un potentiel retour à la normale. Le jeune garçon ne se morfond pas pour autant. Il décide de se créer de nouveaux souvenirs avec la jeune zombie qui fait de plus en plus de folies de son corps… Pendant ce temps, l'état du grand-père de Chihiro, blessé dans l'attaque de ZoMA, ne s'améliore pas et il fait envoyer une lettre à son petit-fils lui indiquant un lieu où il est censé trouver la « vérité » sur sa mère… Avec un petit cliffhanger sympathique, la fin de tome nous laisse penser que le dernier arc (il ne reste que deux tomes) sera bel et bien conclusif (et non pas une fin ouverte agaçante comme on voit souvent) et répondra aux dernières interrogations des lecteurs. Après, rien ne dit que ça sera une fin heureuse…

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques