4/10

Psycho Busters

Des super pouvoirs en pagaille pour un enchaînement de combat sans queue ni tête.

 

Kakeru est un lycéen de 15 ans libre comme l'air... Sa mère et ses sœurs sont parties en vacances ensemble, le laissant seul à la maison. Jeux vidéo et films coquins sont au programme mais tout est chamboulé lorsqu'apparaît l'étrange fantôme d'une jeune fille nue. Kakeru rencontre alors une bande d'adolescents dotés de pouvoirs « psy », poursuivis par une mystérieuse organisation. L'aventure commence...

Psycho Busters
Psycho Busters
Psycho Busters
et le parent pauvre du Prince des Ténèbres version shônen. Des adolescents usant de leurs super pouvoirs face à une organisation malveillante, cela s'est vu cent, voire mille fois. Dans ce titre de genre alliant action/aventure à baston et légère coquinerie, on s'ennuie ferme. Passées les premières révélations sur un scénario de la taille d'un post-it, le manga s'avère être une succession de combats entre Psychics pas bien malins. Pour tout dire, le scénario n'est qu'un prétexte à un enchevêtrement de situations alambiqués et de personnages secondaires sortant de nulle part dès les premiers volumes. La vilaine organisation aux motivations obscures derrière tout ce ramdam se définit fatalement comme un méchant mauvais et prêt à tout pour atteindre son but tandis que les héros se montrent naïfs mais courageux. Un bon shônen lambda en bref...

Graphiquement, pas de miracle. Psycho Busters est à ranger dans la case des titres d'action plein de mouvement mais manquant cruellement de fond, par conséquent le chara design ne s'attarde pas tellement sur les émotions mais plutôt sur des cases décrivant une intensité explosive. A partir de là, vous imaginez bien le rendu.

Un manga basique, sans fond mais qui se complait à produire de l'action à tire-larigot. Une fois le processus lancé, il s'étend sur sept volumes. C'est certainement trop.

A découvrir

5cm Per Second

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    30/08/2010 à 00h34

    Répondre

    Je trouve la critique fondée, mais un peu dure.

    Et puis, comparer ce titre à Prince des Ténèbres est, d'après moi, une erreur.

    C'est vrai, Psycho Busters manque cruellement de profondeur, et le scénario est déjà vu et revu. Mais il n'empêche que l'on passe un bon moment à le lire. Ce manga mérite qu'on s'y attarde un peu plus...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques