6.5/10

Psyren T.11


Kagetora le monstrueux !
Kagetora, Ran et Haruhiko se rendent à l'orphelinat Harukaze dans l'espoir d'y trouver des informations sur Miroku Amagi. Mais ils tombent sur Junas, un futur star commander ! Kagetora et Junas commencent alors à s'affronter pour défendre leurs causes respectives, mais... Pendant ce temps, Miroku Amagi cherche à mener à bien une étape de son plan en lançant un défi à un homme extrêmement puissant à qui il est indirectement lié : il s'agit de l'homme qu'on connaît sous le nom de Grana dans le futur. Qui sait quelles conséquences aura ce combat... 

Après un bon volume 10, ce nouvel opus de Psyren déçoit quelque peu. Déjà, il ne se passe pas grand chose. Il a une petite scène de poursuite avec un mini-combat du côté de Kagetora mais rien de vraiment transcendant. L'enjeu : une jeune fille qui peut plus ou moins donner vie à ses dessins. Comment les W.I.S.E vont l'utiliser ? Mystère, mystère !

Le reste du volume est consacré au combat Miroku/Grana. On découvre les pouvoirs des deux personnages dans une lutte assez épique, je lui accorde au moins ça. Bon après, ça aurait peut-être pu être expédié un peu plus rapidement (surtout quand on voit le résultat). La fin du tome dans le laboratoire du père d'Ageha laisse penser qu'on devrait en apprendre plus sur le projet qui a fait de Miroku le monstre qu'il est à l'heure actuelle. 

Il y a du bon dans ce onzième tome de Psyren (le trait de l'auteur qui fait toujours aussi plaisir à nos rétines par exemple) mais force est de constater que l'on perd un peu en qualité, la faute à une narration qui se disperse un peu trop. Entre ceux qui enquêtent sur le passé, ceux qui se focalisent sur les événements présents et ceux qui cherchent ce qui va se passer dans les prochains mois, il y a de quoi devenir fou. N'oublions pas non plus que l'on est dans un shônen, le tout devrait donc se recadrer assez vite !

A découvrir

Prince du Tennis T.39

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques