7.5/10

Ratman T.3


Une bien jolie couverture !
Est-ce que l'histoire avance dans ce tome ?
On quittait Ratman en plein combat avec Ankaiser à la fin du volume 2 et on le retrouve avec toujours autant de patate. Pourtant, face à l'expérience d'un héros chevronné, Shûto n'est pas de taille. Alors qu'il sent ses limites approcher, une moquerie d'Ankaiser (concernant Rio Kizaki, la fille du président de l'association des super-héros) va lui faire littéralement péter un câble. Quelque chose dans Ratman va se débloquer et ce dernier va libérer son instinct animal, donnant au combat une toute nouvelle tournure... Shûto ne se réveillera qu'à l'hôpital et trouvera Rio mais aussi Mizushima à son chevet. Même si Ratman n'est pas le héros qu'il souhaiterait être, Shûto se dit qu'il peut quand même parvenir à lui donner une bonne image, respecter ses principes et atteindre son idéal.

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? Ce troisième volume est un peu moins orienté combat et l'auteur prend son temps et se focalise sur les personnages. C'est ainsi qu'on en apprendra un peu plus sur les sentiments et la façon de penser de Mirea Mizushima. On comprend comment elle appréhende Ratman et l'admiration (qui se transforme en amour) qu'elle porte à Shûto. Rio Kizaki se dévoile aussi un peu plus. Malgré l'aspect chétif du petit aspirant-héros, il semblerait qu'elle commence à succomber à sa détermination comme le laissent penser quelques cases. L'humour est toujours présent et ce ne sont pas les interventions des Jackys qui vont me contredire !

Que peut-on attendre du prochain volume ? Ratman a été enlevé de la liste des personnes recherchées mais ça ne veut pas dire que l'association des super-héros le prend à la légère. Au contraire, les blessures sévères qu'il a infligées à Ankaiser poussent l'organisation à changer sa stratégie et à faire appel à une force de frappe aussi puissante que secrète et c'est ce qu'on voit en toute fin de volume. Pas sûr que Ratman soit très efficace face à cette nouvelle menace...

Le mot de la fin : Inui maîtrise toujours très bien son récit auquel il impose un rythme lent et structuré. Il prend le temps de développer ses personnages comme il se doit et n'hésite pas à placer quelques références ici et là (le Jacky sous le carton MGS par exemple !). Toujours aussi agréable à l'oeil avec son graphisme précis, Ratman est une excellente série que je ne peux pas m'empêcher de vous recommander chaudement !

A découvrir

Buster Keel ! T.1

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques