6.5/10

Read Or Dream (R.O.D - The TV)

Read Or Dream prend place quelques années après les évènements décrits dans les OAV Read Or Die.
L'histoire commence à Hong Kong, dans un aéroport. Sumiregawa Nenene, un auteur japonais, y est attendu par deux soeurs, Maggie et Michelle. Alors qu'elles l'emmènent à son hôtel, la chambre qui lui était réservée explose. D'un commun accord avec l'éditeur de Sumiregawa-sensei, celui-ci va donc aller vivre chez Maggie, Michelle et leur troisième soeur, Anita. Les trois soeurs ont en effet comme profession garde du corps, car elles sont des paper-users. Et on s'appercoit très vite que les ombres de Yomiko Readman et de la British Library planent sur cette affaire.

Cette série de 26 épisodes reprend donc le principe des OAV mais l'adapte à un format plus long : plus de personnages, plus d'aventures, plus de sentiments, plus de rebondissements... Malheureusement, ces plus ne suffisent pas à faire aussi bien que l'original.

Pas de problème

Le problème n'est pas du côté du character design, qui est toujours aussi bon. On pourra reprocher aux auteurs d'avoir mis un peu trop de grosses poitrines, mais c'est un défaut courant dans l'animation japonaise et on est bien loin des excès de séries comme Melody Of Oblivion. Le reste est plutôt bon : les personnages ne se ressemblent pas, ils changent de tenue (et c'est plutôt inhabituel) et ont tous une personnalité différente. Il y a bien quelques stéréotypes, mais dans l'ensemble on sent que ces personnages ont été pensés, qu'ils sont fouillés. Même les méchants ont leur "moment de gloire" : leurs actions sont toujours justifiées à un moment de la série, et certains voient leur background être autant développé que celui des héros. Cela participe grandement à l'implication du spectateur dans la série.

Le problème n'est pas non plus technique. L'animation est très correcte, et les dessins sont plutôt bien faits. Et coté musique, on a de nouveau droit aux sublimes musiques de Iwasaki Taku. Un peu moins inspiré que dans les OAV certes, mais tout de même, cela reste exceptionnel. Il n'y a pas grand chose à déplorer de ce côté.

Enfin si...

Là ou le bas blesse, c'est sur le scénario. On peut distinguer dans cet anime deux parties : une où le trio effectue des missions pour son compte et l'autre ou il se bat contre la British Library (et assimilés). La première est assez bonne, mais il lui manque un véritable fil conducteur qui donne envie de regarder l'épisode suivant. C'est un peu dommage, mais la série possède suffisamment de qualités pour que le spectateur enchaîne les épisodes avec plaisir. C'est plutôt la deuxième partie qui est embêtante. Certes, on a maintenant un fil conducteur, mais les "plus" évoqués au début se transforment en "trop". La British Library n'est plus seulement mégalomane comme dans les OAV, elle est maintenant une organisation surpuissante ayant des vues (et les moyens de les réaliser) sur l'avenir de l'humanité. Pourquoi pas, on a déjà vu des scénarios catastrophes bien pire. Mais ici, on manque de vraisemblance : sans révéler l'intrigue, une organisation qui se veut garante des livres et donc de la culture ne peut commettre de tels actes sans que quiconque ne lève le petit doigt au sein de cette organisation. Leur attitude hégémonique devrait aussi avoir pour conséquence la création d'une résistance. Mais il n'en est rien. Toujours dans le registre des choses absurdes, on peut regretter que certains ressorts scénaristiques soient utilisés trop souvent, surtout lorsqu'ils sont un peu trop gros. Pour finir avec ces regrets, le plus gros problème est à mon avis que l'on nous ressert une fois de plus le coup de David contre Goliath, nos 5 ou 6 héros dans le rôle de David et le reste du monde dans celui de Goliath. Comment 6 personnes peuvent lutter contre une organisation surpuissante ? Pire, un personnage mort est MORT ! Il ne doit pas revivre juste pour faire un joli happy end à la fin de l'épisode. Visiblement, les scénaristes n'avaient pas compris que pour un personnage, passer du statut de mort à celui de « juste évanoui » enlève toute crédibilité à l'intrigue.

On pourrait dénombrer encore bien d'autres fautes de goût de ce genre. Et ce sont elles qui font autant baisser la note. Mais un spectateur un peu moins regardant trouvera tout de même son compte dans cet anime, d'autant plus que les "erreurs" mentionnées plus haut sont hélas très fréquentes dans les anime, et que ceci mis a part, Read Or Dream reste un très bon anime. Mais pour moi, ces "détails" ont gaché cet anime qui était pourtant prometteur.

A découvrir

Taeguk

Partager cet article
A voir

Macross Zero

A propos de l'auteur

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

    Rubriques