6.5/10

Reborn

Reborn, qui a l'apparence d'un bébé, est un tueur envoyé par le boss de la famille Vongola, une puissante organisation mafieuse en quête de successeur. Il se rend au Japon pour devenir le tuteur de Tsunayoshi Sawada, un lycéen malchanceux, loser et minable, amoureux transi de la belle Kyoko, une camarade classe. Lorsque Tsuna découvre que Reborn a été engagé par sa mère pour le faire entrer à l'université, il est scandalisé et choqué de voir qu'il s'agit d'un bébé ! Mais il n'est pas au bout de ses surprises lorsque Reborn sort un revolver, le met en joue, et appuie sur la gâchette ! Abattu d'une balle en plein front, Tsuna s'écroule en regrettant de ne pas s'être déclaré à Kyoko avant de mourir. C'est alors que...

Born to kill

Reborn
Reborn
Dès la couverture, on à l'impression de suite que Reborn possède un petit quelque chose de plus que la foison de manga qui déboulent sur les étagères du libraire. Il suffit de voir la « tronche » de Reborn pour comprendre que le manga possède une identité plus originale. En effet, le mangaka n'y va pas par quatre chemins, et c'est dans un esprit complètement frappadingue qu'il nous invente une histoire à dormir debout dans laquelle un tueur professionnel (oui, c'est bien lui que vous voyez sur la couverture) mandaté par un puissant mafieux vient servir de professeur à un moins que rien (record de la plus longue phrase du monde gagné). Peu crédible me direz-vous - surtout vu le gugusse qui doit prendre la relève de la pègre italienne - et bien croyez-le ou non, en fait on se moque complètement.
Le mangaka à cette capacité de faire passer l'humour avant l'histoire, celle-ci ne servant de prétexte pour le moment qu'à une suite de gags plus ou moins réussis. Akira Amano y va fort et dévoile non stop une galerie de personnages, tous plus crétins et loufoques les uns que les autres, venir se greffer au héros Tsuna. Mention spéciale pour Laubo qui est le seul à faire mouche à tous les coups.

Un shônen trop Borné

Mais très vite, malgré ses qualités, Reborn lasse. En effet, à force de réutiliser de chapitres en chapitres les mêmes ressorts narratifs et le même comique, on rigole moins et on a tendance à vouloir finir rapidement la lecture. Grosso modo, Reborn se construit actuellement comme suit : Tsuna confronté à une situation difficile - Reborn lui tire dessus - Tsuna développe un pouvoir - Tsuna surmonte le problème...
L'auteur a beau ajouter des éléments nouveaux (arrivée de nouveaux personnages, découverte de nouveaux pouvoirs...) dans l'avancement du récit mais le soufflet retombe toujours rapidement vu que Reborn frôle le degré 0 d'originalité.

Comment se tirer le portrait ?

Le dessin de Akira Amano ne manque pas de qualité mais malheureusement aussi de défaut. Si graphiquement l'auteur propose un style assez dynamique et une grande variété dans la représentation de ces protagonistes et de leurs expressivités. En revanche, il manque cruellement d'originalité dans sa mise en page. On peut aussi regretter une trop grande hétérogénéité selon les pages : si certaines sont impeccables, d'autres laissent à désirer car elles sont trop figées ou tout simplement trop brouillonnes. Après tout, c'est question de goût en fonction de votre coefficient d'affinités avec la capillarité mais Akira Amano a légèrement tendance à ne pas y aller de main morte sur les coupes de cheveux des personnages.
Au final, graphiquement, l'auteur emprunte un peu de son dessin à un Tite Kubo (j'ai dit "un peu") en particulier dans le design des filles, et aussi à Yoshio Sawai pour l'allure générale, surtout de la tête des personnages. On retiendra particulièrement l'originalité dans le chara design des personnages comme talent graphique de l'auteur que le reste.


Reborn est un shônen assez classique qui pour le moment ne convient qu'à moitié. On sent bien qu'après deux volumes, le manga n'en est qu'à son introduction et que l'intrigue n'est pas encore lancée mais si l'auteur traîne trop, le public risque d'abandonner et ce, malgré les apparitions de Laubo !.
Toutefois, il serait dommage de ne pas lui donner sa chance, car l'histoire comme les personnages sont originaux et mérite sa place sur votre étagère au moins aussi bien que la pléthore de shônens qui sortent en rayon chaque mois.

A découvrir

Princesse Saphir

Partager cet article

A propos de l'auteur

6 commentaires

  • Anonyme

    04/05/2008 à 23h23

    Répondre

    Effectivement reborn! est très répétitif au début : un probleme débile, un personnage, une solution... et ce pendant près de 8 volumes (hoy !) puis une intrigue prenant tout un volume apparait en prenant en compte tout ce qui a été dis (les caractères des personnages entre alors en compte de façon plus importante et chaque petit élément prend son importance). A partir du volume 10 le ton change du tout au tout on arrive dans un shonen de baston comme on les avec son gros lot de secrets (tout ce quia  été mis en place dans le spremier trouve un sens, le manga n'est plus enfantin mais trouve une logique (qui ets reborn ? un bébé tueur ? pas logique...)


    regardez cet opening pour vous faire une belle idée celui-ci reflete l'esprit du manga vers les volumes 11-12 

  • Anonyme

    30/06/2008 à 22h44

    Répondre

    Moi perso j'ai trouvé ce manga par hasard à virgin et je l:'ai adopté au  même titre que St Seiya ou Death NOte !

  • Anonyme

    02/07/2008 à 20h18

    Répondre

    UN trés bon conseil , pour ceux qui ont envie de commencer ce manga , ne vous basez surtout pas sur les 4/5 premiers volumes car l'histoire n'est pas trés bien mis en place ,sa bloque , sa se répéte , sa se cherche un peu j'ai l'impression ,... Mais aprés une fois que le héros comprend qui il doit vraiment étre avec l'apparition des anneaux Vongola l'histoire prends un tout autre sens : plus noir , plus mature beaucoup moins de gaminerie dans l'histoire et cela entraine de superbes combats ou j'en ai rarement vu d'aussi captivant dans d'autres mangas

  • Anonyme

    01/06/2009 à 12h17

    Répondre

    Moi j'aime beaucoup ce manga, au debut il est drole ensuite il devient lassant, mais après l'histoire commence a ce mettre en place, les personnages deviennent forts et courageux, des combats trops bien fond apparition et le tous fait qu'on ne peu plus s'en passer, du niveau dessins je trouve qu'ils sont origineaux et très beau. Voila pour dire ne vous fiyer pas aux apparences.

  • Anonyme

    05/12/2009 à 21h07

    Répondre

    Excellent manga, enfin il ne devient excellent qu'à partir du tome 8 où l'histoire débute réellement. Il ne faut pas se fier aux 7 premiers volumes pour se forger une opinion sur ce manga. Les personnages sont pour la plupart assez déjantés comme Tsuna qui a peur de tout, Hibari qui déteste les groupes( oui je sais c'est assez spécial), Yamamoto qui prends tout comme un jeu.Le thème traité est assez spécial car il s'agit de la mafia. L'histoire est vraiment passionnante à partir du tome 8, où Tsuna va devoir assumer le fait qu'il soit destiné à devenir le 10ème parrain vongola. Bon je radote un peu mais c'est un excellent manga que je trouve bien supérieur à Bleach par exemple.

  • Anonyme

    27/02/2010 à 10h03

    Répondre

    Encore quelques petites erreur comme "Laubo" à la place de "Lambo" et les "il" à la place des "elle" en parlant de l'auteur car, oui, Akira Amano n'est pas un homme mais est bel et bien une femme ! Reborn est vraiment une série génial qu'il faut absolument découvrir (pour ceux qui ne la connaisse pas encore), ou défendre pour ceux qui la lise et qui voudrait voir Reborn dans le top des ventes en France car elle le mérite réellement !!!!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques