7/10

Resident Evil : Marhawa Desire T.1


Resident Evil T.1
Doug Wright est professeur à l'institut de technologie de l'université Bennett. C'est un spécialiste en bactériologie reconnu qui travaille comme conseiller pour la BSAA (alliance d'évaluation des risques bioterroristes). Une lettre imprévue va l'emmener jusqu'à l'école Marhawa, la plus réupétée du pays et cachée loin de toute civilisation. Elle est dirigée par Gracia, l'ex du professeur Wright. Il emmène avec lui son neveu Ricky, également étudiant à Bennett. Ils sont à peine arrivée que Gracia leur montre l'objet de sa lettre : une étudiante a été zombifiée. D'autres cas ne vont pas tarder à se déclarer mais Gracia refuse catégoriquement de faire appel à la BSAA, pour ne pas rendre l'affaire publique et ainsi souiller la réputation de son école. Ricky et Doug vont devoir se débrouiller seuls, alors que Chris Redfield a un mauvais pressentiment...

Les fans de jeux vidéos et de mangas seront ravis par la sortie de cette série au scénario original. Il est signé Capcom, le dessin est de Naoki Serizawa et la publication est de Kurokawa. Malgré tout, on retrouve avec joie des personnages apparus dans les jeux dont le fameux Chris Redfield. On suit avec intérêt Doug et Ricky qui se retrouvent pris au piège dans cette école qui ne va pas tarder à se retrouver remplie de zombies. Le côté "enquête" devrait avoir une importance primordiale, ce qui va éviter de se retrouver avec un simple manga de génocide de morts vivants (en tous cas, on l'espère). Le dessin de Serizawa fait des merveilles et est bourré de détails, notamment au niveau de l'architecture, ce qui me rappelle un certain Black Cat. Un premier tome que les gamers apprécieront, peut être moins les fans de manga mais tout ça reste très prometteur !

A découvrir

Run Day Burst T.7

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques