5/10

Rinne T.9


Ageha, Oboro et Rinne
Au programme de ce volume de Rinne, plusieurs petites histoires de fantômes. De la prof particulière hantée par son passé à l'histoire d'une petite patineuse qui voulait donner un dernier cours au garçon qui l'avait embrassée, il y aura de tout. Les trois histoires principales (comprenez celles qui font plus d'un chapitre) sont celles impliquant Jûmonji et le fantôme d'une amoureuse rejetée, le père de Rinne et son restaurant de Râmen et le problème entre la shinigami Ageha et son chat sous contrat Oboro qui ne trouve pas de résolution pour le moment.

Après des séries fleuves et surtout après Inuyasha, j'ai l'impression que Rumiko Takahashi n'a plus envie de se prendre la tête avec un fil rouge. En effet, dans Rinne, on n'a le droit qu'à des petites histoires qui s'enchainent et qui n'ont aucun lien entre elles. C'est d'ailleurs à se demander de plus en plus comment la série fait pour durer. Ce genre d'organisation, c'est pas mal pour débuter, pour tester un peu la série mais là, le test devrait être fini et on est en droit d'espérer une vraie intrigue. Que ce soit le fond ou la forme, je ne trouve plus rien dans Rinne.

Un volume bien décevant donc puisqu'il continue sur un schéma très moyen et peu enclin au changement apparemment. C'est assez dommage puisque l'auteur a créé une batterie de personnages intéressants et pourrait faire monter sa série d'un cran en y ajoutant un vrai fond. Je ne suis plus sûr que ça soit possible mais qui sait... ?

A découvrir

Mitsuko Attitude T.3

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques