6/10

Rose Hip Zero

La préquelle de Rose Hip Rose trouve preneur chez Pika. Avec son même cocktail entre action, humour et lycéenne flingueuse, voici une comédie policière qui possède de nombreuses similitudes avec son aînée.

Kidô est un ancien as des brigades d'interventions rapides des forces de police. Suite à la mort de sa jeune soeur dans un attentat lié à l'une de ses enquêtes, il a rejoint la brigade des mineurs. Mais quand son ancien patron, l'inspecteur Hata, vient lui annoncer qu'il a du nouveau sur le groupe terroriste Alice, responsable de la mort de sa soeur, Kidô revient à son ancien poste. Une surprise de taille l'attend, une nouvelle coéquipière qui est... une collégienne ! Il s'agit de Kasumi Asakura qui n'est autre que l'héroïne de Rose Hip Rose. A eux deux, ils vont poursuivre les terroristes...

Rose Hip Zero
Rose Hip Zero
Malgré l'échec prématuré de Rose Hip Rose dans les librairies nippones, Tôru Fujisawa, auteur de GTO et Tokkô, a insisté encore un peu avec sa charmante héroïne dans un préquelle intitulée Rose Hip Zero. Actioner pur sang, ce shônen ne paye pas de mine et se déroule sur un rythme haletant sans pour autant créer un véritable émoi chez le lecteur. On apprécie la patte de Fujisawa parvenant à offrir un cocktail rebattu mais possédant tout de même du charisme avec le couple du flic expérimenté accompagné de la collégienne à la dégaine facile, qu'il trempe dans son humour aux situations cocasses. Bien évidemment, l'auteur ne se renouvelle plus beaucoup depuis son important succès avec GTO et ce nouveau titre n'y fait pas défaut. Le scénario ne vole pas bien haut avec un couple de justiciers improbable au premier plan et une histoire de terrorisme en toile de fond. Le thème des enfants soldats est brièvement évoqué sans approfondissement, laissant une grande place à l'action et aux grands carcans de l'imagination nippone sur ce thème.

On peut noter une légère amélioration du trait de l'auteur rendant des planches plus épurées et avec un découpage attrayant permettant de donner un rythme soutenu à un déluge d'action. Les fusillades sont légion dans Rose Hip Zero, dans la plus pure tradition asiatique. On constate tout de même une certaine ressemblance dans de nombreux points avec Tokkô mais avec un côté plus faiblard dans l'ensemble. Pika sait très bien que ce titre trouvera preneur auprès des nombreux aficionados de l'auteur par son caractère attractif mi-actioner, mi-humoristique... Une recette qui fonctionne encore.  

En dépit de son conventionnalisme, Rose Hip Zero est une petite série largement dispensable avec quelques surprises sur un ton léger. Sans génie mais sans réelle faute, la lecture est aisée et rapide. On remarquera juste quelques égarements de l'auteur comme sur la première couverture où l'héroïne possède six doigts...

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Anonyme

    07/11/2008 à 18h43

    Répondre

    ce manga est génial

  • Anonyme

    16/07/2009 à 18h35

    Répondre

    Je suis une grande fan de Rose Hip Zero, et c'est vrai qu'il y a quelques petits égarements... Mais qui sait, l'auteur l'a peut être exprès ! (ce que je ne pense pas [img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/kwak.gif"%20border="0[/img]


    J'en suis vraiment fan

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques