8/10

Run Day Burst T.6


Classe comme c'est pas permis...
Est-ce que l'histoire avance dans ce tome ?
La course folle continue pour Trigger, Barrel, la soeur et Cylinder (notre quatuor de choc qui tente d'aller jusqu'à Losdon). Dans leur périple, ils finissent par tomber sur une ancienne connaissance de Trigger : Ingram. C'est l'occasion pour un futur flashback sur le passé de notre conducteur bougon et d'en apprendre plus sur Barrett, son mentor. On apprend donc que si Trigger était un gamin paumé et perdu, c'est grâce à Barrett, pilote de son état, qu'il est devenu l'homme qu'il est maintenant. S'il participe à la Run Day Burst, c'est avant tout pour rendre hommage à son mentor disparu lors d'une course à laquelle il n'aurait jamais dû participer. Ce tome nous précise donc les motivations de Trigger et nous présente son ennemi juré : Ingram. Il sera l'un des derniers obstacles (avec l'armée de Dice qui se rapproche dangereusement...) sur le chemin de nos héros et il leur donnera probablement du fil à retord. La course bat son plein et les moteurs chauffent dans ce sixième volume de Run Day Burst !

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? Après avoir affronté l'armée dans le volume précédent, les problèmes abondent sur la route de nos héros. Le bitume ne leur fait pas de cadeau et l'action reste omniprésente. Une fois le petit flashback passé (dans lequel la course a toujours une importance capitale donc ne vous attendez pas à de la narration pure), l'histoire redémarre à toute vitesse. Pas un temps d'arrêt, pas le moindre temps mort... Avec moins de combat mais plus de course à proprement parler, vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer en suivant Barrel et toute la bande.

Que peut-on attendre du prochain volume ? Trigger devra y mettre du sien pour se débarrasser de son ennemi de toujours. Boosté au maximum par l'adrénaline de la compétition, il ne laissera probablement pas passer l'occasion de venger son mentor... L'armée de Dice devrait aussi refaire son apparition pour un bouquet final qui promet !

Le mot de la fin : Deux tomes avant la fin, la série ne semble pas perdre du tout en intensité. Le graphisme ultra-dynamique d'Osada Yuko donne lieu à des courses endiablées desquelles il est impossible de deviner le vainqueur. Le périple de notre quatuor est loin de nous avoir livré toutes ses surprises...

Partager cet article
A voir

Sprite T.4

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

5 commentaires

  • cubik

    19/01/2012 à 15h33

    Répondre

    8 volumes seulement? Je croyais que c'était parti pour durer, c'est plutôt une bonne nouvelle du coup.
    Enfin, ça parait un peu court quand même.
    Parce que bon, pour ceux qui ne connaissent pas, la course, c'est d'aller d'un point a a un point b, certes, sauf que le point b, c'est juste le point du globe le plus éloigné possible du a (de l'autre côté quoi). Alors vu où ils en sont dans le tome 4 (là où j'en suis), savoir que je suis déjà à la moitié de la série me laisse à penser qu'il va y avoir de gros trous dans l'histoire. Ou une grosse accélération.http://manga.krinein.com/run-day-burst-24473/critique-18025.html

  • OuRs256

    19/01/2012 à 16h22

    Répondre

    cubik a dit :
    8 volumes seulement? Je croyais que c'était parti pour durer, c'est plutôt une bonne nouvelle du coup.
    Enfin, ça parait un peu court quand même.
    Parce que bon, pour ceux qui ne connaissent pas, la course, c'est d'aller d'un point a a un point b, certes, sauf que le point b, c'est juste le point du globe le plus éloigné possible du a (de l'autre côté quoi). Alors vu où ils en sont dans le tome 4 (là où j'en suis), savoir que je suis déjà à la moitié de la série me laisse à penser qu'il va y avoir de gros trous dans l'histoire. Ou une grosse accélération.
    http://manga.krinein.com/run-day-burst-24473/critique-18025.html


    Alors, je ne sais pas pour les trous mais d'après ce que j'ai lu dans le volume 5, il va ptet y avoir autre chose qui va faire que ça va se terminer un plus vite ^^. Enfin bref, on va bien voir comment ça va se goupiller. Osada Yuko ne m'a pas encore déçu jusqu'ici

  • Akashinai

    19/01/2012 à 16h30

    Répondre

    Cette série a vraiment réussi a m'accrocher!! Et je ne saurais pas expliquer pourquoi, mais je la lis toujours avec énorme plaisir

  • cubik

    19/01/2012 à 16h34

    Répondre

    Bah, c'est un peu les fous du volant à la japonaise, ça manque juste d'un Satanas >

  • Akashinai

    25/01/2012 à 12h02

    Répondre

    Je viens de finir le Tome 5...j'aime toujours autant

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques