7.5/10

Sad Girl


Sad Girl
Après l'Eau Amère, Kinderbook ou encore Deux Expressos, l'auteure Kan Takahama revient avec ce nouvel ouvrage intitulé Sad Girl, qui s'inspire de faits très personnels. Remarque intéressante, elle a travaillé directement pour le public francophone puisqu'elle l'a dessiné entièrement dans le sens occidental.

Shiori Murakami est une femme au foyer de Tokyo prise dans la tourmente. Son mari alcoolique et violent lui rend en effet la vie très difficile et elle décide de tout quitter pour son propre bien être, en allant s'installer chez sa meilleure amie de fac. Alors que le calme semble revenu dans la vie de Shiori, son amie va lui faire goûter aux drogues douces, avant de passer au niveau supérieur avec des drogues dures et un bad trip immédiat. Celle-ci est finalement arrêtée et les tourmentes de notre héroïne (jeu de mots) ne vont pas s'arrêter là. Son destin à la Requiem for a Dream était tout écrit et Shiori va finir par s'adonner à la prostitution, guidée par un ex-endetté, avant de finir par habiter dans la rue. Elle va cependant tenter de se sortir de cette situation désastreuse en allant retrouver sa mère...


Sad Girl

Sad Girl est un récit tragique et terrible d'une jeune femme en pleine spirale négative et qui semble ne pas pouvoir en sortir. Kan Takahama nous dresse une portrait juste et réaliste de Shiori qui va, tant bien que mal, essayer de s'en sortir. L'histoire, bien que triste, est très prenante. On assiste impuissant à cette autodestruction dans les règles. Le dessin, proche d'un style BD, est vraiment très agréable à l'oeil et fait de cet ouvrage un bel objet. Finalement, Sad Girl est de très bonne facture, gênant et accrocheur, même si, au final, on le lit très rapidement.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques