7.5/10

Samurai Champloo - la série

Attention ! Série évènement !

Cette série a en effet été licenciée (au USA) avant la première diffusion au Japon ! Fait rare, très rare, exceptionnel même. Pourtant, cela peut se comprendre aisément : Watanabe Shinichiro n'est autre que le réalisateur de Cowboy Bebop (le film et la série), de Vision d'Escaflowne et d'un Animatrix.
Inutile de dire qu'elle était attendue comme le loup blanc par les fans.

Et une fois de plus, Shinichiro fait mouche.

Il est intéressant de voir comment se positionne cet anime vis a vis de la cultissime série Cowboy Bebop, puisqu'elle est parfois considérée comme son successeur.

Un fond assez léger

Fuu est une jeune fille de 15 ans. Le bar dans lequel elle travaillait ayant été détruit par deux hurluberlus, elle se met en quête du « Samouraï qui sent le tournesol » avec pour compagnons... les deux fous précités. Ils se prénomment Mugen et Jin. Le premier est un jeune fou, très doué avec une épée (et non pas un katana) entre les mains. Ses techniques de combat ne sont pas du tout conventionnelles et son seul but est de trouver des gens forts avec lesquels se battre. En revanche, Jin est l'archétype du samouraï : posé, calme et incroyablement fort au combat. Son mode de vie est calqué sur le bushido. Outre Fuu, le seul lien qui unit ces deux personnes est la volonté de se tuer l'un l'autre, pour se prouver qu'ils sont les plus forts.
On suit donc le parcours de ce trio atypique au travers du Japon.
Clairement, ce n'est pas le scénario qui retient l'attention : il est vraiment tiré par les cheveux. De plus, on ne sait toujours rien sur ce fameux samouraï qui sent le tournesol à l'épisode 12. Mais peut importe : cette trame scénaristique, aussi légère soit elle, est le fil conducteur des épisodes. D'ailleurs, chacun de ces épisode forme une histoire, exactement comme Cowboy Bebop.

Tout comme dans cette série, on en apprend un peut plus sur les personnages au fur et a mesure des épisodes. Jin joue ici le rôle de Spike : il a la classe. C'est surtout le personnage central, celui dont le background est le plus travaillé. D'un autre coté, le background d'une fille de 15 ans et d'un psychopathe de 20 aurait du mal à être travaillé, puisque Mugen ne se fait remarque que pour son coté bagarreur et que Fuu n'est tout simplement qu'une paysanne.
Cependant, si les backgrounds ne sont pas toujours très travaillés, le character design est lui impeccable. Ce n'est pas exceptionnel, loin de la. Ce serait même du classique, sauf pour Mugen qui dénote vraiment au milieu de ce pseudo japon médiéval. Reste que ce character design est très propre, bien fait, sans fioritures. Ce n'est pas lui qu'on retiendra, mais il est plus qu'honnête. Il rempli parfaitement son rôle : pouvoir identifier au premier coup d'oeil qui est le personnage et quel est son état (fatigué, nerveux, heureux, mal en point...).

Ce manque de rigeur dans les backgrounds est en fait très compréhensible. En effet Samourai Champloo n'est pas et ne se veut pas réaliste. Historiens, passez votre chemin, car l'univers fourmille d'anachronismes aussi divertissants que bien intégrés. Par exemple, Jin porte des lunettes, et des lunettes modernes, pas un monocle ou des binocles. D'ailleurs, la série s'ouvre sur une bizarrerie étonnante : on est parachuté pendant une minute dans le vingt et unième siècle, pour des raisons... non expliquées. Le vocabulaire des héros n'a lui non plus rien de médiéval : injures modernes, vannes et sarcasmes contribuent eux aussi au décalage de la série.

Techniquement irréprochable

Pour ce qui est de l'animation, Cowboy bebop était une révolution car tout était animé : les personnages n'étaient pas tout raides quand il marchaient, les mâchoires bougeaient etc. Et bien cette performance est ici réitérée. On pourrait même considérer que Samurai Champloo fait mieux que son aîné. Tout est fluide, on n'a jamais droit a une saccade, que ce soit pendant un simple scrolling (et oui, il y a des séries où le scrolling n'est pas fluide) ou pendant une scène de bataille. Les corps sont vraiment bien fait : les épaules bougent pendant la marche, quand une jambe bouge, le torse ne reste pas immobile... du grand art. Pourtant, Samurai Champloo reste très fidèle au code de l'animation japonaise classique. Il y a très peu de grand mouvement de caméra, beaucoup de plans fixes, des passages où les protagonistes se regardent (longtemps) dans le blanc de l'oeil, etc. On sent tout de même que l'animation 3D a fait de grand progrès. En effet, la camera ne reste presque jamais immobile : elle bouge souvent de quelques centimètres dans tous les sens, comme s'il y avait un petit tremblement. Loin d'être un problème d'animation, ceci confère a l'anime un dynamisme exceptionnel : toutes les scènes de combat deviennent vivantes, magiques, rapides.

Côté musique, on est un peu déboussolé : pas de Jpop comme dans la plupart des anime, mais un rap mélodique, du jazz et de la musique électronique. Sans atteindre le niveau des musiques de Yoko Kanno, celle ci sont vraiment très bien. On ne les écouterait pas a part, mais en tant que bande sonore, c'est vraiment parfait. Ces musiques sont discrètes, mais elles sont une véritable valeur ajoutée a la série. Et si on aurait pu croire que ce style de musique ne collerait pas du tout avec le genre épico-médiéval de la série, il n'en est rien. Elles sont au contraire tout a fait a leur place et trouvent un écho en tous les anachronismes et les bizarreries de la série.
Toujours dans la catégorie musique, un mot sur les génériques. Celui d'ouverture est vraiment très réussi, musicalement ou graphiquement. Loin d'être dynamique comme dans la plupart des anime, on a ici droit a un morceau de rap très lent, porté par une musique douce. Le rythme est lent mais pas monotone. L'impression qu'il laisse fait un peu penser a celle que laisse un acteur qui déclamerait des alexandrins sur scène : cela reste posé pour que la poésie et le charme opèrent, mais le découpage des paroles et des sonorités font que ça n'est jamais lassant. Malheureusement, ce générique est en anglais... et chanté par un japonais. L'accent aurait pu être pire mais on a l'impression que le chanteur a le nez bouché. Ceci couplé a l'accent (qui reste tout de même très japonais) font qu'on n'écoutera sans doute pas ce générique en dehors de la série. C'est d'autant plus dommage que les couleurs jaune-ocre sont des plus belles et que les dessins sont très agréables a l'oeil.
En revanche, le générique de fin est d'un classicisme écoeurant. Zappez-le si vous le pouvez.

Un anime très divertissant

Il est clair que cet anime ne cherche pas à se démarquer par la profondeur de son scénario. En revanche, les personnages attachants, les digressions permanentes et la qualité technique irréprochable en font un bon anime. Il atteint en effet son but : divertir tout au long de la série et se renouveler suffisamment pour ne pas tomber dans la monotonie. Malheureusement, on a parfois l'impression d'assister a un Cowboy Bebop médiéval, ce qui fait perdre des points sur le plan de l'originalité. Mais au final, on a droit a une bonne série comme on aimerait en voir plus souvent.

A découvrir

Combats

Partager cet article

A propos de l'auteur

    22 commentaires

    • Choucroot

      22/11/2004 à 22h36

      Répondre

      Critique assez juste ma fois. J' ai du mal a admetre une note de 7.5 quand je pense a la quantité de serie minables qu' on trouve trainant par ci par la, mais c' est vrai que l' absence casi totale de scenario général pose parfois problème.
      Mais sinon, c' est beau ( ca va on a comprit ^^) bon character desing, plus ou moin bonnes musiques, et des passages vraiment drôles: le "beat boxer", le concourd de bouffe " l' estomac humain a evolué, c' est historique ! son estomac est connecté a l' univers" ( c est pas exactement ca, mais ca revient au meme )...
      Enfin voila, une bonne serie qui fait plaisir, dans le haut de l' animation japonnaise, mais qui laisse sur sa faim.

      Au fait, je vois que Samurai Champloo fait 26 épisodes selon la fiche de la critique. Mais tout ce qu' on sait, c' est que la saison 1 en fait 17... alors de la a dire que la saison 2 n' en fera que 9, c' est très expéditif.
      Enfin...réponse l' année prochaine ^^

    • Mugen

      16/12/2004 à 18h02

      Répondre

      Je suis plutôt d'accord avec la critique de Kei seulement quelques petits points à éclaircir ou plutôt corriger (sans pour autant me la péter hein ^^)

      Watanabe a simplement réalisé Cowboy Bebop et Samuraï Champloo pour Escaflowne il a seulement fait que quelques story boards pour divers épisodes ou encore en tant qu'unit director.Et il a réalisé 2 Animatrix Detective Story et Kid's Story ^^

      Ensuite même si l'originalité fait penser à Cowboy Bebop et certains persos aussi,le reste n'a rien à voir avec Cowboy Bebop.
      Tout d'abord le fait de voir l'univers de SC se passer au Japon change considérablement l'ambiance d'une part,d'autre part CB se voulait Jazzy SC se veut Hip Hop il n'y a qu'à voir Mugen et sa personnalité pour tout de suite voir que ça n'a rien à voir Spike certes ils sont tout les deux cool mais Spike ne court pas aprés les nanas,Spike ne sort pas son arme pour rien bref toutes ces petites choses qui me font penser que CB n'a rien à voir avec SC et tant mieux j'en aurais voulus à Watanabe.

      Le fait que SC soit original c'est une fois de plus dans son ambiance et dans sa mise en scéne on voit tout de suite à quoi s'attendre rien qu'avec l'opening (Terriblement éfficace et qui te fait secouer la tête) bref comme je le disais plus haut un univers Hip Hop catégoriquement à l'opposé de CB .Bien sur hormis les épisodes drôles il y a les épisodes mélancoliques je n'en citerais qu'un pour SC l'ep.14 l'un des meilleurs épisodes d'animés tout confondus que j'ai vu,pour commencer techniquement irréprochable pas un seul pet le long de l'ep. tout est parfait ! Ensuite l'histoire de l'ép. un court retour et une réfléxion de Mugen (étant mon perso préféré c'est aussi pour ça que j'adore cet ep.) c'est mélancolique,beau,frissonant que puis je demander de plus ? Une musique hors pair,une mélodie au piano avec en fond une voix style indienne mais ce qui attire mon attention c'est évidemment cette fabuleuse mélodie au piano laissant l'image m'envahir les yeux et le son m'envahir les oreilles je ne pense plus à rien un véritable reméde ! Et la fin de cet épisode qui se termine en apothéose no comment.

      Techniquement Kei a été juste c'est irréprochable,tant bien au niveau de l'animation qu'au niveau des couleurs etc...

      Musicalement,c'est sur que le style Hip Hop peut paraitre bizzare pour un animé et pourtant mise en scéne hip hop je voyais mal un autre genre s'adapter à la musique résultat 4 OST de pure folie.Ca plait ou pas ça c'est autre chose par contre.

      Au final mon avis est pas mal en contrariété avec celui de Kei mais bon...
      pour ma part c'est l'une de mes séries préférées et je crois bien la série de 2004 pour ma part j'attends bien sur les 9 derniers ep. malheureusement faudra attendre les sorties dvd vu que Dybex a acheté les droits (...).

      Pour moi Watanabe a remplit son contrat et j'espére qu'il va réitéré en mieux pour ses derniers épisodes.

    • Choucroot

      27/01/2005 à 15h57

      Répondre

      Juste un petit mot pour dire que la saison 1 fait bel et bien 17 épisodes, et que la saison 2 commence a être diffusée au Japon en ce moment.

    • chouchen

      10/02/2005 à 11h39

      Répondre

      Salut !

      J'ai vu les 15 premiers épisodes mais je 'nai pas encore vu Cowboy Beebop, je peux donc pas comparer.

      Pour ma part, cette série m'a littéralement scotché. C'est beau, déjanté juste ce qu'il faut (les délires de transition entre épisodes, comme le trajet de nos héros au début du 15ème ou le début du 1er épisode) et on s'attache
      vraiment aux persos.

      Graphiquement, c'est énorme, les persos sont vraiment bien dessinés, les contours sont assez épais, ce qui accentue un peu le côté "j'me prend pas au sérieux" de la série. Les couleurs sont impeccables, et les petites séances plus esthétiques sont vraiment trippantes.

      Niveau scénario, c'est vrai que la trame du samouraï qui sent le tournesol est le seul fil conducteur de la série. Mais d'une part, ça donne un peu de suspense quant à savoir qui est ce fameux samouraï, et surtout, nos héros sont des vagabonds qui vivent des aventures au gré de leur voyage, et cette quasi-absence de scénario principal accentue cet esprit "libre" propre à la série. De toutes façons, les aventures qu'ils vivent et le charisme détonnant des persos font le reste...

      En tant que pratiquant et grand amateur de zik, alors là c'est vraiment le pied. La bande-son est énorme et colle parfaitement à l'ambiance. Tour à tour, on peut entendre du rap décalé, des rythmes limites dub parfois, ou encore des trucs réellement planant. A part, le générique de fin un peu mièvre, le reste m'a bien troué le cul. Contrairement à Djak, j'écouterai sans problème la bande son chez moi.

      Et puis, en ce qui concerne l'épisode 14, ben il suffit de lire Mugen parce que c'est exactement ça. Le début est d'une mélancolie à pleurer, la zik vous prend aux tripes, les tord dans tous les sens, s'arrête, revient de plus belle... c'est enivrant. Et la fin ! Mugen ne pouvait pas faire mieux, c'est magnifique.

      Pour finir, n'étant pourtant pas un grand amateur de mangas même s'il m'arrive cependant d'en voir de temps en temps, cette série m'a vraiment plu. Il y a une ambiance terriblement original et le tout donne l'impression que les créateurs se sont lâchés. C'est frappant, ces mecs ne se prennent pas au sérieux, ils osent, ils foncent dans le tas et c'est ça qui est jouissif dans cette série.

      Du coup, un pote va me prêter tout Cow-boy Beebop... je pense que je vais pas m'ennuyer. En tout cas, si vous avez l'occasion, jetez vous sur Samouraï Champloo.

      Voila voila, merci de m'avoir lu et salut à tous !

      Ch.

    • -k-Ashitaka

      17/03/2005 à 18h30

      Répondre

      COOLOS !!!! cette série.. puis.. c'est tout ce que j'ai à dire..

    • Choucroot

      25/03/2005 à 03h44

      Répondre

      Hayé, fini !
      Je viens de visionner le 26eme et ultime épisode.
      Alors quoi ? Ben ils ont bien fait de faire une petite pause, on sent vraiment un second soufle, un redéboulement en trombe de bonne idées, notamment dans un épisode tournant autour du BaseBall tout simplement enthologique.
      La fin en elle meme se déroule en 3 épisodes qui se suivent (ils l' ont fait !!!) et qui se paie le luxe selon moi de reussire a ratrapper l absence de trame principale le long de la serie, puisque le "mystere" est élucidé proprement et on a pas la queue de poisson inachevée que je redoutais (meme si on peu quand meme la qualifier de mi figue mi raisin).
      Bon apres, la mise en scene retrouve un vrai niveau d' oeuvre majeur, avec une creativité et une qualité d' éxecution de haut vole, qui peut carrement virer au "WOUAOU P¤¤¤¤ " ( pour faire simple ).
      La musique est bonne aussi -bon sauf le generique de fin- avec un petit son trip hop electro pas si rap qu' on veu le faire croire.
      Les personnages sont plus présents et consistants que jamais, et on (bon, JE) est (suis) particulierment touché par leur probleme, puisqu' il est le meme que celui du spectateur (ou de celui qui aime en tout cas): "et apres, y a quoi ?"
      Et ben on en ressort un peu tristounet de ne plus avoir son épisode de Samurai Champloo au chaud, qui, il faut le dire, bien qu' imparfaite, est une sacrément bonne serie

      PS: Je trouvais dure de lui attribuer 7.5, mais a la vue de cette "saison 2", c' est carrément une erreur ! je suis pour une petite update de la critique ^^ ( "non mais ho il se prend pour qui lui?" )
      Et en ce qui concerne les histoire de saison 1, 2 du nombre d episode etc, sa semble toujours etre se que ca semblait etre, une pause pour relancer la serie qui s' essouflait, on a donc une "saison1" de 17 épisodes et une saison 2" de ..heu...26-17...ha ouai, 9 épisodes.
      Bon ok, la fiche de la critique a raison mais on en savait rien a l' époque d' abord

    • Djak

      25/03/2005 à 11h20

      Répondre

      bah si Choucroot, mais tu m'aurais pas cru si je t'avais di que Watanabe m'avait appelé.

      pour un update je verrais avec key quand il aura fini la s02

    • Rukawa

      18/04/2005 à 03h45

      Répondre

      ara ara
      Saison 2, il n'en est point. Il s'agit tout simplement de la suite de la saison 1.

    • Turkish

      21/04/2005 à 15h41

      Répondre

      Cette anime est tout simplement parfaite! Je ne vois pas d'autres qualificatifs...
      L'ambiance de la série a quelque chose de magique, la musique y est pour beaucoup, ainsi que le design général de l'anime soigné et vraiment original.
      La qualité de l'animation est excellente, ce qui rend toutes les scènes très agréables à regarder, notamment les scènes de combat d'une fluidité, d'un dynamisme et d'une classe incroyable!!

      Ce qui m'a plu, c'est que bien que les réalisateurs soient conscients des qualités techniques de leur anime, cette dernière reste très humble.
      Ce que je veux dire par là, c'est que la qualité de l'anime est au-dessus de la plupart de celles que j'ai pu voir, c'est un fait, cependant les concepteurs ne se sont absolument pas reposés là-dessus et ont réussis à faire une série très consistante...

      Personnellement j'ai accroché à tous les épisodes, et cela est certainement dû à toutes les émotions qui passent dans cette anime, qui paraissait pourtant assez superficielle au premier abord... Ainsi les 3 personnages principaux ne sont pas très ouverts, mais ils sont réellement attachants, et on arrive à comprendre simplement ce qu'ils ressentent malgré le manque d'expressivité qui caractérise Jin, par exemple.
      L'humour est également présent, et il ne tombe jamais à plat, à l'instar du suspens qui est bien entretenu dans chaque épisode.

      Voilà, je pourrais vous parler de Samurai Champloo pendant des heures, mais je préfère vous dire de la regarder si ce n'est pas déjà fait.
      C'est sans aucun doute la série que je préfère, juste avant Cowboy Bebop...

    • Anonyme

      16/06/2007 à 15h38

      Répondre

      YO! Malgrès un senarion a priori léger, cet anime est énorme! Le graphisme, les perso et la musique (4 cd a écouté,absolument géniaux) même la traduction faite en  francais est réalisé sans problèmes (dans le coffret collector en tout cas,pour les épisodes sur canal + je sais pas) . Cet anime est à part il mérite le 9/10( je pense). D'un Cowboy Bebop extraordinaire on passe a un Samurai Champloo sublime, sans comparaison avec les autre anime de samourai. Merci Shinichiro Watanabe et Sato Dai!

    • Anonyme

      12/02/2008 à 20h10

      Répondre

      Tout simplement excellent ! Des anachronismes délirants et bien intégrés ( Comme le chef mafieux avec ses lunettes de soleil fashion ), Une bande son à couper le souffle ( J'ai une préférence pour "San Francisco" de Midicronica  ) des combats qui ne sont pas exagérés ( Comme dans DBZ où ils se battent à coup de rayon destuctuers de planetes ... ) et pourtant epoustouflants, des personnages loin des clichés samouraïs, fleurs de cerisier et cie... ( Le chef de la police "les dents de la scie" .> Corne de bouc ! ) et même un truc exceptionnel, une VF de bonne qualité. Je n'oublie pas l'épisode de la confrontation avec les Americains au base ball, tout simplement tordant ! Bref une série à recommander vivement à cette heure ou les Naruto Shippuden et autres Bleach deviennet fades .

    • Anonyme

      11/03/2008 à 15h26

      Répondre

      Je suis d'accord aussi sur le fait qu' il faille revoir la note de l'anime. (au moins 8,5)


      C'est vraiment une série comme il n'y en a pas assez.


      Drôle, pas réservée à un jeune publique (contrairement aux  manga dans le top des ventes), bien dessinée...


      Le coup du samurai qui pue le tournesol ça me fait bien rire moi ^^


      Et Fuu (l'un des trois personnages principaux, miss planche de pain) est trop kawaï !


      Le seul truc un peu dommage c'est la résistance peut être un peu exagérée des deux samuraï déjantés.


      Voilà... j'ai trouvé d'autre part la bande son discrète mais bien appropriée.

    • Anonyme

      07/04/2008 à 15h10

      Répondre

      Enfin un manga pour le grand enfant que je suis ....


      Perso je donnerai 9 en note car même si l'histoire générale ne tien pas la route , je ne regarde pas cet anim pour savoir qui est "le gars qui fouette la paquerette" . et c'est idem pour cowboy beebop ....


      je pense que le but des créateurs est de nous faire passer un bon moment avec des personnages attachants est carismatique.tout simplement ...


      je les regardes en VOSTF car les intonations japonaise me font marré mais c'est pas du gout de tous ....


      la chaine de tv GAME ONE passe 2 episodes le samedi et le doublage est tres correcte.


      BANDE SON impecable (je suis pas du même avis que l'auteur de l'article).... comme le dit DIDI les 4 cd valent largement le detour ...


       enfin je dirait que c'est justement les anachronismes qui font le charme , genre : "....tien, c'est chelou..."


       et puis les petits messages caché du style : l'homosexualité etait là bien avant nous , même les plus courageux guerriers en etait...


      et : y' a des samourai chelou dans les bois qui fumes de l'herbe ils se marent bien et personne (dans la serie) ne les jugent ....


       

    • Anonyme

      27/04/2008 à 17h12

      Répondre

      tout a ete dit mais je tient a rehausser l'avis sur les musiques, nujabes est un artiste genial et j'ecoute la bande originale plus que je ne regarde la serie, et contrairement a l'avis, j'ai ecouté l'opening des millions de fois ..

    • Anonyme

      06/05/2008 à 20h47

      Répondre

      je ss daccord ac redizdead pour dire que l'opening est absolument génial ( je l'ai écouté 224 fois pour l'instant et je m'en lasse pas ) et je trouve que key est un peu dur dessus car le chanteur est bon pour un japonais et son accent vraiment léger. Sinon je trouve vraiment dommage que l'a séris soit finie car des animes aussis bien se font de plus en plus rare et c bien dommage.


      Je cherche en se moment un manga ds le même genre que SC (ac un coté très musical mais pas forcément du rap) car après avoir regardé SC j'avais loupé (je me repends)  et qui est aussi tout simplement génial (ds une atmosphère jazzie sulfeureuse) . Donc si quelqu'un a vu ou connai un série ds le même genre s'il pouvait laisser un lien.


      Et vive Mugen!! korraaa!!

    • Anonyme

      04/06/2008 à 23h33

      Répondre

      pour sanata> c'est peut ete bete ou evident, mais au cas ou tu ne connaisse pas.. >>Cowboy beebop<< fonce dessus..


       


      pour info les createur de SC realise un nouveau projet plutot "disco" donc qui 'avere tres musical aussi.


       


       


       si vous voulez de bons anime comme SC que je qualifierai de "plus adulte" ou plutot "moin japoniais" meme si les deux adjectifs sont faux : je ne raconterai pas le synopsis juste mon impression perso


      baccano! > tres rythmé extrement bien monté chronologiquement parlant (contrairement a ce qu'on peut penser en comencant la serie, si on s'y perd au debut, ne vous inquietez pas, c'est voulu et c'est fait tres intelligement)


      alors serie a ne surtout pas areter en cours..


       Ergo proxy> là si on s'y perd..c'est surement normal, mais tres tres bonne serie fantastique .. et l'heroine...a tomber !


       mushishi> une perle, un ovni, une poesie... A NE PAS RATER


      black lagoon>, un  cran au dessous du reste mais tres fun..


      Noein>  la j'hesite, j'ai jamais su si j'amais ou pas mais ce qui est sur c'est que je les ai tous enchainé pratiquement dans la meme journée ..


      Heroic age> idem, pas fan du charadesign, des questions de sentiment etc.. un peu trop de clichés mais du reste... PASSIONANT 


       


       quelques noms en vrac:


      ghost in the shell stand alone complex


      death note


      hellsing


      bartender


       


      voila voila, en esperant que j'ai pu faire des heureux en plus de sanada que je voulais remercier d'avoir eu la bonne idee, d'etre d'accord avec moi ^^


       


       


       


       


       


       


       


       

    • Anonyme

      05/06/2008 à 15h31

      Répondre

      Je ne suis pas tout à fait d’accord avec la critique, Samurai Champloo n’est pas juste une série légère sur le fond et clairement axée sur le divertissement, malgré qu’elle fasse tout pour nous le faire croire.

        

      Bien sûr, la dernière née de Shinichiro Watanabe semble perdre clairement à être comparée à sa grande soeur Cowboy Bebop. Pourtant, il n’en est rien. Pourquoi un homme aussi talentueux que Watanabe aurait-il mis en œuvre tant de moyens techniques (la série est irréprochable) pour produire un animé juste moyen sur le fond, si ce n’est creux ?

        

      Deux remarques, fort justes, on été faites par Kei : un manque effectif de profondeur du scénario et des backgrounds des personnages, justement au regard de CB.

        

      Cela s’explique assez facilement : si les personnages de CB sont majoritairement des adultes, ceux de SC sont à peine sortis de l’adolescence (voire pas du tout dans le cas de Fuu), et il paraît normal qu’ils aient un vécu moins lourd – bien qu’ils n’aient pas été privés de leur part de malheur. Cette question de génération me parait résumer la différence fondamentale entre les deux séries : n’ayons par peur des mots, si CB nous parlait des déboires de personnages adultes empoisonnés par leur passé, SC est une énième métaphore de l’adolescence, mais bien plus subtile que la majorité des œuvres sur ce thème.

        

      Plus que l’âge des personnages, c’est toute la série qui fait écho à cette période de la vie. Rap, langage grossier, vannes, tags… Outre, ici, son aspect anachronique, la culture hip-hop est clairement connotée dans ce sens, et est globalement plus appréciée par les adolescents que par les quadragénaires, au contraire du jazz (qu’honnêtement, très peu de jeunes apprécient vraiment). Le grain de folie de la série, son rythme endiablé, nous renforcent l’impression de jeunesse et de fraîcheur.

        

      On l’aura compris, dans SC, ce n’est pas la destination qui compte, mais le voyage de nos trois lurons. Ce thème, ainsi que celui de la recherche identitaire, est également très éloquent (l’adolescence comme voyage entre deux âges, période où l’on se cherche, etc…). Le trio de tête de deux jeunes hommes et une fille aux personnalités tranchées et attendues, ainsi que de nombreuses péripéties s’articulant autours d’enlèvements, ou sur des problèmes de discrimination - figure récurrente des animés – sont, dans leur manque même d’originalité, caractéristiques. Pour moi, ils symbolisent les problèmes banals que tout un chacun ou presque rencontre à cet âge, et qui, bien qu’universellement partagés, n’en constituent pas moins une épreuve qu’il est difficile de traverser. D’ailleurs, SC nous réserve, malgré tout, de vrais moments d’émotion et de poésie.

        

      On pourrait alors objecter l’aspect simpliste de cette vision de l’adolescence. C’est vrai.

        

      En ce qui me concerne, j’y vois l’expression du souvenir d’une période de la vie fantasmée, finalement plus agréable quand on y pense avec nostalgie (et donc de façon simpliste) que quand on est réellement en plein dedans. C’est également vrai pour la période d’Edo, où se déroule l’histoire, considérée par les nationalistes Japonais comme la dernière époque de leur histoire véritablement japonaise, puisque lui succédera bientôt Meiji et l’arrivée des mœurs occidentales (thème abordé dans SC). Le tout étant traité avec énormément d’humour, on ne saurait accuser Watanabe de nationalisme, d’autant plus que les anachronismes sont aussi là pour pervertir cette nostalgie.

        

      Voilà. J’ai conscience dans le cadre de ce commentaire d’avoir largement dépassé la dimension critique pour m’attaquer à l’analyse de Samurai Champloo. J’ai sans doute parfois enfoncé quelques portes ouvertes, mais cela m’a paru assez indispensable pour réussir à bâtir une argumentation pas trop bancale, donc s’il vous plaît, ne m’en veuillez pas. La série de Shinichiro Watanabe me paraît perpétuellement sous estimée, malgré de réelles qualités, même sur le fond. C’est d’ailleurs pour manque d’audience qu’elle fut un temps déprogrammée, avant d’être reprise sur une chaîne privée, ce qui à donné fortuitement naissance à deux saisons de longueurs inégales qui, additionnées, ont autant d’épisodes qu’une seule (les 26 standard).

        

      Si quelqu’un à eu le courage de lire ce qui précède jusqu’au bout, qu’il n’hésite pas à me donner ses réactions. ^^’

    • Anonyme

      16/09/2008 à 01h40

      Répondre

      Grande fana de "Cowboy Beebop" je ne pensais pas pouvoir être un jour aussi chamboulée par un autre animé, aussi l'idée d'oser attribuer une note, aussi bonne soit-elle, me parait aussi absubde que d'une prétention sans borne, facile à tout ceux n'ayant jamais rien pondu de leur vie mais se permettant quand même de juger du labeur de ceux que la sueur n'éffrait pas, sans rien connaitre à leurs difficultés pour mener à bien de tels projets.


      Samourai Champloo n'est "peut-être" pas une série parfaite, et alors? Vous en connaissez vous des series parfaites!? Capables de séduires les esprits les plus fins comme les plus crétins?


      Moi pas, et c'est tant mieux car partager la même passion avec ceux possedant des gouts de chiotte me ferait penser que la téloche et l'éducation nationale ont drôlement bien fait leur travail de décervelage.


      Perso, j'attends seulement de croiser une seule série capable de lui arriver à hauteur de geta pour pouvoir oser la moindre comparaison avec ce pure chef-d'oeuvre à mon avis difficillement surpassable.

    • Anonyme

      24/11/2008 à 19h13

      Répondre

      J'ai bien vu Naruto, Bleach, One Piece, Wolf's rain, Get Backers, GTO, Basilisk, Death note, Afro samuraï et plein d'autre mais mon préféré reste tout de même Samuraï Champloo que je trouve parfais exepté un épisode: celui avec la météorite que je trouve pas top. Mon épisode préféré c'est celui avec le baseball il est tout simplement parfais et excellent.C'est bête qu'ils s'arrete en si bon chemin j'aurais bien aimer voir la suite : Mugen retrouve la fille ninja, Jin la prostitué qu'il a sauver et Fuu ben... euh qu'elle aprenne a se battre ^^

    • Anonyme

      16/04/2009 à 06h15

      Répondre

      j'ecoute nujabes a longueure de journée, et je suis loin d'etre un otaku.. c'est un tres bon artiste similaire a ce que font les sound providers, c'est du bon hip hop bien posé, et j'encourage tout le monde  a en ecouter plus que le generique de samourai champloo car ca vaut le detour.

    • Anonyme

      09/05/2010 à 23h53

      Répondre

      Moi je trouve que la critique est un peu trop sévère (comme d'habitude) . Quand on finit de regarder cet anime, surtout si on prend son temps, à la fin on sent comme un vide . Et cela prouve qu'il est réussi .


      J'éxagère mais pour moi tout dans cet anime est parfait ( à part l'épisode de la météorite xD ) . 


       

    • Anonyme

      01/06/2010 à 18h42

      Répondre

      EXCELLENTISSIME ! BRAVO ! et Merci !

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

    Rubriques