7/10

Say Love...

Un jeune looser que l'on connait depuis longtemps dans les manga shônen du genre comédie sentimentale (Video Girl Aï, Love Hina, Bleu Indigo...) se retrouve transporté en Corée sous un nouveau nom : Chae Won.
Chae Won a tout du lycéen caricatural, sympa, pas très classe, un peu passe partout et qui subit des échecs amoureux. Par un malheureux hasard où plutôt suite à une bonne blague de ses potes, le voilà en compagnie de deux gentils boudins. Heureusement, la farce tourne court quand Seugli arrive quelque peu en retard. Voilà notre héros revenu sur un petit nuage car la dite demoiselle a tout l'air d'un mirage : belle, mignonne et timide, la jeune fille se retrouve en outre être étudiante à la fac. La classe pour un lycéen de sortir avec une telle fille !
Say love...
Say love...
Quelques verres plus tard, Chae Won se réveille dans un lit d'hôtel avec à ses côtés la douce Seugli - (boire est dangereux pour la santé, consommer avec modération) - Malheureusement pour eux deux, personne ne se rapelle de la nuit passée. Persuadés, d'avoir préservés leur pureté, les deux héros décident de rentrer chez eux le coeur soulagé. Ainsi, tout aurait pu s'arréter là, mais voilà qu'un mois plus tard Seugli s'apperçoit qu'elle est enceinte. Désespérée et perdue elle retrouve Chae Won pour lui demander des explications...

Les auteurs ont eu la bonne idée d'introduire cet élément mis dans ce genre de comédie sentimentale : un bébé. Dans un sens, ça devait bien arrivé un jour. On pouvait avoir des appréhensions sur le traitement d'un tel sujet qui necessite une approche plus mature et plus réaliste. Heureusement, pour le moment le travail des manhwaga est réussi. L'intrigue montre l'immaturité des personnages face à une telle situation et pose les bonnes questions. Les sentiments sonnent juste, parfois un peu trop caricaturaux. Say Love... arrive à faire passer un message, peut-être une réponse à cette situation avec réalisme, simplicité et un brin d'humour. On pourra reprocher à la limite une trop grande naïveté du discours et un trop plein d'optismisme mais après tout n'oublions pas qu'on lit une comédie sentimentale et non un drame. L'humour tient d'ailleurs une place significative dans cette série. le comique de personnage est très présent grâce aux rôles secondaires (les deux amies de Seugli en particulier mais aussi son père). Quelques comiques de situation sont eux moins bien ammenés car peu crédible et faisant une part trop belle au "comme par hasard".

Le dessin du manwhaga se rapproche graphiquement du style japonais. En tout cas plus que celui de bon nombre de ces confrères coréens et en particulier dans son traitement des personnages. Moins allongés et androgynes que dans de nombreux manhwa, en particulier les sunjung. Toutes proportions gardées, le trait de l'auteur s'approche de celui de Jeon Sang Young (High School) ou encore de celui de Shin In Cheol (Maffia School) pour les dessins cricaturaux. Le dessinateur ne s'en sort pas trop mal, bien qu'il soit encore loin d'égaler les talents d'un Katsura (Video Girl Aï, I''s, Zetman...) concernant le réalisme des personnages ou encore un Akamatsu (Love Hina, Negima...) à propos des décors qui, disons le de suite, sont au rang des abonnés absents.
Pour autant, le principal est là, des visages expressifs, des protagonistes variées à la personnalité crédible. Pour une bande dessinée de ce genre c'est suffisant.
Enfin, mention spéciale aux couvertures de Say Love.... très attractives sans être racoleuse. Chose que l'on est peu habitué à touver dans ce genre de série.


Au final Say Love... trouvera une pace dans les bibliothèques des fous du genre. Espérons juste que la suite de l'intrigue ne prenne pas une tournure déplacée et en discontinuité par rapporta aux premiers volumes. L'oeuvre y perdrait sa qualité principale et retomberait alors dans les travers des shônen classés comédie sentimentale qui sont déjà bien représentés.

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    26/09/2007 à 09h46

    Répondre

    slt g adoré car ce livre raconte la vie des jeunes filles en général; vla

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques