4/10

Le Secret d'Aiko T.1


Une couverture qui attire l'oeil
Panini manga
agrandit son catalogue shôjo avec le Secret d'Aiko, le premier manga de Kaori traduit en France.

Aiko Kasumi est la joueuse vedette du club de basket féminin de son lycée. Son rival : Léo Amano, un grand, beau, intelligent et talentueux membre du club de basket masculin que notre héroïne n'arrive pas à égaler. Un jour, Rikki, le frère d'Aiko, lui demande de le dépanner en travaillant temporairement dans son maid café. Devinez la suite… Eh oui, le vilain petit canard devient un magnifique cygne ! Et devinez aussi qui sera au café lors de son premier jour de travail ! Léo a le coup de foudre pour Mai Toda (alias Aiko) et lui propose un rendez-vous. Notre héroïne accepte dans l'unique but de se venger. Son plan : le séduire pour ensuite le larguer. Mais tout ne se déroule pas comme prévu…

En lisant Le Secret d'Aiko, une impression de déjà-vu se fait fortement ressentir. Le manga aurait pu se révéler plus intéressant mais à notre plus grand étonnement, l'identité d'Aiko est dévoilée par Léo dès le premier tome ! La tension chute progressivement et l'aspect double-jeu laisse place à une romance plus que banale où notre petit couple devra désormais apprendre à se connaître. Le récit est très superficiel tout comme la psychologie des personnages. On reproche beaucoup de voir Aiko tomber si facilement et rapidement folle amoureuse de son ennemi juré. De plus, les sentiments de Léo vis-à-vis de notre héroïne étaient courus d'avance… Aucune originalité donc…

La lecture du tome s'effectue sans difficulté et le dessin est un des rares bons points que l'on peut relever. Assez classique dans l'ensemble mais avec un grand effort pour retranscrire les mouvements (les scènes de basket par exemple) et sur la trame. En fin du volume se trouve De la paume de sa main, une nouvelle de Kaori, bien antérieure à la série. Il est intéressant de voir l'évolution des traits de l'auteure qui sont, dans cette petite histoire, presque méconnaissables.

Le Secret d'Aiko est un manga que l'on attendait beaucoup mais qui au final, se range sans hésitation dans le tiroir des shôjo classiques. Le résumé du tome suivant, à la troisième de couverture, nous annonce de nouveaux rebondissements, dont l'arrivée d'une nouvelle rivale… À suivre…

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques