4/10

Secret Service - Maison de Ayakashi T.2


Logo rose !
Est-ce que l'histoire avance dans ce tome ?
L'auteur continue de développer son personnage principal et sa relation avec son secret service. On en apprend un peu plus sur la vie de Chiyo avant son arrivée dans la maison de Ayakashi et de la façon dont elle voyait le fiancé choisi par ses parents : Kagérô Shôkiin. Comme par hasard, ce dernier est aussi lié à Miketsukami d'une manière assez particulière. Je ne préfère par en dire beaucoup plus de peur de vous gâcher le peu de pages intéressantes qui se trouvent dans ce volume !

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? Pour commencer sur une note positive, je dois avouer que j'ai beaucoup plus rigolé en lisant la deuxième partie de ce tome qu'à la lecture du premier. Chiyo est un peu plus ouverte et l'humour coincé fonctionne un peu mieux. Le moins bon, c'est l'arrivée d'un des personnages les plus lourds que j'ai pu voir dans un manga (pire que Jabu, chevalier de la licorne dans St Seiya !) : Kagerô Shôkiin, le fiancé de Chiyo. Sorte de libertin sado-maso en puissance, il se targue de pouvoir dire au premier coup d'oeil qui est S et qui est M (sado ou maso, vous l'aurez compris...). Jusque là, on se dit pourquoi pas, ça peut être marrant sauf qu'il le dit sur chaque chose et toutes les trois secondes. En fait, il ne voit le monde que par le S et le M... Je garantis même à ceux qui ont l'esprit pervers une overdose de lourdeur !

Que peut-on attendre du prochain volume ? L'aguiche nous parle d'un événement qui va bouleverser tout ce qui a été mis en place jusqu'ici (soit... pas grand chose, il faut dire la vérité). Avec un peu de chance, on devrait avoir un peu plus d'action et un vrai fil rouge pour le scénario parce que pour le moment, c'est bien maigre de ce côté là... Il serait bien aussi que l'auteur nous donne une raison pour nous accrocher un peu aux personnages parce que pour le moment, on se croirait dans un asile avec des plusieurs fêlés qui n'ont pas vraiment beaucoup d'intérêt...

Le mot de la fin : À la fin de la lecture de ce deuxième volume, une question m'est venue : Pourquoi est-ce que l'auteur donne des noms aussi compliqués à ses personnages ?! Il est très rare que j'arrive à la fin du 2e tome d'une série et que je n'arrive toujours pas à me souvenir des noms/prénoms des personnages principaux et pourtant c'est le cas avec Secret Service. Même si je dois avouer que je ne suis toujours pas particulièrement fan de la série (toujours pas de déclic, peut-être pour le tome 3... ?), c'est quand même effrayant... Si je dois reconnaître une qualité à cette série, je crois que c'est la façon dont l'auteur développe son triangle amoureux (qui n'en est pas vraiment un). Les relations entre les personnages sont plutôt bien retranscrites (le côté shôjo oblige) et les pouvoirs monstrueux des résidents pourraient donner lieu à des combats intéressants (le côté shônen promis...). Pour le moment, j'attends toujours de voir !

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques