4.5/10

Secret Service - Maison de Ayakashi T.3


Terrifiante femme des glaces !
À présent que Ririchiyo sait que c'est avec son Secret Service et non avec Kagerô Shôkiin, le fiancé que lui a choisi sa famille, qu'elle a correspondu pendant des années, elle a trouvé une certaine sérénité. Non seulement elle n'épousera pas le pervers Kagerô, mais sa relation avec Miketsukami n'en est que plus forte et plus belle. Lorsque le Service Secret de Watanuki, Zange Natsume, leur suggère d'enterrer une "capsule temporelle" contenant des lettres à l'attention de la prochaine incarnation de leurs proches, Ririchiyo choisit d'écrire une lettre d'amour à Miketsukami. Malheureusement, elle se trompe et enterre la mauvaise lettre et lui donne la lettre d'amour. Ne sachant comment réagir et se sentant très vulnérable, Ririchiyo s'enfuit. Mais Miketsukami va la retrouver et tous deux s'avouent leurs sentiments. Le couple est formé mais... pour combien de temps ?

Comme dans la critique du deuxième volume, je vais commencer par le positif (y'en a pas énormément donc...). Le scénario évolue un peu dans la mesure où le couple "promis" au début de la série est enfin formé. C'est une bonne chose de faite et on est bien content de ne plus devoir supporter les réflexions puériles et idiotes de Ririchiyo. Le problème (oui on commence le négatif), c'est que malgré la "relation" commencée, rien ne semble vraiment changer entre les deux personnages. Miketsukami continue à imposer ses caprices et Ririchiyo a l'air de continuer à se laisser faire en feignant la réticence (comme avant quoi...).

Certains chapitres sont aussi complètement bizarres et on ne voit pas bien le lien ou du moins, comment les intégrer dans l'histoire. Leur structure narrative est peu cohérente et porte à la confusion plus qu'autre chose (que ce soit l'interlude ou le chapitre 11). Il est vrai que la série recèle de nombreux personnages mais quand même, leur donner une page chacun et faire des aller-retours gâche énormément le plaisir de lecture... Ce qui faisait l'originalité de la série, à savoir le fait que les résidents soient des monstres, est de plus en plus occulté et on a l'impression que l'idée était plus anecdotique qu'autre chose...

Tous ces petits problèmes montrent qu'au final, c'est peut-être la jeunesse de l'auteur qui est en cause : non-exploitation de certaines bonnes choses, développement de scènes complètement inutiles et découpage chaotique du scénario... Même si l'auteur promet d'accélérer le rythme de l'histoire dans le quatrième volume, je ne lui fais pas plus confiance que ça (parce qu'elle le dit depuis la fin du premier tome en fait...)...

A découvrir

Karneval T.7

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques