A DECOUVRIR
7/10

Servamp T.1


"C'est chiant de prendre la pose"
Shirota Mahiru, jeune lycéen, recueille un jour un chat noir sans se douter qu'il s'agit en réalité d'un “servamp”, un vampire servant, lequel se révèle être en outre un véritable tire-au-flanc, partisan du moindre effort ! Devenu son maître, le jeune garçon va rapidement se retrouver entraîné dans un conflit entre vampires. Comment nos deux héros vont-ils se sortir de cette délicate situation ?

Dans sa campagne de communication, Doki-Doki prévient ceux qui ont aimé Blood Lad (en cours de parution chez Kurokawa) : Servamp devrait vous éduire. On comprend très rapidement pourquoi à la lecture de ce premier volume de Servamp. Le personnage principal est une sorte de version encore plus feignasse et pas du tout otaku de Staz (héros de Blood Lad). L'idée d'entités qui doivent se lier avec des humains pour se battre n'est pas particulièrement nouvelle ou originale (BeelzebubRozen Maiden, Fairy Tail (le délire des clés, etc.). Ce qui fait "cool" dans Servamp, c'est surtout l'utilisation des 7 péchés capitaux. En effet, chaque vampire dit "ancêtre" se voit attribuer l'un de ces 7 péchés et cette caractéristique ressort au maximum. La grosse feignasse qu'est Kuro est bien évidemment le Vampire de la Paresse (comment ça, vous l'aviez pas encore compris ?!). Concrètement, qu'est-ce que ça change par rapport à un vampire normal ? Pas grand chose dans l'immédiat mais en tout cas, c'est bien marrant. Un peu comme Staz qui se fout de tout, Kuro cherche à éviter le conflit le plus possible et à faire le moins d'efforts possibles (un rien le fatigue). On commence à voir d'autres ancêtres, y compris celui de Luxure qui en profite pour amener quelques petits moments de délire. Le graphisme est plutôt réussi, très dynamique mais certaines planches sont un peu difficiles à lire, surtout lors des combats où les choses peuvent être confuses. Ce n'est rien de bien méchant mais il faudra voir comment ça évolue par la suite. 

Au final, ce tome 1 réussit une belle entrée en matière. Même si le titre n'est pas exceptionnel, il se laisse lire et donne lieu à quelques gags sympathiques. L'histoire est bien posée et les personnages semblent déterminés dans leur domaine respectif (sauf Kuro qui traîne à la moindre occasion). Eh bien, à suivre !

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques