7.5/10

Shikabane Hime T.12

En plein affrontement contre le roi de la Multitude en personne, Itsuki paie de son corps pour protéger son moine associé. Devant un Takamasa désespéré, le frère Magari renforce le lien qui l’unit à sa Shikabane Hime afin de tenter de faire revenir Itsuki à la vie. Or, ce n’est pas du goût de Keito qui dévoile sa véritable apparence, celle du plus ancien des zombies…


Mais... c'est à l'envers ? 

Le combat fait rage et je serais presque tenté de dire que l'auteur change de personnage principal tant le roi de la Multitude est important dans ce volume. On le voit agir à sa guise car apparamment, aucun moine ne peut l'arrêter. C'est intéressant de voir comment Yoshiichi tourne autour des capacités de son personnage. On découvre donc l'opération un peu plus du côté des "forces du mal" et la pluie lancée par le roi semble signer l'arrêt des opérations en cours. Toutes les forces en présence sont employées à l'empêcher de créer le royaume de la mort sur Terre. Hoshimura, de son côté, est aux prises avec Hokuto, un zombie membre des 7 étoiles. Malgré sa malédiction, elle a énormément de mal à en venir à bout ; en fait, elle lui donnerait presque plus de forces en l'attaquant... Une chose est sûre, l'auteur a lancé une belle pagaille en permettant le retour du roi (ho ho ho) et les moines combattants semblent complètement dépassés par les événements. D'ailleurs, le changement de scène permet de ne pas s'ennuyer une seule seconde mais aussi de garder un œil sur tous les personnages (et donc les enjeux de la bataille), un peu comme dans les livres de la saga A Song of Ice and Fire

Shikabane Hime est une série toujours aussi sombre et l'avenir qui se dessine pour les héros semble tout sauf radieux. Le combat prend un peu plus de temps même si l'opération est abordée. Quid de la pluie et de la survie des moines ? Vous saurez ce qu'il en est dans le prochain tome !

A découvrir

Servamp T.2

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques