7/10

Shinjuku Fever T.2

Fuku, toujours aussi motivé, met tout son coeur pour encourager Mao et un host surnommé "Vedette" dans un deuxième volume d'une série toujours aussi folle !


Fuku, toujours aussi motivé !
A la fin du précédent volume, la jolie Nobuyo demandait à Fuku de l'encourager en l'aidant à perdre sa virginité. Le rendez-vous convenu, Fuku stresse. Il se demande si elle ressent la même chose que lui mais aussi comment il doit s'y prendre. Heureusement, Hyde est là pour le coacher (sous l'oeil vindicatif de Mao évidemment) ! Cependant, Fuku se rend compte que Nobuyo ne l'aime pas réellement, elle ne voit pas les "étoiles" de l'être amoureux. Ce qui devait donc être un acte "simple et rapide" va se transformer en galère sans nom. Après avoir été giflée par Fuku (ce dernier lui dit un peu violemment que vouloir perdre sa virginité avec n'importe qui, ce n'est pas une bonne idée), elle se fait embobiner par un beau parleur et finit vendue aux enchères : le plus offrant aura sa virginité. Fuku arrivera-t-il à temps pour la sauver ?

La première partie du volume est centrée sur l'enlèvement de Nobuyo. Au fil de cette aventure, la jeune fille va nouer des liens plus fort que ce qu'elle attendait avec Fuku. Mitsurou Kubo nous fait découvrir un personnage féminin qui évolue petit à petit, se rendant compte de ses erreurs et découvrant que la personne qui l'indifférait auparavant commence à compter pour elle. C'est tout le contraire de Fuku qui... reste égal à lui-même ! Le jeune garçon est toujours aussi timbré, on le voit dans la deuxième partie de ce tome 2 quand il essaye d'aider Vedette à trouver une fille pour ne pas perdre son boulot de host. Cependant, on découvre aussi un Fuku très courageux et déterminé quand il accepte de se prendre 10 coups très violents pour sauver Nobuyo. L'humour est un peu moins présent dans ce volume qui est en partie dédié au problème de Nobuyo, mais les petits délires de l'auteur dans les passages plus légers sont toujours aussi efficace. Bref, un deuxième tome qui continue sur la lancée du premier. Avec du bol, on reverra Photo-Club (oui, bon, ok, il manque à personne !) dans le prochain !

A découvrir

Inazuma Eleven

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

4 commentaires

  • Blackburnes

    26/10/2011 à 12h19

    Répondre

    Haha , donc un manga plein d'humour que j'ai envie de tester sur les conseils d'Ours . une question , tu es actionnaire de la Fnac ou pas ^^ ?http://manga.krinein.com/shinjuku-fever-23968/critique-17398.html

  • OuRs256

    26/10/2011 à 13h23

    Répondre

    Blackburnes a dit :
    Haha , donc un manga plein d'humour que j'ai envie de tester sur les conseils d'Ours . une question , tu es actionnaire de la Fnac ou pas ^^ ?
    http://manga.krinein.com/shinjuku-fever-23968/critique-17398.html


    Alors oui, je possède 10% du capital de la FNAC . Non plus sérieusement, pourquoi je serais actionnaire chez eux ?
    Pour en revenir au manga, il est vraiment très très bon, je ne m'y attendais pas du tout en plus.

  • Blackburnes

    12/11/2011 à 14h44

    Répondre

    C'était plus pour la blague qu'autres choses , depuis que je suis Krinein et tes chroniques qui me font voir d'autres horizons , j'ai l'envie irrépressible de lire ^^ et donc d'acheter plein de nouveaux mangas !

  • OuRs256

    12/11/2011 à 14h46

    Répondre

    Blackburnes a dit :
    C'était plus pour la blague qu'autres choses , depuis que je suis Krinein et tes chroniques qui me font voir d'autres horizons , j'ai l'envie irrépressible de lire ^^ et donc d'acheter plein de nouveaux mangas !


    Ah ben écoutes, si je peux te donner des envies et te faire découvrir des bonnes séries, c'est le top. Ça montre que mes articles servent un peu à quelque chose faut bien montrer de temps en temps que, dans la masse de shonen identiques qui sort, y'a deux trois trucs qui sortent du lot ^^

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques