9/10

Silver Spoon T.1


Ne sortez pas de mon champ !
Yûgo Hachiken est un collégien qui vient du prestigieux établissement de Shin Sapporo. Il est ce qu'on appelle un génie quand on en vient aux mathématiques et autres matières cérébrales. Lorsqu'il arrive au lycée agricole de Ohezo, situé sur l'île d'Hokkaidô, il croit que sa vie sera facile : avec tous ces fils de fermiers incapables d'aligner deux équations, devenir premier de la classe sera du gâteau ! Mais c'était sans compter les cours d'élevage, de sciences de la nutrition, de gestion agricole et les clubs de sport épuisants ? Comment va-t-il faire pour survivre dans cet enfer ?! Mais surtout, pourquoi est-il entré dans ce lycée qui semble ne pas du tout correspondre à son profil scolaire... ?

L'auteur de Fullmetal Alchemist revient chez Kurokawa avec un titre qui n'a absolument rien à voir avec ses précédentes séries. Ne vous attendez pas à voir des combats ou des pouvoirs magiques dans Silver Spoon, le titre est une sorte d'ode à la campagne et aux métiers de la ferme. Le héros, citadin affirmé, est complètement à côté de la plaque. Il va apprendre certaines choses qui nous paraissent presque évidentes à la dure (indice : oeuf). En allant à Ohezo, il apparaît un peu comme le lapin qui s'est jeté dans l'antre du lion et qui essaye d'y survivre. Le véritable challenge ne sera pas de réussir à passer les matières traditionnelles mais plutôt d'apprendre à survivre au rythme effréné des journées de cours qui commencent tôt le matin puisqu'il faut s'occuper du bétail. Pour Yugô, il va même devoir se lever encore plus tôt puisqu'il va s'inscrire au club d'équitation, ce qui sera synonyme de "corvées" dans les écuries. 

Hiromu Arakawa joue la carte de l'humour avec Silver Spoon. Avec son florilège de personnages complètement barrés, les situations rocambolesques se succèdent mais ne se ressemblent pas. La diversité sera le maître mot pour le succès de la série et, à mon avis, l'auteur a de quoi nous faire rire pendant un bon moment (bon après, j'aime beaucoup le type d'humour qu'elle utilise !).

Pour les fans de FMA (comme moi), ne vous inquiétez pas, vous serez servis puisque Arakawa nous fait une belle surprise en faisant revenir un vieil ami. Kurokawa ne prend pas trop de risques en éditant un titre aussi bon mais je serais tenté de dire que je ne vais pas leur en vouloir. Bon allez, je lance la question. Qui est venu en premier, l'oeuf ou la poule ?  

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques