8.5/10

Silver Spoon T.3

Les vacances d'été au sein de la ferme de son amie Aki ne sont pas de tout repos pour le pauvre Yûgo. Un mystérieux vagabond va en effet débarquer sur l'exploitation et compliquer encore plus la vie du garçon. Ces épreuves sont riches d'enseignements, Yûgo va notamment apprendre à ses dépens la vraie valeur du travail.


Plein de petites côtelettes !
Côtelette est de retour dans ce troisième tome de Silver Spoon qui va forcer Yûgo à accepter qu'il mange les animaux et que ces derniers sont élevés dans le but de finir dans son assiette. Une sorte de rite de passage donc pour celui qui croyait tout savoir mais qui se rend compte qu'il est passé au travers de pas mal de choses. On en apprendra aussi un peu plus sur sa famille via l'arrivée de son frère. Ce dernier a abandonné ses études à Todaï (la fameuse université tokyoïte, l'une des plus cotées du Japon) sur un coup de tête alors qu'il mangeait des ramen. Depuis, il a décidé de devenir cuistot et en fait voir des vertes et des pas mûres à ses parents. Au départ, on a l'impression que son caractère est différent de celui de Yûgo mais on se rend vite compte qu'au fond, les deux garçons ne désirent qu'une chose, pouvoir faire ce qu'ils veulent de leur vie. En tout cas, on commence à mieux cerner leur famille via le coup de fil que passe le frère de Yûgo à sa mère et où son père parle sur un ton très hautain qui ne laisse pas présager quelqu'un de très ouvert...

Hiromu Arakawa continue à nous faire rire avec un troisième volume de Silver Spoon aussi bon que le précédent. L'introduction d'une composante dramatique (le passé de Yûgo et sa relation avec sa famille) donne une nouvelle épaisseur à l'histoire, ce qui n'est pas pour nous déplaire. L'auteure semble avoir trouvé son rythme de croisière et on sent qu'elle se fait plaisir en dessinant. Je serais tenté de dire que ça tombe bien puisqu'on se fait plaisir en lisant !

A découvrir

Fairy Tail T.31

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques