8/10

Sket Dance T.3


Trio de vainqueurs.
Le SKET ne connaît aucune limite et répare les injustices jusque dans l'ère Edo ! Transformés en ninjas, Bossun, Switch et Himeko sont déterminés à sauver Romane, la fille du seigneur Chû, des griffes de l'horrible Jôgasaki ! Mais ce n'est pas tout, nos trois Protecteurs de la vie scolaire vont aussi devoir participer à la création d'un club de sport pas comme les autres : le “Genesis”, qui se joue palmes aux pieds, filet à papillons en main et la fierté de côté… Qu'importe que le défi soit barré, le SKET existe pour le relever !

Commençons par du bon : autant l'humour m'avait laissé un peu de marbre dans les précédents volumes, autant là, c'est la fête ! L'auteur continue à placer des références aux séries du Jump un peu partout et il le fait de mieux en mieux. En fait, j'ai de plus en plus l'impression de lire Gintama version "lycée" et ça, c'est définitivement un gros gros gros plus puisque j'adore la série d'Hideaki Sorachi (Shinohara a été son assistant et ça explique beaucoup de choses). L'humour débile dans toute sa splendeur envahit donc Sket Dance pour notre plus grand plaisir. Les personnages me plaisent de plus en plus à l'exception de Bossun qui me laisse toujours assez indifférent, chose un peu bizarre pour un héros mais j'ai l'impression qu'il n'est pas super bien traité. Même Switch dont je n'étais pas trop fan au départ commence à me faire délirer (avec son ordinateur en bois, j'étais par terre) ! L'auteur continue à étaler les histoires sur plusieurs chapitres et ça aussi, ça fait beaucoup de bien à la série qui se lit bien mieux (plus de fluidité dans l'action) et il réussit du coup à créer un suspense, en particulier à la fin de ce volume avec l'issue du duel entre le conseil des élèves et le SKET encore inconnue. 

Franchement, si la série évolue pour ressembler de plus en plus à Gintama (ce qui semble se préparer), je serais le premier heureux et je la soutiendrais jusqu'au bout (tout comme je soutiens la série de Sorachi). Une chose est sûre, ce volume là est un cran au dessus des deux premiers donc si vous aimez le genre, laissez-vous tenter !

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

1 commentaires

  • Canette Ultra

    05/04/2013 à 15h49

    Répondre

    En lisant ta critique avec des lycéens qui règlent des trucs dans leur bahut, j'ai eu envie de me regarder un épisode de Parker Lewis ne perd jamais

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques