8/10

Sket Dance T.5

Sa première bataille perdue contre le bureau du conseil des élèves derrière lui, le Sket retourne à ses missions loufoques. Cette fois, nos trois fantastiques vont devoir aider un fan hardcore de "visual rock" à retrouver un objet perdu. Sauf que cet androgyne au look flashy n'emploie que des termes se rapportant à cet univers bien particulier… Puis, Himeko et Momoka vont retomber en enfance à cause du fameux soda rajeunissant, et Switch va se faire violence pour accompagner la blafarde Reiko faire du shopping… Parmi toutes ces missions, le voile va enfin être levé sur le sombre passé de Switch !


La couv' annonce la couleur.

En l'honneur de Dante, le fan hardcore de "visual rock", je me suis dit que j'allais faire cette critique à sa façon. Je vais donc essayer de parler de ce cinquième volume en donnant quelques mots seulement pour chaque chapitre. 

  • Les anges du malheur : Visuel (Tout l'intérêt de ce chapitre réside dans l'incompréhension du groupe et de Dante ainsi que dans l'unité de décor puisqu'ils ne bougent pas de la salle du club).
  • L'otaku et l'occulte : Couple improbable. Endroit improbable (Quand Switch et la fan de l'occulte vont ensemble dans un supermarché pour acheter un nouvel ordinateur, ça fait des étincelles).
  • Les petites princesses : Jeunes hurluberlues (Quand deux filles redeviennent des gamines, impossible de les garder attachées).
  • Momotarô revisité : Images farfelues. Histoire débile. (Probablement l'une des meilleures histoires du volume puisque nos héros essayent de moderniser une histoire légendaire avec un style... particulier !). 
  • Home Run : Sport de japonais. (Comment aider un petit enfant à sourire : demandez au Sket de lui faire jouer au baseball !)
  • Frères : Complément familial. (Petite histoire sympathique et rapide qui prépare le flashback sur la jeunesse de Switch). 
  • Switch Off : Flashback crucial. Stalker fatal. (On sait enfin pourquoi Switch parle avec un ordinateur et d'où lui vient son surnom, le tout avec un joli twist final). 

En fait, Sket Dance, c'est vraiment une excellente série. Il suffit juste de lui donner sa chance. Si vous aimez voir un auteur partir complètement dans son trip sans trop se soucier de son éditeur, le titre est fait pour vous !

A découvrir

The Moon Sword T.4

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques