8/10

Spice and Wolf T.1


Holo, déesse espiègle
Avec son cheval pour unique compagnon, le jeune marchand Kraft Lawrence progresse sur les routes poussiéreuses en quête de négoces profitables. Cette vie simple et régulière va soudain être bouleversée lorsqu'une nuit, Lauwrence rencontre la déesse des moissons, Holo, sous les traits d'une très belle jeune fille… dotée d'une queue et d'oreilles de louve ! Désirant repartir au Nord, revoir les terres de sa naissance, Holo se joint à Lawrence qui se déplace à travers le pays au gré de l'offre et de la demande des marchés. Lawrence et sa bosse du commerce, Holo et son instinct primitif sauront-ils reconnaître les bonnes affaires et déjouer les tromperies ?!

Le thème de la série peut surprendre au premier abord. Un manga qui parle de commerce ? Sérieusement ? Eh bien oui, c'est tout à fait sérieux. Le ton de l'aventure est donné dès le départ puisque Lawrence n'est pas plus surpris que ça lorsqu'il découvre Holo, bien au contraire il parvient à garder son calme (il faut rappeler qu'il ne vit pas dans un monde particulièrement magique). C'est une preuve d'un grand sang-froid et d'une grande maîtrise de soi, deux qualités essentielles à la négociation. Holo est aussi un personnage très attachant. Son apparence d'ingénue contraste énormément avec son caractère espiègle de déesse aux nombreuses expériences. Qui aurait pu imaginer qu'une négociatrice roublarde se cachait derrière ce visage d'ange ?

Outre cette bonne présentation des personnages (les deux protagonistes peuvent être complètement cernés grâce à ce premier volume), le cadre est aussi très bien introduit. Graphiquement très joli, les paysages et le monde dans lequel évoluent Lawrence et Holo reste pour le moment ancré dans une optique moyenâgeuse. Les décors font donc très heroic fantasy, ce qui ne déplaira pas aux fans du genre. Le concept du marchand ambulant accompagné d'un être surnaturel n'est pas sans rappeler Mushishi (d'ailleurs, le personnage partage une certaine ressemblance avec Ginko), mais sans le côté mystique (c'est un peu moins profond, certes).

Deuxième titre estampillé seinen de la nouvelle collection Ototo, Spice & Wolf est une jolie petite trouvaille. L'ambiance est assez sympathique pour que l'on s'y attarde et l'auteur peut donner de nombreuses directions différentes à son titre. Il peut ouvrir du côté des divinités (pourquoi est-ce que Holo serait la seule divinité à pouvoir se matérialiser ?) mais aussi du côté du monde (est-ce que cette partie du monde est la seule ?), ... Avec ses sept petits volumes sortis au Japon pour l'instant, la série ne devrait pas s'éterniser de peur de devenir trop redondante. En tout cas, pour le moment, j'adhère !

Pour ceux qui ne sont toujours pas convaincus, vous pouvez toujours vous faire une idée puisqu'Ototo vous permet de lire les 46 premières pages à l'adresse suivante : Spice & Wolf.

Partager cet article
A voir

Samidare T.3

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques