8.5/10

Stardust Crusaders T.1


Le voila... Enfin !
Joseph se rend au Japon pour retrouver son petit fils, Jotaro, qu'il n'a pas vu depuis des années. Il va trouver ce dernier en prison alors qu'il n'a commis aucun crime. En effet, Jotaro a décidé de s'enfermer pour empêcher les gens de souffrir à cause du "mauvais esprit" qui l'habite... Joseph lui explique qu'il s'agit d'un Stand, une sorte de matérialisation de son esprit combatif, possédant des capacités propres à chacun. Après ces retrouvailles mouvementées, Joseph révèle à son petit fils que Dio, le terrible vampire qui s'était opposé à leur ancêtre, est toujours de ce monde et veut en découdre avec la lignée des Joestar...

Comme je l'avais dit dans les critiques de Golden Wind et Stone Ocean (respectivement les parties 5 et 6 de la série), je n'ai découvert Jojo que tout récemment et je dois avouer que démarrer cette troisième partie (avec l'origine des fameux stands) m'a fait un peu peur. Pour le coup, il n'y avait pas vraiment de quoi puisqu'Araki se débrouille comme un chef et introduit avec brio ce qui va constituer la pierre angulaire de sa série. Il nous plonge directement in medias res puisque Jotaro possède déjà le fameux pouvoir alors qu'il ne sait pas vraiment comment le contrôler. Même si le premier affrontement de Star Platinum contre Tower of Gray n'est pas franchement folichon et ne fait pas rêver comme les affrontements de Golden Wind (ou même Stone Ocean) mais tout cela change assez rapidement puisque le combat en fin de volume commence à prendre une forme plus proche de celle que l'on connaît. Peu d'informations sont données sur les personnages pour le moment mais une chose est sûre, Jotaro ne fait pas vraiment une très bonne impression (dans sa façon d'être ou de parler à sa mère par exemple)...

En ce qui concerne l'édition, je n'ai jamais eu les versions de l'éditeur J'ai Lu en main mais force est de constater que l'édition de Tonkam est de bonne facture. Après avoir lu d'autres critiques, j'ai vu que certains noms avaient changé mais la plupart s'accordaient pour dire que c'était pour la bonne cause. Ah oui, la petite image dans la frange a une taille différente de celle que l'on trouvait dans l'édition des parties 5 et 6 et je suis sûr que des milliards de fans vont utiliser cette excuse pour critiquer Tonkam plutôt que de les remercier pour nous proposer la réédition d'un titre aussi exceptionnel (mais bon... "les gens sont fous" ! C'est Renan Luce qui le dit !). 

Vous l'aurez compris, je ne peux que vous conseiller cette troisième partie de Jojo qui commence à fond la caisse. Tonkam nous fait plaisir en continuant à nous proposer une réédition globalement de qualité. Malgré quelques coquilles ici et là, rien ne pourra plus vous empêcher de découvrir le chef d'oeuvre d'Araki ! 

A découvrir

Tales of Legendia T.4

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques