7.5/10

Stardust Crusaders T.5

À leur arrivée au Pakistan, Jotaro et sa bande atterissent dans une ville étrange où un épais brouillard règne en maître. Ils décident malgré tout d'y passer la nuit et cherchent un hôtel. Le seul qui s'offre à eux est tenu par Enya, cette mère qui veut venger son fils...


Explosion de stand.

Ce qui nous occupe la plupart du volume, c'est le duel de nos héros (et en particulier Polnareff) avec Enya, la mère de l'homme qui avait deux mains droites. Pas de combinaison ici puisqu'Enya veut diviser le groupe et combattre chacun des stands un par un. Son pouvoir est très pratique puisqu'une simple touche lui permet de prendre plus ou moins le contrôle du combat. Araki a donc donné l'un des plus puissants stands vu pour le moment à une vieille femme. Cette association force/faiblesse permet un bon équilibre entre les héros et les ennemis. Personne n'est à l'abri et découvrir le pouvoir de l'autre est crucial dans la lutte que se livrent les deux camps. 

Tantôt psychologique, tantôt physique, la lutte est toujours très bien mise en scène dans Jojo. Avec ses personnages charismatiques, la série propose une lecture toujours agréable et qui ne fait aucunement pâle figure face aux sorties shônen actuelles !

A découvrir

Stardust Crusaders T.6

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques