8/10

Steel Ball Run T.3


Mountain Tim, the cool cowboy.
Alors que la première étape vient de se terminer, les corps de trois des membres participants sont retrouvés. Tous les autres participants se retrouvent potentiellement suspects ! Le shérif confie à son adjoint Mountain Tim, aussi prétendant à la victoire, de mener l'enquête pour trouver le meurtrier... La seconde étape pour le désert de l'Arizona, où rodent de nombreux monstres, peut ensuite commencer !

Vous les attendiez tous, eh bien, ils sont enfin arrivés ! Les stands font leur grand retour dans ce troisième volume de Steel Ball Run (on en avait eu des prémices dans le volume 2 mais là, c'est très clair) et même s'ils ne sont encore pas nommés en tant que tels, les connaisseurs n'auront aucun mal à les reconnaître. Je préfère ne pas trop en dire pour le moment mais il faut avouer que c'est un vrai plaisir de voir les nouvelles capacités sorties de l'imagination complètement dingue d'Araki. Il nous propose même une nouvelle explication à leur création : une comète qui s'est écrasée dans un lieu sacré des Indiens qui jette une malédiction à quiconque posera le pied sur ce sol. Les milliers de participants à la Steel Ball Run ne l'ont peut-être pas fait mais on se doute qu'une grande partie des favoris ne s'est pas gênée !

Ce retour en grande pompe sera plutôt pour la deuxième partie du tome qui vient contraster avec une première moitié assez fade avec un ennemi... moisi. Mrs Robinson (c'est son nom) et ses insectes vibrateurs vont venir mettre le ton pour montrer que les combats ne sont pas très très conventionnels. Avec son passé un peu bateau et ses "armes" plus que bof, on se demande comment il a pu retenir nos deux héros aussi longtemps...

Une petite histoire intercalée et la découverte de certaines des affaires de mister Zepelli vont relancer un peu l'intrigue sur ses origines et sur ses raisons pour participer à la course. Malheureusement, ça ne sera pas pour tout de suite puisque le tome s'achève alors que nos deux héros réussissent à échapper à une famille de manieurs de stands... Rah, je déteste attendre ! 

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques