7.5/10

Sun-Ken Rock T.16


Trois héros, deux combats.
Devenu le boss mafieux le plus puissant de Corée, Ken trouve sur sa route le parrain de Hakuryû-kai, le plus grand clan Yakuza du Japon. Celui-ci charge Kim Ban Phuong et sa bande d'assassins étrangers d'éliminer la Sun-Ken Rock Team. Après quelques tergiversations, Ken prend les choses en mains et attaque le repaire ennemi, contre l'avis du fidèle Tae-soo !

La Sun-Ken Rock Team est toujours aux prises avec les subalternes de Kim Ban Phuong et les combats continuent dans l'immeuble abandonné qui leur sert de repaire. Alors que La Pioche et Benito sont aux prises avec les Frères Tronches Difformes (désolé, je n'ai pas trouvé de meilleur nom !), l'italien de l'équipe se retrouve en plein doute concernant ses capacités. Qu'à cela ne tienne, il nous fait une "Shinji" et s'enfuit en plein combat. Malgré cela, La Pioche décide de rester et de combattre tout en se sachant perdu. Avec un peu de chance, le courage de son coéquipier ne devrait pas laisser Benito insensible. De son côté, Ken se bat contre un monstre nommé Mister Engine. Ce dernier prétend être un super-héros qui oeuvre pour la justice et qui ne connaît pas la douleur. Ce sera donc à Monsieur Ken de lui expliquer comment ça marche. Comme depuis le début de cet arc, le background des ennemis est bien travaillé et leur confère une vraie personnalité. Combiné avec leur design soigné, on obtient des adversaires qui valent la peine d'être affrontés (bon après, ils sont sous les ordres de Kim Ban Phuong donc ce n'est pas n'importe qui non plus !). On est donc loin du volume précédent et de sa relative torpeur pendant sa soixantaine de pages réservées à l'histoire principale (je ne veux pas reparler du reste du tome...) et ça fait plaisir !

Après un volume 15 à oublier malgré sa couverture à la God of War tout simplement somptueuse, Boichi repasse enfin aux choses sérieuses dans Sun-Ken Rock. On attend avec impatience la suite pour savoir quels seront les conséquences de ce combat sur le gang de Ken, mais aussi sur ses relations avec Yumin. Puisque le clan de son père est impliqué, le tout risque de faire des étincelles !

A découvrir

Beelzebub T.11

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

2 commentaires

  • Anonyme

    20/06/2008 à 12h06

    Répondre

    Une vraie tuerie !
    Le dessin est incroyable et l'humour bien senti !
    L'auteur arrive super bien a alterner le sérieux et l'humour !
    Vivement la suite !

  • Anonyme

    23/07/2008 à 15h47

    Répondre

    Je confirme très sympathique à lire et fait du bien.


    Vivement la suite.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques