5/10

Superior Cross

Un shônen sur fond de romance atypique qui surfe sur la vague gothique !

Les Plus Les moins
  • L'idée d'avoir un Roi Démon qui est une femme donne un côté étonnant et original au titre
  • Le Roi Démon est une jeune fille qui tombe amoureuse de celui qui veut la tuer ? Sérieusement ?
  • Un héros peu charismatique
  • Un twist final plus que douteux

Si le Roi Démon était une femme...


Vous connaissez ma femme ?
Elle s'appellerait Sheila ! C'est elle l'héroïne de Superior et Superior Cross, deux séries qui n'en sont en fait qu'une seule. Le changement de nom n'est dû qu'à un changement de magazine en cours de prépublication. Autant dire qu'il est difficile d'accrocher à cette deuxième partie si l'on a pas lu la première (nouveaux lecteurs, il vaudrait donc mieux repartir acheter les 9 tomes de la série originale ou passer votre chemin).

Petit résumé de Superior (pour les plus motivés !) : Dans un monde où les humains et les monstres se battent depuis des temps immémoriaux, un ennemi plus puissant que les autres est apparu
Un peu fantomatique...
 : le Roi Démon. En rassemblant les monstres, il a réussi à mettre à mal l'humanité dont il a détruit une bonne moitié. Puisant dans leurs dernières ressources, les humains réussissent à désigner un Héros et lui confie des pouvoirs pour qu'il aille s'occuper du Roi Démon. Un jour, alors que Sheila se rendait dans l'un de ses nombreux châteaux, des monstres l'attaquent. C'est à ce moment que le héros la voit et la croit en danger et donc qu'il la sauve ! Ce dernier n'a absolument pas idée de ce qu'il vient de faire : sauver la personne qu'il est censé tuer...


Prête au combat !
Dans Superior Cross, on suit les aventures de Sheila accompagnée du héros et de ses compagnons d'armes. Ces derniers ne savent toujours pas qu'elle est le Roi Démon, l'objectif qu'ils poursuivent en somme. Cependant, au fil des tomes, les événements vont faire que sa condition va être révélée assez rapidement, et le tout sera plus axé vers la façon dont ses compagnons de voyages vont pouvoir prendre la nouvelle.
Oups ! C'est pas ma faute !
L'histoire d'amour entre Sheila et le Héros (Exa) se développe et un petit coup du destin devrait donner de l'espoir à leur relation, même avec la révélation fatidique sur les origines de la démone.

Allures gothiques pour shônen atypique.


Il fait chaud par ici...
Ce qui frappe d'emblée lorsque l'on voit un tome de Superior Cross en rayon dans une librairie, ça reste le graphisme. Très typé gothique (Maison de Ayakashi, Black Butler...), le trait fin est exploité à la perfection, que ce soit au niveau des scènes de la vie quotidienne mais aussi, et surtout, lors des scènes de combat. L'action est fluide et on sait où se trouve chaque personne et ce qu'il fait. Les vides sont aussi plutôt bien utilisés pour donner un peu de volume et quelques expressions bien senties aux personnages.

Les personnages restent très classiques pour le genre. Le héros est plus que naïf et ne voit pas ce qui lui pend au nez depuis le début : à savoir que Sheila et le Roi Démon qu'il est censé pourfendre ne font qu'un... Cette naïveté sera liée à son sens du sacrifice (bon ok, c'est un héros !) et ne changera pas d'un iota du début à la fin, ce qui fait qu'on se retrouve avec un personnage assez plat et peu savoureux.
Au revoir Sheila !
Sheila est, du point de vue du développement, beaucoup plus intéressante. Elle passe d'un monstre sans coeur et sans sentiment à une quasi-humaine capable de ressentir la compassion et l'amour pour une personne qui est censée la tuer (si on vous met une baffe sur la joue droite...).

Verdict...

A lire en solo, cette "suite" n'est pas terrible terrible. A lire avec la première partie, cette "suite" n'est toujours pas terrible terrible. L'auteur avait déjà exploré pas mal de thèmes dans Superior, une redite n'était pas véritablement nécessaire. La conclusion arrive comme un cheveu sur la soupe et concrétise les craintes que l'on avait pu avoir en lisant les 5 premiers tomes. Je n'ai pas réussi à passer outre la dépendance totale d'un personnage qui est censé être le Roi Démon à l'amour. La façon dont c'est amené reste très brusque et on a vraiment du mal à y croire : comment quelqu'un qui n'a jamais connu de sentiments peut d'un coup se mettre à aimer à la folie ? J'entends déjà les "Le coeur a ses raisons que la raison ignore"... Hum... Oui, certes mais un démon (qui plus est, le Roi Démon) n'est pas censé avoir de coeur... Bref, une série qui ne restera pas forcément dans les annales, à lire en cas de coup dur.

A découvrir

Brave 10

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques