4/10

Survivants

Kwan Gaya est le manhwaga de La Lune et le Soleil, un titre déjà très spécial par son ton et son traitement sur lequel les avis divergent du tout au rien. Survivants devrait mettre tout le monde d'accord. L'humour en moins et les coups sous la ceinture accentués, la nouveauté des éditions Kami tire le mauvais bout. Dans un Japon ravagé par une catastrophe naturelle sans commune mesure, de rares survivants tentent de s'organiser dans un monde en ruines. Le chaos règne, la loi du plus fort est la meilleure... Survivants est une vision d'après catastrophe qui trône entre l'incompréhension et un ton mal défini.

Ravages

Dans un futur proche, l'homme a été réduit au rang d'animal par une nouvelle forme de vie électronique supérieure. Seul Dae Do-O lutte contre, avec son sabre plus précieux que sa vie, dans une guerre plongée dans les ténèbres de la ville. Parmi les hommes, l'organisation des survivants est précaire et la loi du plus fort est la meilleure pour vivre et survivre. Hostile à toute domination, la rébellion est proche...

Dragon Head, Japan, Spirit of the Sun sont autant de mangas qui se sont construits autour d'un thème central basé sur un événement catastrophique pour analyser le monde apocalyptique dans lequel une poignée de héros devraient affronter ce nouvel environnement hostile. Survivants ne déroge pas à la règle sans être en quoi que ce soit semblable aux titres cités. Un peu comme dans La Lune et le Soleil, Chua Bak plonge le lecteur immédiatement dans l'histoire sans présenter ses personnages ni le contexte actuel. Déboussolant au premier abord, le manga annonce sans complaisance une lutte dont on ne sait rien à part que quelques suppositions prises sur des bribes d'informations ou déductions.
Le scénariste présente un groupe de personnages aussi divers que peu riche en personnalités intéressantes, les stéréotypes font face entre le héros sans peur, l'idiot baraqué, l'idiot tout court ou l'ado mal dans sa peau. Cependant, le second degré est de rigueur et les gags s'enchaînent à tout bout de champ mais l'humour coréen présente des caractéristiques qui tapent sous la ceinture. Ca ne vole pas, c'est certain et quelques passages doivent être relus pour être compris.

Survivor

Une deuxième lecture n'est pas de trop pour comprendre l'ensemble de l'oeuvre. On pourrait regretter la longue introduction sans véritable importance qui plombe le manga d'entrée mais heureusement la suite est d'un autre acabit. L'univers créé s'avère être improbable sur cette terre ravagée au beau milieu de laquelle les hommes doivent survivre par tous les moyens dans des cloaques perdus. La domination extra-terrestre est invisible, juste supposé mais seul le héros montre l'envie de les combattre avec détermination. Pour l'instant, le scénario prend forme, calquant son avancement sur La Lune et le Soleil avec des gags parfois bien lourds, scatologiques ou juste très bêtes et des scènes d'action plutôt bien réalisées et rythmées.

Côté dessin, Survivants s'illustre par de grandes cases bien réussies. Le chara design de Kwan Gaya écorché les visages, taillant des gueules au scalpel, très expressives et complètement folles et démesurées, le SD n'étant jamais très loin. Les angles de vue et les situations apparaissent originales mais le ton sur lequel elles sont traitées dérange. Fantasque et avec la volonté de vouloir faire rire toutes les deux pages sans toutefois y arriver, Survivants ne réussit pas son ambition. Le découpage est intéressant avec plusieurs cases pleines pages bien représentées et un écoulement de l'action intense lors des scènes d'action. Idem pour l'édition de Kami, inconstante.

Surivivants pêche par ratage dans son entreprise. En exploitant pas ou peu le constat de départ, l'ambition voulue par les mangakas ne prend pas et se range dans une quête initiatique conventionnelle parfois spectaculaire, parfois quelconque, inconstante. Les amateurs de La Lune et le Soleil y trouveront leur compte, les autres pourront découvrir un travail original. En espérant que la suite se révèle bien meilleure...

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques