5.5/10

Tales of Symphonia - le manga

D'abord sorti sur console de salon, Tales of Symphonia a été adapté en manga en 2005. L'histoire suit de très près celle du jeu vidéo.


Le jeu vidéo
Gros succès sur Game Cube, Tales Of Symphonia s'est vu adapté en manga en 2005 par Hitoshi Ichimura. Le jeu video, de type RPG, aux combats dynamiques vous faisait vivre les aventures de Lloyd Irving et toute sa clique. Facilitant son adaptation, il présentait des graphismes en cell-shading, très inspirés "manga".

Cette série est composée de six tomes (cinq pour l'histoire principale et un de plus nommé EX pour les "à coté"). Lloyd, jeune adolescent, habite la petite ville d'Iselia avec ses amis Génis et Colette. Cette dernière s'avère être l'élue qui doit régénérer le monde et le libérer de l'emprise des Désians. Ces demi-elfes qui ont un contrôle absolu font travailler les humains pour se créer des exsphères (sorte de pierre qui accroît les capacités physiques). En route pour cette difficile quête de sauvetage du monde, notre petite bande va faire un tas de rencontres avant de réaliser qu'ils sont loin de s'imaginer la triste vérité en découvrant un monde parallèle au leur. Très proche de celle du jeu vidéo, cette histoire n'en est pas moins extrêmement complexe (ce petit résumé de l'intrigue n'est pas du tout exhaustif). Les revirements de situations incessants ont tendance à égarer quelques peu le lecteur. L'auteure s'est heureusement bien débrouillée pour faire passer la pilule et rendre l'ensemble compréhensible.
La page couleur

Du côté des dessins, nous avons affaire à un style très épuré, où très peu de décors sont représentés. Les personnages sont beaux et ont un style indéniable. Le gros plus que l'on peut noter est le réalisme des expressions que Ichimura apporte à ses protagonistes. Elle arrive à nous faire ressentir toute l'intensité de l'action grâce aux traits très travaillés des yeux notamment. Autre élément intéressant qui nous rappellera beaucoup le jeu vidéo : l'alternance jour / nuit très prononcée lors du voyage de nos héros. Concernant la reliure, pas grand chose à signaler si ce n'est la très belle page en couleur en début de tome.

En bref, pour ceux qui auront joué au jeu, le manga pourra s'avérer très agréable. Pour les autres, Tales of Symphonia n'apporte pas grand-chose et est assez banal dans son genre.


Tales of Symphonia chez Ki-oon

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Anonyme

    23/06/2009 à 01h02

    Répondre

    Belle adaption du jeu du même nom...


    ma seule déception: les cardinaux désians qui sont éliminer trop rapidement..( rodyle! vu qu'en trois case et voila c'est fini )

  • Anonyme

    11/12/2009 à 13h29

    Répondre

    trés bien méme le jeux sur GC.J'adore génis.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques